Partagez
 

 Bleed for that sword. || Ft. L'abruti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty25.09.18 14:38

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


Il fait chaud. Et vous savez quoi? Il fait froid. Enfin, il fait pas froid, il fait tempérer, mais c'est pas la température qui est chaude: c'est la situation. Chaude et dangereuse!
Je roule au sol, mon glaive m'échappant de la main alors que je sens le sable granuleux s'enfoncer dans la peau nue et déjà salie par l'huile et la crasse, et le sang aussi. Pas le mien. J'ai mal, oui, mais je ne suis pas blessé. Pas encore. Quoi que j'ai pris un mauvais coup de poing qui m'a ouvert l'arcade, et je dois admettre que ça pique un peu.

Ce qui se passe? Je me trouve dans l'arène de l'école de gladiateur de Batiatus, un glaive à la main, parce qu'il m'en reste un parce que j'en avais deux, et j'ai deux autres gladiateurs en face. Je suis essentiellement vêtu d'une coque de cuir un peu douteuse et clairement trop grosse, malgré que y'ait de quoi faire à l'intérieur hein, et une superposition étrange de morceaux de cuirs qui forment une grosse ceinture couvrant l'essentiel de mes fesses. Et une paire de bottes en cuir qui remontent jusqu'à mes genoux. Le reste? Rien. Je suis à poil. J'avais bien un espèce de casque au début, et puis l'autre me l'a fait sauter. L'autre? L'autre a pris mon glaive dans son bide et il gémit par terre à l'heure actuelle.

Ça se passait bien au départ, l'idée était sympa. C'est pas la première fois que je foule l'arène, mais ça a vite dégénéré quand d'autres gladiateurs sont venus se joindre à la fête. Disons simplement que c'est pas très réglementaire. - Tu crois que j'aurais dû éviter de blaguer au sujet de leurs mères? - Dis-je à l'attention du type au dos collé au mien. Ouais, dos à dos, acculés l'un contre l'autre, super héroïque... Enfin, c'est que lui, alors on repassera. - Tu comptes aider ou tu continues de pas en branler une pendant que je fais tout le boulot? - Il a pas le choix, s'il s'arrête il est mort. Mais bon, une petite provocation, y'a rien de mieux pour le faire monter sur ressort à cet abruti. - Ou alors, gare à ton pagne! - Dis-je en lui claquant une fesse de ma main libre avant de m'élancer en avant pour parer l'attaque de l'un des deux hommes qui me faisaient face.

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Aleksander Strauss
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t73-runaway-aleksander#89 http://morpheus-experience.forumactif.com/t83-carnet-de-croquis-d-alek?nid=1#187
ALIAS : Sharpie
ÂGE : 34 ans
TAILLE : 1m85
CHAMBRE : #1.1

COULEUR RP : #ff9900
AVATAR : Henry Cavill
CREDIT : Shiya pour l'avatar. Tumblr pour les gifs. ASTRA pour la sign.

MESSAGES : 178
POINTS : 684
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Not yet

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti 17050872
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty03.10.18 1:58

Bleed for that sword.
Ft. Gaby


Ça commence à devenir une mauvaise blague toute cette histoire. Lui, moi, cette petite guerre qui n'en cesse jamais. Des jours et des jours que nous avons passés à nous provoquer l'un l'autre afin de voir qui a la plus grosse. Ce que nous avons pu admirer dans le vif du détail puisque nous sommes stupides et provocateurs tout autant l'un que l'autre, il faut le croire. Les messages ont donc volés bien bas tout comme les insultes et les photos douteuses sur ton de provocation et... quelque chose sur quoi je n'arrive pas réellement à mettre le doigt. Assurément pas une quelconque forme d'amitié vu le temps de présence de l'autre que nous arrivons à supporter avant de commencer à grincer des dents. C'est-à-dire fort peu longtemps. Ce qui ne nous empêche pas, étrangement, de toujours nous retrouver coincés dans des situations de la nature de celle dont nous faisons actuellement l'expérience. Coincés à devoir nous aider alors que c'est bien la dernière chose me venant à l'esprit, même si techniquement je lui en dois une pour le bateau. Chose qu'il sera difficile de rembourser en ce moment précis. Et pourquoi donc? D'abord parce qu'il ne peut s'empêcher de soulever les propos d'une stupidité exemplaire qu'il a, comme à son habitude, expulsé comme du vomi dans la gueule des ennemis. Ensuite parce qu'à la taille de la plaie me coupant la hanche je peine déjà à arriver me garder en vie moi-même face à cette horde de gladiateurs entraînés. Ce que je ne suis pas, entraîné. Je suis même tout sauf ça et encore moins à l'épée alors il n'est même pas étonnant que je sois blessé à l'heure actuelle. Ce qu'il doit miner de ne pas avoir remarqué pour me gratifier de cette petite pique, ces deux petites piques, me donnant envie de couper bien plus que son pagne à ce crétin. Ne manquant pas d'ajouter cette claque aux fesses qui ne donne envie de lui arracher les doigts un à un pour ensuite les lui faire bouffer. C'est dire comme il y a de l'amour entre nous. « Je vais te couper le bide en deux et on verra si tu continueras de faire chier le peuple et branler le boulot de deux. » Connard.

Je lève le bras en grimaçant pour parer le coup de l'attaquant, me demandant bien pourquoi j'ai eu la bonne idée de venir ici en premier lieu. Sans doute pour passer un peu de cette rage que l'autre imbécile a eu un don tout particulier pour engendrer dans mes tripes avec ses petits jeux puérils. Sans doute. Sans doute également que je m'en suis mordu les doigts lorsque je me suis retrouvé coincé dans cette arène avec lui à essayer de tuer les ennemis plutôt que lui refaire le portrait pour mon bon plaisir pendant que j'avais encore un casque pour me protéger la tête. Ce qui n'est malheureusement plus le cas, devant me débrouiller de ce pagne ridicule et cette épée donc chaque coup raisonne dans mon bras en entier. « Et je te jure que si tu me claques encore le cul je te coupe plus que le bide et le pagne. » Que je termine en enfonçant ma lame dans le ventre d'un homme qui ne tarde à s'effondrer, plaçant ma main à ma hanche par la suite pour aider à soutenir la douleur en continuant de me battre au mieux que j'y arrive.

_________________


Blind is the new bright

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty05.10.18 13:50

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


Je vais te couper le bide en deux et on verra si tu continueras de faire chier le peuple et branler le boulot de deux. - Pas le temps de répondre. Aussitôt le coup paré, je dois prendre en compte gladiateur numéro deux qui profite que j'ai la main prise pour attaquer. Lâche.
Reculant d'un pas, je laisse l'arme de numéro un passer devant moi et le contourne par derrière, vu qu'il est emporté par son propre poids, et lui colle un pied au cul pour le pousser, interrompant la course de numéro deux dans un carambolage spectaculaire. Ils sont pas morts, mais j'ai quelques secondes pour tourner la tête vers Alek.

Et je te jure que si tu me claques encore le cul je te coupe plus que le bide et le pagne. - Je calcule si ça vaut le coup ou pas. - Dis-je en le voyant retirer l'épée du ventre de son adversaire, notant sa blessure, mais devant revenir à mes moutons déjà debout. Sans attendre plus longtemps, parce que j'ai été assez patient, je m'élance. D'un appel de pied, je bondis en avant et enfonce jusqu'à la garde la lame de mon glaive à travers le cou de numéro deux. Le hurlement de numéro un ne me dit rien qui vaille, et j'ai tout juste le temps d'écarter ma tête pour éviter la décapitation, abandonnant mon arme dans le cadavre de l'autre, ne pouvant néanmoins éviter l'entaille qu'il me fait à l'épaule.

Les coups s’enchaînent, je les esquive avec maladresse et beaucoup de chance, si la chance existe dans un endroit pareil. Je recule pas après pas, incapable de définir à quelle distance je suis des limites de l'arène. J'attends une opportunité, calcule le rythme et la vitesse, analyse les mouvements de ses bras comme on m'a apprit à le faire à l'armée. Un pas. Un coup. Un pas. Un coup. Il est fatigué, en colère, pressé d'en finir. Il va vite, mais il adopte un enchaînement prévisible, et cette douleur qu'il subit à chaque coup, dû à une clé de bras que je lui ai fais, me donne une ouverture.

Il fait un pas, je m'élance à nouveau, la tranche de ma main percute sa gorge, l'interrompant dans son geste alors qu'il s'étouffe. Le libérant du poids de son épée, je le saisi par l'épaule pour le stabiliser, et enfonce la lame noircie par le sang sale dans son abdomen. Deux de moins. - C'est fini? Non? Faut saluer la foule ou y'a encore du monde au portillon? - Dis-je en extirpant l'épée du nouveau cadavre encore chaud, la gardant en main au cas où.
Je me rapproche d'Alek, là encore, au cas où, et remarque sa main pressée contre sa hanche et le sang autour. - Qu'est-ce que t'as? - Beaucoup de sang autour. - Ça fait longtemps? - Lui demandé-je, inquiet. Je suis seul apte à lui ravaler la façade. Et accessoirement, j'ai pas envie de me retrouver seul dans l'arène, même si c'est avec lui. Mieux vaut mal accompagné que seul face à une horde de machines de combats, hein,

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Aleksander Strauss
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t73-runaway-aleksander#89 http://morpheus-experience.forumactif.com/t83-carnet-de-croquis-d-alek?nid=1#187
ALIAS : Sharpie
ÂGE : 34 ans
TAILLE : 1m85
CHAMBRE : #1.1

COULEUR RP : #ff9900
AVATAR : Henry Cavill
CREDIT : Shiya pour l'avatar. Tumblr pour les gifs. ASTRA pour la sign.

MESSAGES : 178
POINTS : 684
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Not yet

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti 17050872
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty14.10.18 14:56

Bleed for that sword.
Ft. Gaby


Je sens la plaie se mouvoir sous mes doigts à chaque mouvement de mon bras pour parer ou attaquer l'ennemi du mieux que mes capacités me le permettent. C'est-à-dire de mouvements fort loin d'être calculés ou mesurés, mais qui arrivent presque miraculeusement à faire ce qu'ils ont à faire. Ce que mon compagnon de combat fait? Je n'en ai pas la moindre idée, entendant seulement les coups multiples dans mon dos là où je n'arrive qu'à soutenir un seul ennemi de me trancher la tête ou enfoncer sa lame dans mon ventre comme j'essaie si fortement de le faire. Lui donnant plutôt un coup de pied pour arriver à le faire reculer de quelques pas le temps de reprendre le dessus sur moi-même et l'énergie que me coûte cette situation. J'en serais presque fasciné du réalisme de la situation, des sensations de mon corps douloureusement malmené par tout ceci, si je ne concentrais pas toute mon esprit à garder le rythme des mouvements de mon adversaire. Tout ceci semblant bien plus facile à la télévision que dans cette pseudo réalité où nous sommes coincés. Sa lame en vient à effleurer mon bras où il y fait une marque bien superficielle alors que j'en profite pour pour lui donner un coup du pommeau de mon arme sur le nez pour ensuite enfoncer la lame avec force dans son thorax, non sans geindre douloureusement au passage. Comme si ça allait me permettre d'amenuiser la douleur sous mes doigts poisseux que je retire de la plaie pour admirer qu'ils sont couverts de sang. Un long sillon s'en échappe également, suivant les courbes de mes jambes crasseuses.

Essoufflé, n'entendant plus de bruits derrière-moi autre que la voix de l'autre abruti, je me retourne pour l'observer ainsi que les corps à ses pieds. « Ça semble terminé pour le moment. » Je jète mon arme plus loin avant de porter mon attention sur la plaie à son épaule tandis qu'il semble s'attarder à celle à ma hanche contre laquelle j'ai replacé ma main. « C'est rien. Je vais aller nettoyer tout ça et ça ira. » De l'orgueil? Peut-être un peu alors que je tends le doigt vers son épaule. « Ils ne t'ont pas raté non plus. » Je soupire puis observe la foule autour de nous avant de poser le regard sur la porte pour sortir de l'arène, ouverte. « Je rentre à l'intérieur. J'ai assez donné. La porte est grande ouverte de toute façon. Meurt bien. » Non je ne pouvais m'en empêcher, mon envie de sympathiser s'étant perdue avec ma bonne humeur au fil des gens que j'ai dû tuer. Enfin, des lignes de codes que j'ai éliminé. C'est toujours plus facile de l'imaginer ainsi que de se sentir devenir comme un monstre meurtrier au fil des œuvres poussant à bien plus de violence que ce à quoi la vie m'a accoutumé. Je ne suis qu'un vulgaire illustrateur après tout, pas un être surentraîné à survivre à ce genre de chose.

L'adrénaline redescendant lentement, la douleur se faisait donc plus prenante, je me détourne de lui sans plus de détails pour clopiner vers la sortie en serrant les dents. À l'intérieur, je trouve cette pièce doté d'un grand bassin d'eau et de bancs de bois massifs que je suppose être pour le nettoyage post combat. Ce monde est bien loin d'être dans la base de mes connaissances, mais il ne faut pas être un génie pour comprendre le fonctionnement des choses à cette époque. Du moins, hors salutations et autres façons socialement respectables d'agir en cet endroit. Ce qui ne doit pas s'appliquer aux gladiateurs en dehors de la soumission complète pour le peu que j'en ai vu. Je prends donc place sur l'un des bancs, trempant mes doigts dans l'eau pour les nettoyer du sang et me disant que l'infection sera à prévoir dans tous les cas même si je m'en sors. Le bonheur.

_________________


Blind is the new bright

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty15.10.18 16:15

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


C'est rien. Je vais aller nettoyer tout ça et ça ira. - Connerie, je vois bien que c'est pas rien. - Ils ne t'ont pas raté non plus. - Simple entaille. T'es sûr que... - Mais la foule en délire me coupe et il se retourne vers la porte. - Je rentre à l'intérieur. J'ai assez donné. La porte est grande ouverte de toute façon. Meurt bien. - Et il s'en va, pendant que la foule hurle à plus de sang, et que les vibrations de pas dans mon dos se font sentir. Je perds le dos meurtris de l'abruti du regard pour le poser sur une espèce de montagne de muscle, ou de graisse, j'en sais rien. Honnêtement c'est énorme et c'est imposant et c'est flippant. Un regard vers lui, un regard vers la chose, un autre vers lui, puis la foule, puis la chose. - Et merde. - L'abrutis passe la porte et je saisi mon glaive à deux main.

Décidant d'expédier tout ça, je pars en courant en direction du gladiateur et lance mon glaive à deux bras, l'envoyant s'enfoncer dans le torse de la bête sans plus de cérémonie, soufflant le moindre cris dans les gradins. Sans cesser de courir, je saisi la garde de la lame que j'extirpe, pose un pied sur le genoux du gars et me hisse avec agilité sur ses épaules grasses avant de fourrer le glaive dans sa nuque avec force, entre deux vertèbres, laissant finalement la lame se planter dans la terre souple lorsqu'il s'écroule en avant.
Pas une mouche ne vole. Enfin, c'est pas vrai, elles volent toutes autour des cadavres, mais c'est pour l'image. Moi je passe entre les corps et rejoins la porte ouverte sans donner le moindre regard à la foule sidérée qui commence à hurler de nouveau lorsque j'atteins la sortie, descendant une série de marches vers les tréfonds de l'arène à la recherche de l'imbécile que je retrouve, assit sur un gros banc de bois, au bord du bassin d'eau fraîche. Enfin, presque fraîche.

Sans discrétion, je me laisse tomber au bord du bassin, à genou, et commence à laver mes doigts recouverts de sang. - C'était plus dur que l'autre fois, ou je me trompe? - Dis-je en levant les yeux vers lui, juste en face, les baissant rapidement le long de son torse jusqu'à sa hanche. - C'est pas joli ça... - Dis-je en me levant pour contourner le bassin et le rejoindre. J'ai encore quelques fragments rouges dans les jointures, le corps entier couvert de crasse et de poussière, et l'entaille de mon épaule qui a laissé rouler une longue traînée de sang dans mon dos et le haut de mon torse, séchée par le sable collé à ma peau. J'ai mal partout, mais je ne suis pas blessé, seulement quelques bleus et mauvais mouvements. Lui en revanche, il ne trompe personne, même s'il aimerait bien. - Je peux voir? - J'en ai vu d'autres faut dire... Cela dit, il en sait rien. C'est pas comme si on discutait de nos vies respectives entre deux photos douteuses.

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Aleksander Strauss
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t73-runaway-aleksander#89 http://morpheus-experience.forumactif.com/t83-carnet-de-croquis-d-alek?nid=1#187
ALIAS : Sharpie
ÂGE : 34 ans
TAILLE : 1m85
CHAMBRE : #1.1

COULEUR RP : #ff9900
AVATAR : Henry Cavill
CREDIT : Shiya pour l'avatar. Tumblr pour les gifs. ASTRA pour la sign.

MESSAGES : 178
POINTS : 684
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Not yet

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti 17050872
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty16.10.18 2:43

Bleed for that sword.
Ft. Gaby


Je sens la plaie se mouvoir sous mes doigts à chaque mouvement de mon bras pour La plaie est profonde, suintante de sang à la moindre pression de mes doigts pour essayer d'en jauger la gravité, mais je suis tout autant médecin que combattant. C'est-à-dire pas du tout et donc fort peu apte à réellement jauger de l'importance de la blessure même si j'ai dit tout le contraire à l'autre imbécile. Peut-être parce que je ne voulais pas de sa pitié ou de cette inquiétude que j'ai cru sentir dans sa voix, refusant de sa part toute forme de familiarité par simple principe. Malgré les photos et ce qu'elles ont engendré. Un principe stupide sans le moindre doute et j'en étais bien au fait, mais un principe tout de même. Je ne tarde d'ailleurs à l'entendre me joindre, faisant toujours autant de bruit qu'à son habitude alors que j'essaie distraitement d'essuyer la plaie de la pire façon qui soit. À bout de doigts trempée à défaut de savoir où fouiller pour trouver un tissu un moindrement plus propre que mon pagne pour panser ce bordel. Il devait bien y avoir des façon de se soigner à cette époque non? À moins que tout n'aie toujours été que combats jusqu'à ce que mort s'ensuive pour tout le monde. « Peut-être que tu étais simplement plus nul que la dernière fois. » Puisque c'est bien le comble de toute cette situation, ce n'est pas la première fois qu'elle se déroule. Pas la première fois qu'on se retrouve coincés ensemble dans une arène comme si on ne pouvait s'empêcher de se suivre et se retrouver parce que ce jeu malsain en a décidé ainsi. Je lève les yeux vers lui pour l'observer lorsqu'il mentionne la 'beauté' de ma blessure, soupirant et roulant des yeux en le voyant se lever pour s'approcher de moi comme si j'avais demander son aide. Lui qui s'en sort davantage crasseux que réellement blessé. « Parce que tu es médecin en plus d'être con? C'est nouveau ça. »

Je me lève en grimaçant, sentant que le sang commençant en sécher n'aidera en rien la douleur de la plaie qui risque de devenir plus rigide à force de temps et coagulation. Je décide donc d'user de la façon la plus efficace pour arriver à nettoyer le tout rapidement et l'empêcher de figer ainsi, crasseuse et emplie de saletés que je vais regretter d'avoir laissé là. Mes mains se portent à ce fichu pagne trop compliqué à enfiler et enlever pour que je puisse m'en délester. « Je t'ai dit que j'allais m'en occuper. Je ne suis pas mourant. » Quelques minutes me sont bien nécessaires pour tout enlever sans prendre la peine de m'en cacher. Après tout, il a déjà vu l'essentiel de ce qu'il y avait à voir. À plus d'une reprise malheureusement pour mes fesses. Libre, je m'applique à entrer dans le bassin sans lui jeter un regard de trop. Retenant mes grimaces en trouvant l'eau bien plus froide que je l'aurais espérée et la sentant s'engouffrer dans les profondeurs de la plaie. Souffrir pour ne pas mourir, voilà qui devrait être mon nouveau slogan de motivation.

_________________


Blind is the new bright

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty16.10.18 23:55

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


Peut-être que tu étais simplement plus nul que la dernière fois. - Est-ce que t'as vu le dernier type que j'ai... Non, bah non, tu t'étais barré. - Il aurait été impressionné, même lui. N'importe qui d'ailleurs. Sauf David. David m'aurait engueulé de m'être mis en danger aussi stupidement. Dans cette oeuvre, je ne suis pas immortel, quoi que j'ai un avantage certain malgré tout.
Enfin bref, je contourne le bassin pour le rejoindre et, comme j'aurais dû m'y attendre, il invente une pirouette pour m'envoyer bouler. - Parce que tu es médecin en plus d'être con? C'est nouveau ça. - Non, mais... - Je t'ai dit que j'allais m'en occuper. Je ne suis pas mourant.

Soupirant d'une exaspération que je ne prends pas la peine de dissimuler, je secoue la tête et me retourne, plongeant à nouveau mes mains dans l'eau pour achever de me nettoyer. De plus en plus étouffé par la pseudo-armure de cuir qui barbe mon torse, je m'en déleste en sentant la peau tannée rapper le sable contre ma peau déjà sale et grimace avant de finalement réussir à laisser tomber tout ça par terre à côté de moi, profitant enfin de ma liberté de mouvement pur envoyer une volée d'eau mouiller mon visage. Et lorsque je rouvre enfin les yeux, c'est pour voir l'abruti, de dos, totalement nu, entrer dans le bassin. - C'est ça ta judicieuse idée? Rejouer ton kidnapping pirate dans un bassin de germes antiques?! Même moi je suis pas con à ce point!

À nouveau, je soupire. À cette époque-ci, on aurait utilisé la salive d'un chien pour désinfecter la plaie. Dans le monde réel, j'aurais certainement eu un désinfectant dans ma poche ou dans mon sac. Mais là? Je me vois mal siffler à tous les clébards du coin. L'eau aura au moins l'avantage de nettoyer un peu la blessure, mais elle ne réglera rien. - De retour dans la Zone neutre, te faudra soigner ça. - Lui dis-je en m'asseyant sur le banc où lui-même était assis, mon regard scrutant son dos rappés par je ne sais quelle roulage. - Quoi qu'ils ont peut-être un onguent quelconque ici... Doivent bien se soigner, ces types. J'ai déjà eu un truc comme ça, faut pas laisser ouvert trop longtemps. - À part que c'était une blessure superficielle par balle perforante et que, comme je disais, j'avais le matériel pour m'en occuper. Enfin, quelqu'un s'en est occupé. J'avais trop mal pour toucher.

Me levant, je cherche du regard une servante de la maison et en trouve une, passive, dans un coin de l'espace. - Hey! Vous! Est-ce que vous avez quelque chose pour les blessures? - Son regard se fait fuyant, elle n'ose pas me regarder dans les yeux, mais elle est coincée de toute façon et, heureusement pour tout le monde, nous sommes seuls. - Nous avons des... des bandages qui aident à guérir. Des mixtures pour diminuer la douleur... - Oui, tout ça, est-ce que vous pouvez nous en ramener? - Je ne suis pas supposée... - Une chose que j'ai compris depuis le temps que j'évolue dans ces œuvres: tout à été conçu pour être réaliste, mais il y a toujours un moyen d'obtenir ce que l'on veut, peu importe la situation. - On vient de terminer une série de combat. Vous entendez la foule? Elle crie pour nous. Je doute que vos maîtres soient ravis d'apprendre que vous avez laissé l'un de leurs champions mourir. Je me trompe? - Elle hésite, visiblement, puis se détend. - Je reviens.

Les bras croisés, je reviens vers le bassin après avoir vu la servante disparaitre derrière une porte, et je m’assois sur le bord du trou, laissant mes jambes tremper dans l'eau jusqu'aux genoux. - Ce sera déjà ça de fait. - Non parce que bon... - Crois pas que je fais ça pour toi. Je préfère juste pas être seul ici. C'est pas très sûr avec toutes ces brutes épaisses. - Oh le gros mensonge...

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Aleksander Strauss
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t73-runaway-aleksander#89 http://morpheus-experience.forumactif.com/t83-carnet-de-croquis-d-alek?nid=1#187
ALIAS : Sharpie
ÂGE : 34 ans
TAILLE : 1m85
CHAMBRE : #1.1

COULEUR RP : #ff9900
AVATAR : Henry Cavill
CREDIT : Shiya pour l'avatar. Tumblr pour les gifs. ASTRA pour la sign.

MESSAGES : 178
POINTS : 684
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Not yet

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti 17050872
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty23.10.18 2:29

Bleed for that sword.
Ft. Gaby


C'est un regard sombre que je lui offre en guise de réponse lorsqu'il mentionne notre soirée dans le monde des pirates. Première soirée où je me suis trouvé dans un situation fort peu glorieuse et je ne sais d'ailleurs toujours pas ce qu'il a fait du vidéo de ce majestueux moment où il en a profité ce con, je n'en doute pas même. Ce n'est pas parce que je suis légèrement grognon de comportement à son égard que je suis aveugle pour autant. Du moins, pas ici. Ici je vois bien tout ce qui m'entoure, lui y compris. « Tu sais que dans le pire des cas je meurs, encore, et on en parle plus. » Dans le pire. Plutôt dans le meilleur oui. Dans le pire des cas j'attrape une infection que je ne sais pas comment éviter parce qu'outre l'accident je ne me suis miraculeusement presque jamais blessé de mon vivant. Ce qui ne m'empêche pas de supposer qu'une infection à cette époque me ferait sans doute mourir dans d'atroces souffrances et, bien que je blague de la chose ainsi, je ne suis pas de ceux à se jeter au fond d'un gouffre simplement pour mourir plus rapidement. En jeu ou non. Ce n'est simplement pas humainement ou virtuellement possible pour moi de me tuer même si c'est pour m'éviter de souffrir. Dans le pire, je retournerai dans cette arène et me ferai embrocher pour la bonne cause, mais même là je ne crois pas pouvoir le faire sans me battre. J'ai passé tant de mois à me battre pour ne pas baisser les bras de suites de l'accident que je me verrais mal simplement détruire tout ce que j'ai pu arriver à construire malgré les circonstances particulières.

Je soupire et l'observe se relever avant de poser le regard sur la blessure que je vois dans les flots. Le sang semble avoir cessé de s'en écouler, mais cela n'améliore en rien son apparence il faut bien l'admettre. D'autant plus maintenant que j'arrive à en voir toute la profondeur et sans doute gravité bien pire que je ne l'aurais imaginé. Sans doute même que je nécessité des points de suture ou quelque chose du genre, mais forcément ce n'est pas dans ce bordel que je vais arriver à trouver tout ceci. Au mieux un hameçon et du fil de pêche, ce dont je doute. J'entends la foule crier au loin, la voix distante de l'autre crétin, et je ferme les yeux avant d'appuyer ma tête ne bordure de bassin puis observer le plafond comme si j'arriverais à y trouver une quelconque réponse. Réponse qui n'arrive jamais et solution qui ne me semble pas si aisé à trouver.

Je sors de mes pensées en sentant un mouvement dans l'eau et la voix raisonnant tout près, relevant la tête pour l'observer et voir qu'il a rapporté quelques bandages et je ne sais quoi avec lui. « Tu sais que c'est l'explication la plus bidon que j'ai entendu de toute ma vie. On peut sortir d'ici quand on le souhaite et je ne suis pas le seul joueur du jeu alors arrête de chercher des prétextes pour me coller au cul tu veux bien. » Je me redresse plus amplement pour mieux m'approcher de lui et venir croiser mes bras en bordure du bassin, non sans retenir une légère grimace de douleur en cours de route. Près de lui, j'appui le menton sur mes avant bras pour l'observer. « Dit-moi, honnêtement, pourquoi tu ne peux pas juste me laisser crever en paix ici, voire même mieux m'achever toi-même que je ne me sente plus comme un boulet à tes grands exploits. Parce que c'est ce que je semble être à t'entendre parler monsieur invincible qui détruit tout sur son passage. »

_________________


Blind is the new bright

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty01.12.18 14:37

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


Tu sais que dans le pire des cas je meurs, encore, et on en parle plus. - Bah bien sûr. Et puis quoi encore. A-t-il conscience de ce que ça représente? Connait-il cette sensation? Lorsque la vie semble s'enfuir? Elle ne s'échappe pas, le ne s'éteint pas, elle fuit votre corps comme si ce n'était qu'un simple sac de viande. Il n'y a rien de beau dans la mort, rien de soulageant non plus. Il n'y a que cette énergie qui se barre quand elle en a finit avec vous. Ma solution est peut-être plus lente, plus incommodante aussi, et probablement plus douloureuse au niveau de sa fierté mal placée, mais au moins elle n'implique la mort de personne, et c'est une bonne chose. Je n'ai qu'à atteindre le retour de la servante qui m'apporte quelques bandes de tissus et un pot en terre cuite avec une patte épaisse et blanchâtre dedans. Pas de fil, pas d'aiguille, mais je ne m'attendais pas à plus. C'est typiquement le genre de blessure que je préférerais aller faire soigner dans Wonder Woman, par un infirmier à Londres, puisqu'après tout c'est quelque chose que l'on peut faire.

Tu sais que c'est l'explication la plus bidon que j'ai entendu de toute ma vie. On peut sortir d'ici quand on le souhaite et je ne suis pas le seul joueur du jeu alors arrête de chercher des prétextes pour me coller au cul tu veux bien. - Je l'ignore, purement et simplement. Enfin, je l'entends, oui, mais je ne tourne même pas la tête vers lui alors que je sais qu'il s'est accoudé au bord du bassin pour me fixer. Ce petit con. - Dit-moi, honnêtement, pourquoi tu ne peux pas juste me laisser crever en paix ici, voire même mieux m'achever toi-même que je ne me sente plus comme un boulet à tes grands exploits. Parce que c'est ce que je semble être à t'entendre parler monsieur invincible qui détruit tout sur son passage. - Vieux réflexes... - Soupiré-je en fermant les yeux.

Ma peau a beau être en rouge de l'effort, mais également de la rigueur du sable et des quelques entailles que j'ai subi, si on met de côté le peau encore dissimulé par l'espèce de coque de cuir qui englobe mon entre jambe et le tissus salis qui recouvert mes hanches, il n'a qu'à lever les yeux pour observer les quelques cicatrices qui bardent mon corps, notamment, si j'en viens à me retourner, les nombreuses mal reconstituée qui habillent mon dos. Je n'ai jamais voulu qu'on les arrange, ni elles, ni les autres. Elles font parties de moi. Le dos c'est l'accident d'hélicoptère qui m'a coûté mes jambes, les autres sont pour la plupart des blessures faites sur le terrain, celle de mon genoux une mauvaise chute au lycée en faisant l'imbécile avec David... - Quand j'étais dans l'armée, j'ai eu un paquet de types sous mes ordres, et j'en ai perdu bien plus que je l'aurais souhaité. - Et un seul était déjà trop. - Tu me les rappelles. Têtus, durs face aux épreuves et la douleur, avec un caractère de merde, mais toujours prêts à avancer. - Je tourne finalement la tête vers lui. - David me dit souvent que tout ça n'est pas réel. Laisses-moi te dire que ça l'est assez pour que je refuse que tu meures en ma présence. - Me laissant glisser dans l'eau, bizarrement plus tiède que je l'aurais cru, je me tourne dans sa direction. - Donc soit gentil, grimpe sur le rebord que je puisse m'occuper de cette blessure avant qu'elle s'infecte.

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Aleksander Strauss
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t73-runaway-aleksander#89 http://morpheus-experience.forumactif.com/t83-carnet-de-croquis-d-alek?nid=1#187
ALIAS : Sharpie
ÂGE : 34 ans
TAILLE : 1m85
CHAMBRE : #1.1

COULEUR RP : #ff9900
AVATAR : Henry Cavill
CREDIT : Shiya pour l'avatar. Tumblr pour les gifs. ASTRA pour la sign.

MESSAGES : 178
POINTS : 684
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Not yet

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti 17050872
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty22.12.18 23:34

Bleed for that sword.
Ft. Gaby


J'en profite peut-être, un peu, de ses yeux posés ailleurs que sur moi pour observer ce qui a accroché mon regard lorsque je l'ai levé dans sa direction. Une marque qu'un regard rapide m'avait d'emblée porté à penser à une cicatrice. Ce que je pus valider. Je n'avais toutefois pas prévu en voir plusieurs marquer différents endroits de son corps, encrées en sa chaire sur les parcelles qui en sont visibles. Fronçant les sourcils à cette vision qui éveilla bien malgré-moi ma curiosité. Réflexe plus qu'humain que je n'ai pas combattu, sans pour autant poser des questions plus concrètes à leur sujet. Nul besoin de le faire pour me faire offrir la raison sur un plateau d'argent. L'armée, voilà qui explique bien des choses, mais surtout sa propension plus grande que la mienne à être apte au combat. Entre un ancien militaire et un vulgaire dessinateur qui a passé du temps en salle de sport parce qu'il s'ennuyait il y a un monde entier. Il y a des entraînements spécifiques et une gestion du stress que je ne peux sans doute pas imaginer. Il y a une dévotion toute particulière à quelque chose et une rigueur que je n'ai jamais pu m'imposer. Ça n'explique certes en rien son attitude, surtout pas en ce moment, mais ça explique bien des choses. D'autres choses. « Et donc c'est pour cette raison que tu t'entêtes à vouloir me sauver les fesses? » Que je commence alors qu'il descend dans l'eau et que je reste appuyé au bord du bassin sans me préoccuper, pour le moment, de sa demande. « Tu vois trop de réel dans la fiction et tu as peur de perdre un soldat supplémentaire? Tu es au courant que je suis tout l'opposé d'un soldat n'est-ce pas? Encore moins quelqu'un qui bosse sous tes ordres. » Je soupire et me hisse au rebord de l'eau en gémissant légèrement de la douleur engendrée par la stupidité de mon mouvement. N'améliorant en rien la situation alors que je m'étire le bras pour attraper un morceau de tissu et m'en couvrir les hanches et les cuisses une fois de nouveau assis sur le rebord du bassin. Les pieds toujours dans l'eau et le regard posé sur lui.

« Il n'a pas tord David, mais j'imagine que je ne peux pas comprendre comment toi tu vois les choses. Pour moi, tout a toujours été de la fiction alors j'ai du mal à voir le sérieux de tout ceci. La douleur... au moins je sens que je suis encore réellement vivant quelque part même en étant coincé ici. La mort... » Je soupire et secoue la tête en baissant les yeux. « Parfois la mort est la meilleure chose qui peut arriver pour en finir. Lorsque la souffrance est trop grande ou... Parfois c'est simplement pour le mieux. Alors vas-y, si tu veux. Essaie de guérir ce truc, mais je m'en fiche. Je me fiche de ce jeu, je me fiche de cet univers et je me fiche de hurler à m'en exploser la gorge parce que je ne supporte plus la douleur ou simplement crever. Parce que le pourcentage de chance que je m'éveille dans ce fiche lit en zone neutre reste de 99.9% peut importe ce qui se passera et ce sera toujours mieux que le reste. » Je me gratte le menton en fixant la plaie à mon ventre, ayant à peine remarqué comme j'ai commencé à serrer les dents au fil de mes propos. Sans doute parce qu'une part de tout ceci me rappel que c'est ainsi que j'essayé de faire passer mon deuil d'il y a quelques années. Parce que c'est ainsi que j'ai toujours voulu l'imaginer pour elle. Que la mort l'a délivré d'une souffrance que je n'aurais pas été en mesure de la voir affronter. « Ça explique pourquoi tu es doué en combat tout ça. » Que j'ajoute pour réorienter la conversation ailleurs que sur mon monologue vide de sens, n'ayant pas envie de m’étaler plus que nécessaire sur ce qui a pu me passer par la tête.

_________________


Blind is the new bright

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty23.12.18 0:48

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


Et donc c'est pour cette raison que tu t'entêtes à vouloir me sauver les fesses? - Ouais. - Réponds-je entre mes dents pas plus fort que ça. Je l'ai dis une fois, loin de moi l'envie de le dire une seconde, la première a été assez coûteuse comme ça. - Tu vois trop de réel dans la fiction et tu as peur de perdre un soldat supplémentaire? Tu es au courant que je suis tout l'opposé d'un soldat n'est-ce pas? Encore moins quelqu'un qui bosse sous tes ordres. - Je pose mon regard sur lui alors qu'il parle, sans réagir ni répondre à ce simpliste résumé de ce que j'ai déjà dis trop de fois, et je l'observe se hisser sur le bord du bassin, me surprenant à laisser mon regard s'attarder sur les nombreuses gouttes roulants le long de son torse avant de très rapidement me concentrer sur la blessure pour éviter qu'il ne le remarque. Bizarrement, toutes ces images et vidéos échangées n'ont pas rendu ces situations plus normales... Quoi qu'elles sont pour moi plus naturelles dans le sens où, c'est un autre mec, qui est blessé, et j'ai une tâche à accomplir.

Laissez-moi vous assurer que je n'ai jamais eu avec aucun de mes soldats les échanges douteux que j'ai eu avec lui.

Il n'a pas tord David... - Ne surtout pas le lui dire, ne surtout pas le lui dire... Pendant qu'il monologue et après s'être couvert d'un morceau de tissus, je pose le pot en terre cuite sur le côté avec les bandes et je me rapproche, observant de plus prêt la blessure. Elle est profonde, mais l'eau l'a nettoyé et au moins, elle est nette. - Toi tu t'en fiches peut-être, mais moi j'ai fais un choix en rejoignant le programme. Donc oui, je vais te soigner. - Dis-je en laissant mes doigts glisser autour de la plaie, très légèrement, avant de saisir le pot en terre. - Libre à toi d'aller te faire buter ensuite si ça te chante... - Ajouté-je distraitement en plongeant mes index et majeur droits dans l'onguent avant de l'appliquer sur la plaie avec douceur. Je ne peux pas le suivre jour et nuit. S'il décide de se jeter du haut d'une falaise, je ne peux pas l'en empêcher, ou en tout cas pas en permanence... Mais qu'y gagnerait-il? La guérison? La sensation d'être en vie par la sensation de mourir? Combien de suicidé addict à l'adrénaline ont pensé ça... Mais je suppose qu'ici, c'est quelque chose de possible et surtout de sûr, dans la mesure du possible.

Ça explique pourquoi tu es doué en combat tout ça. - Je suis pas doué, je suis entraîné. Et encore, j'ai perdu beaucoup depuis... Depuis mon service. - Une tension musculaire se saisit de mon dos et je penche la tête pour faire craquer mes cervicales tout en m'appliquant à bien couvrir la plaie de la pâte sans appuyer comme un forcené. - D'ailleurs t'es peut-être tout l'opposé d'un soldat, mais tu tu débrouilles suffisamment bien par toi-même je trouve. C'est peut-être toi le doué dans l'histoire. - Lâché-je dans un sourire malicieux en levant les yeux vers lui l'espace d'une seconde. - Plongeant mes doigts dans le pot une nouvelle fois, je rajoute une couche pour que le cataplasme soit généreux, de manière à protéger la plaie tout en faisant son oeuvre. - Ça devrait aider à cicatriser et empêcher l'infection... - Dis-je distraitement pour éviter un silence qui, bizarrement, me dérange. Et sous mes gestes et mon bras posé sur sa cuisse, le tissus qui couvre ses hanches se retrouve doucement, mais sûrement, dérangé.

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Aleksander Strauss
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t73-runaway-aleksander#89 http://morpheus-experience.forumactif.com/t83-carnet-de-croquis-d-alek?nid=1#187
ALIAS : Sharpie
ÂGE : 34 ans
TAILLE : 1m85
CHAMBRE : #1.1

COULEUR RP : #ff9900
AVATAR : Henry Cavill
CREDIT : Shiya pour l'avatar. Tumblr pour les gifs. ASTRA pour la sign.

MESSAGES : 178
POINTS : 684
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Not yet

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti 17050872
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty23.12.18 14:10

Bleed for that sword.
Ft. Gaby


Mes mains agrippent la légère bordure en bord de bassin, continuité de la surface sur laquelle je suis assis, pour m'aider à pallier à la douleur engendrée par ses doigts appliquant cette mixture étrange sur ma plaie. De quoi me faire regretter la médecine moderne, même si je suis bien placé pour savoir qu'elle ne peut faire des miracles de toutes les situations. Le processus n'en reste pas moins douloureux pour autant, mais je m'efforce tout de même d'orienter la discussion sur un sujet sur lequel il se complaira peut-être à élaborer un peu. Histoire de me changer les idées et peut-être même de m'enfoncer un peu plus comme il semble tant apprécier le faire ce petit con. Surpris je le suis donc lorsqu'il mentionne tout le contraire. Lorsqu'il soulève, presque gentiment, comme j'ai réussi à bien me débrouiller dans les situations où nous nous sommes retrouvés ensembles malgré mon absence flagrante d'un entraînement aussi pointilleux que celui qu'il a pu obtenir. Ça je ne m'y attendais décidément pas. Peut-être s'est-il cogné la tête dans cette arène. À moins bien sûr que nos petits échanges mariés au fait que je suis nu sous un vulgaire morceau de tissu qu'il déplace légèrement de ses mouvements commence à avoir raison de lui. Qui sait. Réflexion qui eu au moins le mérite de me faire oublier la douleur quelques instants bien que chaque nouvelle pression de ses doigts en sa surface ne manque pas de la raviver. Pour le reste, on nomme cette chose qui me force à ne pas grimacer l'orgueil. « Je ne suis pas doué. J'ai simplement... disons une bonne dextérité manuelle et quelques muscles en trop. Ce n'est pas ce que j'appelle être doué. Plutôt... de la chance. » Que je dis après un moment, esquissant un léger sourire tout en baissant le regard sur la plaie couverte de cette chose dont on ne connait pas réellement le fonctionnement. Un pansement est simple. Il est souillé et on le change, mais cette chose ne vient pas avec un mode d'emploi et pour ce qu'on en sait elle pourrait même empirer la situation à force de temps. Nous verrons bien. « Tu sais ce que je faisais pendant que tu essayais de protéger des gens? Je dessinais des bêtises sur un morceaux de papier. C'est loin d'être glorieux et pratique dans un endroit comme ici. »

Et ça ne m'importait pas au tout début. Ça ne m'importait pas de ne pas être doué pour le jeu. Je voulais simplement valider les rumeurs, valider que je pourrais voir de nouveau dans cet endroit même si je devais me faire tuer en boucle pour pouvoir profiter d'un vulgaire couché de soleil avant de retourner vivre dans ma noirceur perpétuelle. Disons que mes priorités ont simplement un peu changées depuis que nous sommes coincés ici pour une période de temps indéterminée et ce que ça peut m'enrager. Bien plus que je ne le voudrais, n'ayant jamais voulu devenir cet homme aigri que j'ai pu dessiner tant de fois pour en rire. Et pourtant me voilà à ce point désagréable où désagréable je le suis au possible avec une homme que je traite mentalement de connard même si ce connard a sauvé mes fesses plus d'une fois. Plus que je ne serais en mesure de le faire en retour. Un connard avec qui on a envoyé des bêtises assez personnelles en vidéos, chose que je n'ai jamais fait hors d'ici. Encore moins avec un homme même si je sais depuis longtemps que les femmes ne sont pas une exclusivité dans mon univers. Ce que je peux être con. « Merci, encore, pour ce truc. Même si tu n'avais pas du tout à faire ça, mais tu es aussi têtu que moi visiblement. » Je me racle la gorge puis replace distraitement le tissu sur mes hanches. « Tu peux retourner te faire acclamer par la foule maintenant que je ne devrais pas mourir dans les minutes qui suivent. »

_________________


Blind is the new bright

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty23.12.18 20:51

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


Je ne suis pas doué. J'ai simplement... disons une bonne dextérité manuelle et quelques muscles en trop. Ce n'est pas ce que j'appelle être doué. Plutôt... de la chance. - Peut-être a-t-il raison, mais sa chance est alors totalement insultante en plus d'être incroyable, et j'en serais jaloux. Mais d'un autre côté, si je suis secrètement lié à mes deux roues, qui me dit qu'il n'a pas, lui aussi, un secret... - Tu sais ce que je faisais pendant que tu essayais de protéger des gens? Je dessinais des bêtises sur un morceaux de papier. C'est loin d'être glorieux et pratique dans un endroit comme ici. - J'esquisse un sourire en plongeant les mains dans l'eau pour en nettoyer la mixture de mes doigts. - Si tout le monde était soldat, on aurait un société militaire totale et des guerres un peu partout pour compenser l’ego de certains petits cons. - Et si on est honnête, c'est déjà le cas. - Il en faut bien d'autres pour voir le voir avec un angle différent. Et puis, j'suis une tanche en dessin moi, alors... - Alors chacun ses compétences car aucune n'est moindre que les autres. Et puis, sérieusement, dessiner un plan dans le sable mouiller avant une attaque, ok, mais c'est tout. Les bonhommes bâtons, c'est toute ma vie.

Me saisissant de la bande de tissus, je m'atèle à entourer son bassin des bandages de façon à protéger la mixture sur sa peau, elle-même protégeant et agissant sur sa blessure, et une fois le dernier tour fait, au nombre de trois pour info, je coince l'extrémité dans les autres pour l'y fixer. - Et voilà le travail. - Merci, encore, pour ce truc. Même si tu n'avais pas du tout à faire ça, mais tu es aussi têtu que moi visiblement. - Chacun ses défauts. - Dis-je dans un sourire amusé en reprenant mes mains et en libérant sa cuisse, dérangeant le tissus qu'il replace sur ses hanches. - Tu peux retourner te faire acclamer par la foule maintenant que je ne devrais pas mourir dans les minutes qui suivent. - On est à l'abris de rien. - Lâché-je d'un air exagérément suspicieux. Après tout, dans ces œuvres, tout peut arriver, alors autant rester alerte.

Me plongeant l'espace d'un instant dans mes pensées, je me laisse aller dans l'eau, sentant toujours cette tension musculaire qui me dérange plus qu'elle ne me fait mal. - Je vais rester là, si tu veux bien me subir un peu plus longtemps. - Au-dessus de nous, les clameurs sont vives et enjouées : la population demande du sang. - J'ai assez donné en combat pour aujourd'hui et puis... C'est différent. - Quitte à avoir déjà mentionné mon passé à l'armée... - Le sang pour le plaisir n'a jamais vraiment été dans mes habitudes. Ces combats sont funs, parce qu'ils sont dans ce contexte, mais à trop s'y répéter ça devient juste un grand jeu de tuer pour tuer et je me rends compte qu'il y a d'autres façons plus saines de s'amuser. - Tournant la tête vers lui, je précise. - Je regrette pas hein, on a été très bien tout à l'heure. Mais de là à me faire acclamer pour ça... - Je plante mon index contre ma tempe. - Ça m'aurait certainement plu si j'avais pas été soldat. - Non, définitivement, le boulot de gladiateur à plein temps n'est pas mon truc. Un peu de culturisme huilé nudiste ne me poserait pas de soucis, mais tuer pour le spectacle... Sans moi.

Prenant subitement conscience de la gêne de cette saleté de pseudo armure en cuir, je me contorsionne quelques trop longues secondes pour la retirer et la jette de l'autre côté du bassin. - Me fait chier ce truc... - Dans mon dos, je sens l'eau à peine fraîche longer les cicatrices moches et sensibles de l'accident, celles-là même barrant le bas de mon dos, là où la colonne a pris. Mes muscles toujours solidement crispé, j'essaye de me détendre, mais en vient à soupirer un peu plus fort que je ne l'aurais souhaité, levant la main pour aller essayer de masser ma nuque...

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Aleksander Strauss
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t73-runaway-aleksander#89 http://morpheus-experience.forumactif.com/t83-carnet-de-croquis-d-alek?nid=1#187
ALIAS : Sharpie
ÂGE : 34 ans
TAILLE : 1m85
CHAMBRE : #1.1

COULEUR RP : #ff9900
AVATAR : Henry Cavill
CREDIT : Shiya pour l'avatar. Tumblr pour les gifs. ASTRA pour la sign.

MESSAGES : 178
POINTS : 684
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Not yet

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti 17050872
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty23.12.18 21:35

Bleed for that sword.
Ft. Gaby


Il m'énerve, définitivement. Toujours le mot pour compléter mon propos sans me laisser une chance d'avoir le dernier mot. Toujours cette explication presque rationnelle pour balancer la bêtise enragée des miennes. Toujours cette façon de contredire précisément ce que j'essayais d'imposer comme artifice à la situation. Il m'énerve à valoriser le si basique que je suis, surtout sans savoir qu'avant de revenir ici il me manquait cruellement ce basique. Sans savoir que je n'ai pas dessiné depuis une éternité même si j'ai bien gribouillé un peu, trop apeuré de voir comme je suis rouillé de mon manque cuisant de pratique au moment où j'en avais le plus besoin dans ma vie. À valoriser ce que je ne suis plus parce que j'ai cette impression perpétuelle d'être coincé dans un corps qui n'est pas le mien. Prisonnier de ce qui m'est arrivé et ce que j'ai bien voulu en faire, même si j'ai tant essayé de ne pas en faire de cas. Il m'énerve. À être trop sympa tout d'un coup alors qu'on se complétait à la perfection à juste nous envoyer bouler en boucle pour le bien de tous. À ne pas me laisser en paix pour aller faire joujou dans l'arène malgré ce qu'il a dit, ce qui fait du sens au fond. Cette non envie de verser du sang pour verser du sang. Tout comme je ne suis pas un être violent de nature qui a pourtant tirer avec une arme sur des gens et transpercé des gens à grands coups d'épée. Bon sang ce qu'il peut m'énerver. Gratter mes nerfs et mon système tout entier à juste rester là alors que je voulais... ne rien faire... seul... à fixer le plafond. Un passe-temps comme un autre. Je soupire plutôt, laissant mon regard s'égarer sur ces imposantes cicatrices en son dos que je n'avais pas encore remarqué. Bien davantage que je le laisse s'égarer sur ce que j'ai vu maintes fois en vidéos et photos. Vient un moment où on ne s'en formalise plus, dis-je alors que j'ai un tissu pour me couvrir. Ces cicatrices... Qu'est-ce qui a bien pu lui arriver?

Je soupire encore, l'observant poser une main à sa nuque pour, j'imagine, essayer de la masser sans grand succès à mon avis. Je roule les yeux, me disant que je lui dois bien ça non avec cette saloperie qu'il m'a étalé. Alors je repousse sa main sans délicatesse pour poser les mains contre sa nuque et ses épaules, massant plus doucement que mon geste précédent aurait pu le laisser présager. « Ne dit rien. Je ne suis pas sympa. Je ne fais que compenser pour la blessure que tu as soigné. Tu sembles... souffrir alors voilà. Subis. » Je me racle la gorge en continuant, observant toujours les cicatrices dans son dos comme si elles pourraient m'en dire plus à leur sujet. Elles me semblent simplement... violente. Peut-être que je ne suis pas le seul à avoir un sombre secret après tout, pour ne pas faire de mauvais jeu de mots. « Elle... n'a pas été délicate avec toi l'armée. » Que je mentionne sans entrer dans le détail de la chose. Après tout, il doit être bien au fait qu'il est couvert de cicatrices. Puis il vaut mieux foutre un malaise de cette façon que laisser planer celui qui semble s'installer entre nous lorsque le silence tend à s'installer. Sans doute parce qu'il est trop aisé de nous remémorer nos jeux et... le fait que ça n'a été que des jeux. Puérils et gamins. De simples jeux qui n'ont jamais donné suite à plus que ces silences emplis de malaises que l'un comme l'autre semblons déterminés à éradiquer à tout prix.

_________________


Blind is the new bright

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty23.12.18 22:12

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


Lorsque je sens sa main virer la mienne avant qu'il ne s'éprenne de ma nuque et de mes épaules, je me tétanise, incapable de comprendre ou même admettre ce qui se passe, mais lorsque m’apprête à soulever l'incongruité de la chose, il m'interrompt. - Ne dit rien. Je ne suis pas sympa. Je ne fais que compenser pour la blessure que tu as soigné. Tu sembles... souffrir alors voilà. Subis. - Heu... Ok. - Loin de moi l'idée de m'éloigner ou de le rejeter. Je dois bien admettre que, mis à part la surprise et l'étrangeté de ce contact, le massage qu'il me donne est aussi délicieux que bienfaiteur.

Machinalement, je penche la tête un peu en avant, sentant ses pouces presser le haut de mon dos, ses doigts calés sur mes épaules, mes muscles crispés et douloureux se détendant doucement après la petite crise tétanique des premiers contacts de ses mains sur mon corps. - Elle... n'a pas été délicate avec toi l'armée. - Je me rapproche du bord du bassin, plus pour dissimuler les cicatrices que pour me rapprocher de lui, même si c'est ce qui se passe. Je n'en ai pas honte, beaucoup moins que le fauteuil, mais il y a quelque chose de personnel à ce sujet, quelque chose... d'intime. Peu sont ceux les ayant vu, en dehors des médecins. David, bien sûr, probablement plus qu'il l'aurait voulu, et plus que je ne l'aurais souhaité, mais après tout il est lui. Alek vient de s'ajouter dans cette courte liste et la sensation de son regard m'est étrange, aussi désagréable que  plaisante. - C'est un métier à risque, faut dire. Si tu rentres pas avec des cicatrices, c'est pas drôle. - Ouais, c'est ça, faut de l'humour pour compenser. Ça marche toujours tellement bien. Et puis, il parle peut-être des dizaines d'autres marque de couteaux, balles et brûlures. Peut-être pas de cette énormité qui a changé ma vie...

Ouais, on y croit.

Expulsant un soupir, je remarque quelques restes de la mixture entre mes doigts et m'affaire à mieux nettoyer mes mains dans l'eau devant moi, sentant la tension de mes muscles peu à peu s'apaiser pour n'admettre de ces attentions que les bienfaits qu'elles me procurent. Qui aurait cru qu'il me masserait un jour, lui, et qu'il me ferait tant de bien? - J'ai eu un accident d'hélicoptère. - Dis-je tout en rinçant mes mains. - Le salop m'a pas raté, mais puisqu'il m'a pas achevé... J'suis toujours là pour en parler.

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Aleksander Strauss
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t73-runaway-aleksander#89 http://morpheus-experience.forumactif.com/t83-carnet-de-croquis-d-alek?nid=1#187
ALIAS : Sharpie
ÂGE : 34 ans
TAILLE : 1m85
CHAMBRE : #1.1

COULEUR RP : #ff9900
AVATAR : Henry Cavill
CREDIT : Shiya pour l'avatar. Tumblr pour les gifs. ASTRA pour la sign.

MESSAGES : 178
POINTS : 684
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Not yet

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti 17050872
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty24.12.18 2:46

Bleed for that sword.
Ft. Gaby


Bonne dextérité manuelle, c'est bien ce que j'ai dit à peine quelques instants plus tôt et je compte bien mettre mes compétences à profit contre la chaire de son cou, ses épaules et son dos. Ne tardant à sentir les muscles se relâcher sous mon emprise, ce qui me soutire un léger sourire. Surtout après cette tentative de panique, ou du moins ce que je suppose avoir passé près d'être une tentative de panique, que j'ai assez rapidement stoppé. Posant d'emblée cartes sur table pour lui faire comprendre que ce n'est que donnant donnant dans cette situation et non une poussée soudaine de gentillesse de ma part. Moi qui l'était bien davantage à l'extérieur de ce bordel, gentil. Moi qui me sens presque mal de ne pas l'être, ou prétendre ne pas l'être, en cet instant où il semble de son côté attendrir un peu la petite barrière que nous avons machinalement construit entre nous. Comme si c'était plus simple de nous détester que quoi que ce soit d'autre et sans doute est-ce le cas. Peut-être même qu'il a quelqu'un en dehors de cet endroit. Quelqu'un qui n'a pas été assez fou pour venir le rejoindre. Une personne qui l'attend impatiemment et vers qui il se précipitera dès qu'il en aura l'opportunité. Ce qui n'est pas mon cas. Qui voudrait d'un boulet à trainer? Qui voudrait d'un homme qui a appris à être débrouillard à sa façon, mais qui reste réfractaire au moindre changement d'environnement puisque ça viendrait précisément à l'encontre de tout ce qu'il a érigé pour arriver à se débrouiller? Quelqu'un que je n'ai pas encore croisé. Qui sait, si je ne souffre pas de mort cérébrale à passer trop de temps dans cet endroit, peut-être que je finirai mes vieux jours à crier sur un arbre que je croirai être un gamin marchant sur ma pelouse. Je ne le saurais pas de toute façon. Ne dit-on pas que ce qu'on ne sait pas ne peut pas nous faire de mal?

Je le vois s'approcher du bord du bassin à la mention du manque flagrant de délicatesse de l'armée face à sa peau, me sentant presque mal d'avoir relevé ce détail semblant presque le mettre mal à l'aise. Je n'y vois pas de raison, bien trop fasciné que je suis par la forme de la chose, mais ce n'est que moi. Ce qui ne m'empêche pas de très fortement espérer l'entendre briser le silence avant que le malaise ne s'installe de nouveau. Ce qu'il fait. Presque humoristiquement même. Je continue de le masser, soupirant presque de concert avec lui et me demandant s'il ne serait pas temps de... maturer un peu. D'autant plus face à tout ceci. Face à tout ce qu'il me dit alors que je m'efforçais d'être un mur. Face à cette confidence qui me rappelle cruellement quelque chose. Même si dans mon cas c'était plutôt une voiture et que la cicatrice n'est pas visible si on ne sait pas où la chercher. « Je suis... désolé pour toi... »

Je fixe son dos un instant, cessant de le masser. Laissant quelques minutes passer avant de finalement me laisser glisser dans le bassin pour venir me placer face à lui, sans me préoccuper de la blessure ou du bandage. Je ne les voulais pas de toute façon alors merde s'ils ne tiennent pas le coup. Déglutissant, ma main glisse contre la sienne pour la prendre et la glisser jusqu'à l'arrière de mon crâne. Jusqu'à cette large cicatrice dissimulée par mes cheveux. Celle qui m'a privé de ma vue. « Accident de voiture. Très gros accident. » Je relâche sa main en le fixant, soupirant. « Elles sont impressionnantes tes cicatrices, mais pas horribles pour autant. Ça... te rend unique d'une certaine façon. » Dit celui qui a appris qu'en dessin rien de vaut un élément d'unicité pour bien distinguer un personnage de la masse. Est-ce que ça s'applique également dans la vrai vie? Je préfère croire que oui. Que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort et que ce qui nous distingue des autres nous rend plus unique dans cette masse de moutons que nous sommes.

_________________


Blind is the new bright

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty24.12.18 16:36

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


Je suis... désolé pour toi... - Je ne réponds rien. Quoi que mon absence de réponse est bien la seule chose non vexante que je pourrais lui offrir. La chose que je ne peux pas lui dire en revanche, c'est bien quelque chose comme "c'est rien" parce que c'est faux, ou "ça va mieux" parce que c'est pas vrai. Ma vie est un calvaire, la douleur une vieille ennemie qui me hante à chaque respiration, chaque sursaut, chaque muscle qui se crispe de nervosité... Et qui génère encore plus de douleurs. Combien de nuits passées à ne pas pouvoir dormir? Combien de journée à serrer les dents face à des gens qui n'ont pas besoin de me voir faible au risque de me bouffer? Même mes médecins ont droit à cette façade de confiance, quand bien même ils savent parfaitement ce que j'endure. Ils y voient une force, quoi que certains me disent que je suis bien bête de subir en silence alors qu'ils pourraient mieux me traiter si je m'ouvrais plus: c'est faux. Ils n'ont pas les moyens de le faire, placer la faute sur moi n'est qu'une excuse... David est le seul à voir la vérité, car il est le seul avec qui je suis incapable de la cacher. Je pourrais lui mentir... Mais à quoi bon? Et puis, quel respect serait-ce que d'offrir au seul être au monde capable de subir mes tourments et ne pas me quitter, que de lui mentir? Non. Jamais.

Perdu dans mes pensées, je ne réalise qu'Alek a cessé son massage que lorsque je sens la fraîcheur de l'air sur ma peau, là où ses mains étaient posées. Je ne lui en demande pas plus, c'est déjà beaucoup de sa part, tout autant que particulièrement bizarre, et lorsqu'il se laisse glisser dans l'eau je m'attends à le voir s'éloigner, mais il se tourne face à moi. Je me surprends à observer la largeur de ses épaules, si proches, alors que sa main gagne la mienne pour la guider jusqu'à l'arrière de son crâne et là, sous les cheveux humides, je sens la boursouflure d'une cicatrice probablement aussi belle que la mienne. - Accident de voiture. Très gros accident. - Des roues ou des pales... Quelle différence? Il lâche ma main, mais je la garde là où elle se trouve, captivé par la sensation sous mes doigts. - Elles sont impressionnantes tes cicatrices, mais pas horribles pour autant. Ça... te rend unique d'une certaine façon. - J'ancre mon regard dans le sien, réalisant la proximité envahissante de son visage. - C'est une unicité dont je me serais bien passé. - Dis-je un peu trop sèchement. Les cicatrices n'ont jamais été le problème. Ce qu'elles dissimulent en revanche...

Mais j'ai beaucoup trop conscience de la torture qu'est de laisser quelqu'un toucher ces chairs sensibles, alors dans un élan de masochisme mêlé de gratitude et... d'autre chose, je saisi sa main de ma main gauche et je la guide jusqu'au bas de mon dos, là où la large cicatrice s'étend, là où je peux sentir le bout de ses doigts la toucher, contact qui me tire une légère grimace que je tente de contenir. Il est si proche que je n'ai pas même besoin de parler fort, pas plus que je n'en ai envie d'ailleurs. - Cette unicité m'a volé mes jambes... Quel bienfait peut provenir de ça?

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Aleksander Strauss
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t73-runaway-aleksander#89 http://morpheus-experience.forumactif.com/t83-carnet-de-croquis-d-alek?nid=1#187
ALIAS : Sharpie
ÂGE : 34 ans
TAILLE : 1m85
CHAMBRE : #1.1

COULEUR RP : #ff9900
AVATAR : Henry Cavill
CREDIT : Shiya pour l'avatar. Tumblr pour les gifs. ASTRA pour la sign.

MESSAGES : 178
POINTS : 684
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Not yet

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti 17050872
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty24.12.18 19:36

Bleed for that sword.
Ft. Gaby


Je ressens assez aisément dans le ton de sa voix comme il semble y avoir bien plus que ce que j'ai présumé sans doute trop rapidement de sa gestuelle. Bien plus qu'un simple dégoût de cette chaire boursoufflée semblable à celle que je sens ses doigts effleurer au fond de mon crâne. Première personne n'étant pas un médecin à pouvoir réaliser un tel exploit d'ailleurs, n'ayant jamais ressenti une quelconque forme de nécessité à l'exposer à toute personne posant un peu trop de questions puisque, forcément, l'état  ne peut qu'engendrer des questions. Trop de questions auxquelles je n'ai pas envie de répondre et auxquelles j'invente plutôt des histoires grotesques et improbables pour perturber un peu les inconnus un peu trop curieux. On s'amuse comme on peut lorsque nos passe-temps se limitent à tripoter des choses ou écouter. Peut-être est-ce la raison pour laquelle je n'ai pas ressenti le malaise que son ton de voix aurait dû imposer à moi vu les circonstances. Cette capacité d'écoute que je n'ai eu le choix de développer bien au-delà de ce qu'elle avait pu être auparavant pour m'aider à comprendre le ressenti des gens autour de moi sans être en mesure de lire les expressions animant leurs visages. Sans pouvoir voir la peine, la frustration ou le bonheur et sans qu'ils ne réalisent avant un moment ma lacune de ce côté. Et là... il ne peut y avoir que ce mal à accepter un petit accroc d'apparence qui peut aisément être camouflé avec un minimum de laissé aller. Je ne demande pourtant pas, fixant son regard comme il fixe le mien. Silencieusement. Sentant toujours ses doigts contre cette marque de guerre à ma tête avant que les doigts de sa seconde ne trouvent l'une de mes mains. La guidant tout comme je l'ai fait vers sa chaire malmenée que j'effleure avec douceur du bout des doigts, mon regard fixe sur son visage ayant bien vu la légère contraction de ce dernier à mon contact. Puis je souris, stupidement. Je souris alors que je ne le devrais sans doute pas lorsqu'il me confie ce qu'a réellement engendré son accident, bien au-delà des marques. « Désolé... ce n'est pas... je ne suis pas content pour toi. Je souris plutôt parce qu'en fait on est si... semblables. Si quelques points du moins. »

Mes doigts continuent de glisser délicatement contre ses cicatrices alors que je poursuis sur ce ton qui se fait presque confidence tant notre proximité ne force pas la force de la voix. « La mienne m'a volé mes yeux. Alors, hors d'ici, je n'aurais même jamais pu savoir ce qui t'es arrivé à moins que tu me le mentionnes. » Puis, je ne sais ce qui m'a motivé. Ce qui m'a poussé à réaliser cet acte que je n'aurais... bon d'accord peut-être que j'ai ai songé, un peu. Songé lorsque je me suis perdu dans le bleu si tranchant de son regard et que nous avons commencés à nous embêter plus amplement. J'y ai pensé sans vouloir me l'avouer, sans vouloir admettre que regarder ses stupides photos et vidéos en plein milieu de la nuit arrivait tout de même à me faire sourire même si mon attitude sur la finalité transpirait tout le contraire. Alors peut-être que ça n'a été que la goutte de trop dans mon vase déjà bien empli, cette expérience à la fois si commune et si différente nous ayant un peu trop rapprochés au cours des dernières minutes. Celle-là même me poussant à me pencher dans sa direction pour attraper ses lèvres entre les miennes tout en fermant les yeux pour ressentir comme je sais si bien le faire depuis que je n'ai que mes sens restant pour me combler.

« Je sais que ce n'est pas la même... » Que je commence à murmurer contre ses lèvres. « … mais dans une situation comme dans l'autre, il n'y aura de bien que ce que tu laisseras l'être. C'est difficile, horrible, chiant et douloureux. Ça attire une sympathie et une pitié que tu ne veux pas voir voler dans ta direction, mais sur la finalité... Ça apporte autre chose. Ça apporte assez pour que tu sois encore là à essayer de lever un majeur majestueux à l'univers parce que merde. »

_________________


Blind is the new bright

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty26.12.18 14:32

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


Lorsque je le vois rire, j'ai le réflexe d'une moue offensée mêlée d'incompréhension, et si je ne retire pas ma main autant que je ne me défais pas de sa proximité, c'est parce qu'il se rend compte sans mal de ce qu'il fait. - Désolé... ce n'est pas... je ne suis pas content pour toi. Je souris plutôt parce qu'en fait on est si... semblables. Si quelques points du moins. - Ça me tire un sourire. Un sourire surpris. J'ai passé tout ce temps à me focaliser sur nos disputes et nos différences, même si nos échanges de vidéos et photos étaient amusants, mais j'ai tout de même du mal à voir où il veut en venir. En quoi pourrait-on être similaires? Et puis il s'explique. - La mienne m'a volé mes yeux. Alors, hors d'ici, je n'aurais même jamais pu savoir ce qui t'es arrivé à moins que tu me le mentionnes. - Mon regard scrute ses yeux, probablement avec une impolitesse trop évidente, mais je ne parviens pas à décrocher du bleu imparfait de ses pupilles. Je ne peux plus marcher. Je ne peux plus courir, mais au moins je peux toujours voir, observer, lire ou regarder... Peut-il seulement se déplacer convenablement malgré ses jambes tout à fait fonctionnelle?

Je n'avais pas réalisé à quel point mes lèvres brûlaient avant qu'il ne s'en empare. Je l'ai vu venir comme au ralenti, pourtant trop rapide pour que je puisse réagir. - Je sais que ce n'est pas la même... - Ses lèvres frôlent encore les miennes alors qu'il parle si bas, sa main toujours contre mes reins, la mienne dans le vide, mon bras toujours posé sur son épaule. - … mais dans une situation comme dans l'autre, il n'y aura de bien que ce que tu laisseras l'être. C'est difficile, horrible, chiant et douloureux. Ça attire une sympathie et une pitié que tu ne veux pas voir voler dans ta direction, mais sur la finalité... Ça apporte autre chose. Ça apporte assez pour que tu sois encore là à essayer de lever un majeur majestueux à l'univers parce que merde. - Au moins, ici, je peux le lever, le majeur. Surpris d'un sourire amusé, mes doigts s'enfoncent à nouveau dans ses cheveux humides alors que ma main gauche glisse dans son dos et le rapproche un peu plus. - T'es toujours un abruti... - Lâché-je en l'embrassant à mon tour, lui rendant cette même politesse qui semble réchauffer l'eau dans laquelle nous baignons.

Je me demande si les sensations de ce que je ressens là seront similaire à celles que j'avais éprouvé dans le monde réel. Les développeurs sont-ils allés jusque-là dans leur recherche de réalisme? D'un autre côté, je ne ressens plus rien de ça depuis l'accident alors ce sera fondamentalement mieux... Mais lui, qu'en dira-t-il? Lui...
Qui aurait cru que, lui et moi, un jour... Oh et puis merde.

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Aleksander Strauss
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t73-runaway-aleksander#89 http://morpheus-experience.forumactif.com/t83-carnet-de-croquis-d-alek?nid=1#187
ALIAS : Sharpie
ÂGE : 34 ans
TAILLE : 1m85
CHAMBRE : #1.1

COULEUR RP : #ff9900
AVATAR : Henry Cavill
CREDIT : Shiya pour l'avatar. Tumblr pour les gifs. ASTRA pour la sign.

MESSAGES : 178
POINTS : 684
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Not yet

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti 17050872
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty31.12.18 21:03

Bleed for that sword.
Ft. Gaby


Qu'est-ce qu'on fait? C'est une question qu'on est en droit de se poser après tout vu les événements des dernières minutes. Les confidences, le toucher et nos bouches se trouvant sans plus de formalité comme si c'était la chose la plus naturelle du monde. Bon sang, qu'est-ce qu'on fait? Qu'est-ce qu'on fait à être si près l'un de l'autre dans un bassin d'eau de qualité douteuse en cette époque si loin de la nôtre, perdus dans nos esprits qui ne réalisent peut-être pas même la véracité pressentie du contact de nos chaires? Qu'est-ce qu'on fait à dépasser le stade de ce jeu stupide qui nous guide puérilement depuis des semaines pour en arriver à quelque chose de plus concret alors que nous ne cessions d'agir comme si notre but premier était d'éventrer l'autre à la première occasion? Qu'est-ce que je dois faire? J'ai débuté les hostilités après tout. J'ai placé sa main contre cette partie intime de mon anatomie, contre ma cicatrice, sans me poser davantage de questions. J'ai appuyé ma bouche contre la sienne comme si ça allait m'apporter une quelconque forme de sentiment de devoir accompli. J'ai craché sur l'univers pour essayer de lui faire comprendre ce que j'avais tant l'impression d'avoir oublié ici. Comme il ne faut pas laisser les rocher nous tombant sur la gueule dicter le cours de notre existence. Il faut savoir se relever et faire nôtre une situation qui tente de nous annihiler. Sans même savoir ce que ça fait réellement de ne pas pouvoir marcher là où mes jambes sont parfaitement fonctionnelles, bien qu'un peu maladroites à l'occasion. Et maintenant quoi? Maintenant que fait-on dans notre grand bain où nos bouchent se touchant semblent être relayées au rang de priorité bien mineure alors que le reste ne tardera à se frôler? En ce moment où il me rend ce si bref baiser que j'ai réalisé, non sans m'avoir traité d'abruti au préalable. Crétin. Petit con. Stupide... apparence.

Mon cœur s'est emporté dans mon torse, pulsant comme un imbécile alors que je ne peux m'empêcher de penser que tout ceci est une très mauvaise idée. Peu importe ce qu'est tout ceci. Ressentant sans peine la plaie à ma hanche tirant dans tous les sens pour engendrer des spasmes d'une douleur que j'essaie d'ignorer. Du moins, le temps de me faire une tête sur tout ceci et, forcément, la meilleure façon de faire est de poursuivre la partie. Crétin moi-même. « Abruti toi-même... » Que je lance en le poussant dans les flots pour le plaquer doucement contre la bordure du bassin et agripper de nouveau sa bouche de la mienne, mon corps suivant tout naturellement le mouvement pour se presser contre lui et frissonner du contact de nos... Bon sang qu'est-ce que je fais? Qu'est-ce qu'on fait? On ne peut que le regretter n'est-ce pas? On ne peut que regretter des gestes qui ont pourtant hantés mes jours et mes nuits à force d'images et de propos, à force de stupides vidéos. Même si ça je ne veux pas l'avouer et même s'il est trop tard pour me cacher puisque j'ai commencé. Comment est-ce que j'ai pu commencer? Pourquoi tant de panique? Sans doute parce que je me sens rouillé, maladroit face à quelque chose que je n'ai pas fait durant des années. En territoire partiellement inconnu surtout où je ne semble pas arriver à penser plus amplement à ce qui pourrait arriver et comment cet imbécile réagira. N'arrivant qu'à penser qu'à avoir eu les jambes paralysées, même si je ne sais depuis combien de temps, il est peut-être tout aussi rouillé que moi. « Je ne crois pas que ce soit très recommandé pour la guérison tout ça. » Que je mentionne finalement, mine de rien en ayant détaché ma bouche avide de ses lèvres et non sans m'être pressé davantage contre lui. Oh bordel.

_________________


Blind is the new bright

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty03.01.19 0:32

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


Abruti toi-même... - Qu'il dit avant de me pousser contre le bord et m'y piéger en se pressant contre moi, ses lèvres dévorant les miennes qui le lui rendent bien. Petit con.
Son bassin se presse contre le mien, la chaleur de nos corps défiant l'eau qui peine à nous rafraîchir alors qu'une vague électrisante vient diffuser une chair de poule sur ma peau lorsque je sens l'étau ardant se resserrer sur mon absence d'activité. Vais-je si vite succomber? Sans même avoir pleinement profité? N'y a-t-il pas une application pour ça quelque part dans ce monde virtuel?

Il est si proche, si envahissant, si emmerdant et si brûlant. Le contact de sa peau me dévore, le manque d'air me rend plus gourmand, comme une torture nécessaire à l'acceptation de cette excitation. Qu'est-ce que je peux bien trouver à cet imbécile? Est-ce la fatigue des combats qui diminue mon activité cérébrale? Ou au contraire l'adrénaline qui me rend si faible? Qu'est-ce qui dans ses mots a pu me faire fléchir? Ou alors est-ce un geste? Oh, bien sûr, l'attaque de ses lèvres a été un acte bien décisif auquel je ne m'attendais pas, mais... je l'attendais. Pourquoi est-ce que je l'attendais? Pourquoi est-ce que je l'ai rêvé? Pourquoi ces photos et ces vidéos? Pourquoi ces insultes le jour et ces spectacles la nuit? Pourquoi me sens-je entrain de grandir tout contre lui, la chaleur de mon sang pulsant dans cette démonstration d'un désir grandissant sans surprise.

Pourquoi sans surprise?!

Je ne crois pas que ce soit très recommandé pour la guérison tout ça. - Le contact de ses lèvres m'abandonnent et je fixe ses yeux imparfaits, la pression de son bassin qui s'accentue à un point que mon corps déshabitué, au bord du précipice, me hurle la pitié. - Si c'est une façon déloyale de me faire faire tout le boulot... ça marche. - Prenant la tangente pour m'éviter la honte, je retourne la situation à mon avantage en nous faisant pivoter avant d'aider Alek à s'asseoir à nouveau sur le rebord du bassin, mes mains autour de ses hanches, mon corps entre ses puissantes cuisses, j'ai les doigts qui glissent sur sa peau humide et la langue qui humecte mes lèvres alors que mon regard gourmand roule sur son torse au même titre que les gouttes d'eaux qui s'y amusent, vision électrisante qui me force à redoubler de concentration en me plongeant corps et âme dans l'effort. Ainsi, il n'a pas à bouger pour que mes lèvres aillent entourer l'extrémité brûlante de son membre, qu'il soit prêt ou non d'ailleurs... Je peux l'y aider après tout.

Oh comme les choses ont si rapidement escaladé...

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Aleksander Strauss
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t73-runaway-aleksander#89 http://morpheus-experience.forumactif.com/t83-carnet-de-croquis-d-alek?nid=1#187
ALIAS : Sharpie
ÂGE : 34 ans
TAILLE : 1m85
CHAMBRE : #1.1

COULEUR RP : #ff9900
AVATAR : Henry Cavill
CREDIT : Shiya pour l'avatar. Tumblr pour les gifs. ASTRA pour la sign.

MESSAGES : 178
POINTS : 684
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Not yet

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti 17050872
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty09.01.19 2:24

Bleed for that sword.
Ft. Gaby


Une façon déloyale de lui faire faire tout le boulot? Assurément pas. Une tentative d'échapper à cette situation avant qu'elle ne dégénère bien que ce soit déjà le cas? Peut-être bien oui. Peut-être parce que je n'arrive à trouver une certitude que je recherche avec un peu trop d'ardeur dans tout ce cheminement et l'aboutissement qui se dessine à l'horizon. Cherchant à me convaincre que ce n'est pas parce que j'ai voulu enfoncer la gueule de cet abruti dans un mur à maintes reprises que nous ne pouvons pas... Que ce n'est pas parce qu'il n'y a eu personne depuis elle que je ne peux pas... Après tout j'étais venu ici pour m'amuser non? Valider une théorie et passer un peu de bon temps avant de fermer de nouveau la lumière sur le monde et ce qu'il peut m'offrir. Fermer les yeux face à cette... physionomie et tout ce qui vient avec. Face à son regard d'un bleu perçant qui semble me transpercer dès qu'il se plonge dans le mien, comme s'il tentait de scruter mon âme pour valider la souillure de mes pensées que mon anatomie énonce bien haut et fort à elle seule. Est-ce la raison pour laquelle je me suis contenté de faussement soupirer de découragement lorsqu'il a entrepris d'inverser nos positions? La raison pour laquelle je n'ai pas résister à ce message très clair voulant que je trouve place assise en bordure de bassin, sentant la morsure de l'air frais contre ma peau humide. Frissonnant de la sensation tout autant que de l'appréhension lorsque ses doigts glissent contre ma peau. La douleur, comme j'aimerais qu'elle me permette de m'échapper et affirmer que ce n'est pas le bon moment et qu'il ne devrait pas supposer que nous allons... pousser plus amplement les choses. Alors même que je suis celui à avoir débuté les hostilités armé de tous les remords de l'univers que j'oublie de violemment expier lorsque que je sens cette chaleur dans laquelle je m'enfonce non sans surprise. Le fixant d'un regard que j'imagine sans peine écarquillé, bouche ouverte laissant filer un gémissement marquant ma surprise tout autant qu'un contentement certain. Il y a si longtemps que... Bon sang qu'est-ce que je fais? Qu'est-ce que je dis!?

Je frissonne, frissonne de tant de choses en posant une main contre son épaule où j'enfonce doucement le bout de mes doigts. « Tu... es certain qu'on devrait faire ça? » Je devrais me taire, assurément que je devrais me taire, mais en même temps je n'arrive à me faire à l'idée. Je n'arrive à faire le pont entre la... haine et ça. Entre l'envie de le frapper, les jeux, la provocation et cette... sensation indescriptible qui me secoue tout entier. Et si je n'y arrive pas? Et si je ne sais plus comment faire? Et... « C'est... » Je pince les lèvres et ferme les yeux en soupirant, ne tardant à enfoncer mes dents dans ma chaire en secouant la tête doucement. « Tu vas me rendre dingue avec tes conneries. J'espère que tu es fier de toi... » J'aimerais arrêter de parler, de râler, mais je ne peux pas. Je ne peux pas juste... lui offrir la satisfaction de prétendre apprécier plus que je ne le devrais. Je ne peux pas même si mon corps hurle le contraire en ne cessant son expansion dans cette chaleur diffuse, même si mes doigts s'enfonce un peu plus fortement dans sa peau. Je devrais peut-être le frapper histoire de me sentir mieux... Non?

_________________


Blind is the new bright

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty10.01.19 16:50

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


Tu... es certain qu'on devrait faire ça? - Je réprime un sourire, sentant sa main sur mon épaule et ses doigts qui peinent à me repousser par manque de motivation flagrante. Je ne fais pourtant pas grand chose. Je ne fais que suçoter l'extrémité sensible que je sens grandir entre mes lèvres. Je la sens gagner en chaleur, en assurance. Ses mots peuvent bien hésiter, son corps ne ment pas, pas plus que le mien d'ailleurs, et je me plais à le stimuler. - C'est... - Se fait-il les mêmes réflexion que moi? Celles-là même que je tente d'étouffer par les mouvements encore doux et curieux de ma tête? Se demande-t-il d'où vient cette énergie qui nous électrise? J'en viens à me dire que c'est juste une énième façon de l'emmerder...

Tu vas me rendre dingue avec tes conneries. J'espère que tu es fier de toi... - Incapable de me contenir, je laisse ma langue glisser sur son frein avant de sentir le frisson violent qui secoue son corps tout entier. - Toujours. - Me hissant à la force des bras, je sens l'air frais mordre ma peau humide et mon visage approche du sien. - Et si tu préservais ta bouche pour être chose? - Dis-je en embrassant ses lèvres en guise de démonstration. - Tu pourras toujours regretter plus tard si ça te chante... - Après tout, c'est lui qui a initié tout ça. De quoi se plaint-il? J'ai simplement... été un peu trop facile à faire plonger. Mais qu'est-ce qui m'arrive?

Désormais le captivé témoin du potentiel de son anatomie, je redescends avec envie et lenteur après l'avoir embrassé une dernière fois, jouant avec son téton droit en passant alors que mon corps se glisse à nouveau dans l'eau, et mes lèvres se permettent à nouveau d'entourer sa verge que je ne ménage plus désormais. Non, cette fois, je prends pleinement possession de ce qu'il m'offre. J'en arpente les hauteurs d'une langue joueuse, j'en échauffe la chair de ma bouche avide pendant que mes mains s'occupent en glissant le long de ses cuisses, ses fesses comme désirable objectif où mes doigts s'agrippent. Elles sont fraîches. Est-ce la faute à l'air, l'eau et le sol? Ou son sang est-il simplement redirigé vers un ailleurs plus plaisant?

Ça fait des lustres que je n'ai pas fais ça. Des lustres que mon corps est un temple de chasteté, de frustration et de douleur. Des lustres que mes lèvres n'ont pas goutté d'autres lèvres, que mon corps n'a pas brûlé pour un autre. Des lustres qui justifient ma maladresse probablement compensée par mon dévouement. Ou en tout cas je l'espère. Ce que je sais aussi, c'est que cette occupation à beau être sympathique, tremper dans l'eau dans cette position commence à devenir inconfortable et cette banquette de coussins et couvertures, un peu plus loin, devient de plus en plus attrayante...

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Aleksander Strauss
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t73-runaway-aleksander#89 http://morpheus-experience.forumactif.com/t83-carnet-de-croquis-d-alek?nid=1#187
ALIAS : Sharpie
ÂGE : 34 ans
TAILLE : 1m85
CHAMBRE : #1.1

COULEUR RP : #ff9900
AVATAR : Henry Cavill
CREDIT : Shiya pour l'avatar. Tumblr pour les gifs. ASTRA pour la sign.

MESSAGES : 178
POINTS : 684
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Not yet

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti 17050872
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty19.01.19 17:57

Bleed for that sword.
Ft. Gaby


Regretter plus tard!? C'est maintenant que je regrette déjà de m'être ainsi emporté, d'avoir ainsi flanché. C'est maintenant que je regrette de ne pas arriver à le repousser sous prétexte que la véracité des sensations de ce jeu stupide dépasse largement ce que j'ai pu imaginer. Les développeurs ne sont sans doute pas stupides, pas au point de croire que toute personne normalement constituée n'en profiterait pas pour passer un peu de bon temps. Ils ont pensé à tout et je peux le sentir plus qu'amplement. Je peux sentir comme mes tripes s'échauffent, comme mes muscles se crispent douloureusement sous l'appréhension. Je peux sentir mes lèvres brûler contre les siennes alors qu'il essaie de me faire taire. Comme si je ne savais pas qu'il vaudrait mieux pour moi arrêter de parler. Oh je ne suis pas naïf au point de croire que ça tuerait l'envie de toute façon, mais sans doute est-ce une situation où tout ce que je pourrai dire en viendra inévitablement à se retourner contre moi. Alors je la ferme oui, pour le bien-être de ce futur où je risque de regretter chaque geste que j'en serai venu à poser. Ce futur où nous ne pourrons plus simplement nous envoyer bouler sans sentir cette pression malaisante de... domination? Oh. En voilà un détail auquel je n'ai pas pensé. Comment pourrais-je alors que je n'ai jamais couché avec un homme de toute ma vie!? Merde. Et lui... ne me laisse pas même le loisir de penser comme il se doit à me dévorer de ce rythme insoutenable qui me fait gravir certains échelons bien trop rapidement. Qui me fait inspirer et expirer rapidement, enserrer la bordure du bassin à m'en abîmer douloureusement le bout des doigts sur la pierre. Il doit... il faut... « Arrête... »

Arrête oui avant que ce... que peut importe ce que tout ceci est ne se termine de façon un peu trop abrupte. Ce... sexe de frustration passif agressif peut-être. Cette façon de nous convaincre qu'on se déteste réellement et qu'il n'y a rien de plus ou encore cette facilité déconcertante avec laquelle nous serons en mesure de combler cette chose qui me fait défaut depuis si longtemps. Qu'en est-il de lui et cet état l'ayant privé de ses jambes? Sans doute que je ne le saurai jamais à ne pas demander, à ne pas pousser pour ne pas forcer le malaise. Tout autant que je ne sais s'il devrait savoir ce que la maladresse de mes gestes trahira sans doute sans peine. Pourquoi tant de complexité dans la facilité?

J'en viens à poser mes deux mains sur ses épaules, à bout de souffle et tentant si vainement de reprendre mes esprits. Le repoussant pour qu'il se détache de moi et me laisse inspirer comme il se doit alors que je me relève pour observer la pièce. Fixant la porte, la banquette, le bassin, la porte de nouveau avant de jurer entre mes dents puis lui intimer de sortir de l'eau. « Aller sors. » Toujours armé de tant de finesse que celle que j'utilise par la suite pour le faire reculer jusqu'à cette banquette de coussins et couvertures où je le pousse sans douceur. Râlant légèrement de la douleur à ma hanche avant de me mettre au-dessus de lui, sans parler. Venant quérir ses lèvres avant de dessiner sa mâchoire. Me pressant contre lui tout en laissant mes lèvres poursuivre leur exploration contre son torse. Je ne lui laisse pas le choix. Tout comme je ne lui laisse pas celui de subir le traitement qu'il m'a fait subir, le prenant doucement en bouche puis le relâchant. Bien déterminer à le faire chier autant que possible pour cette connerie tout autant que le faire gémir et supplier. C'est ton tour du con.

_________________


Blind is the new bright

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel T. Dawson
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:


Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t74-gabriel http://morpheus-experience.forumactif.com/t79-gabriel-le-journal-du-dawson
ALIAS : Maze, longue histoire, mais si on doit la faire courte je dirais que j'ai ce don pour tout rallonger. Comme cette phrase.
ÂGE : 31 ans et des miettes, ça va, j'ai encore de beaux jours devant moi!
TAILLE : 1m96, ni plus ni moins. Vous pensez que c'est bien d'être grand? Essayez de passer certaines portes pour voir.
CHAMBRE : #1.3, la chambre du bonheur, avec Caleb le magnifique et notre lit vide de compagnie.

COULEUR RP : #cc9966
AVATAR : Armie Hammer
CREDIT : Unknown

MESSAGES : 427
POINTS : 428
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Nope, pas encore en tout cas.

Bleed for that sword. || Ft. L'abruti DvBf90C
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty19.01.19 23:57

Bleed for that sword.
Ft. Aleksander Strauss


Je m'évertue à lui faire ressentir ce frisson. Je m'emploi à renforcer cette solide tentation, qui n'en ai d'ailleurs plus une. Je m'aventure à agrandir légèrement ma mâchoire pour l'englober dans sa totalité et je le sens se raidir. - Arrête... - J'hésites, lui rend son corps avec douceur. J'hésites car cette fois, il me convainc, et lorsque ses mains me repoussent réellement, je fronce les sourcils, inquiet. Inquiet d'être allé trop vite, trop loin. Inquiet qu'il n'arrête effectivement les frais alors que je commençais à me faire à l'idée de...

Aller sors. - Dit-il avec froideur tout en me tendant les bras. Je m'y agrippe, me laisse aider à m'extirper du bassin, puis il me guide sans douceur vers la banquette sur laquelle je lorgnais depuis quelques secondes. A-t-il capté mes regards? Ou a-t-il simplement pensé la même chose que moi? Une chose est sûre, il n'en a pas fini avec moi. A-t-il eu besoin d'une pause? Comme moi? Souffre-t-il... Souffre-t-il des mêmes maux?

Il me repousse sur la banquette, et j'y tombe avec lourdeur. Il me force à m'y allonger, l'une des mes jambes repliée au bord et mon pied touchant presque le sol. Il grimace et je l'observe me rejoindre d'un regard dévorant alors qu'il s'allonge sur moi, son corps contre le mien, sa peau frôlant la mienne, ses lèvres embrassant mes lèvres. Je ne peux ignorer le contact brûlant auquel je réponds par cette simple position. Je ne peux ignorer l'implication de ses baisers, l'attention portée à ma mâchoire, puis à mon cou. L'attardement de ses lèvres le long de mon torse alors que mes mains perdent leur accroche dans son dos si parfait qu'il me fait mourir.

Je sens ses lèvres. Je sens la fraîcheur de l'air faire place à la chaleur de ses joues. Je sens sa langue et l'humidité de ce nouvel environnement qui me force à me cambrer légèrement, bien malgré moi. Mes orteils se crispent, mes muscles se tendent, mes paupières fermées papillonnent alors que mon souffle m'échappe. Douloureux, inconfortable, dévorant. Oh... si dévorant. Il peut être fier de lui. Il doit certainement l'être d'ailleurs, quand moi, sous les mouvements de sa tête, je me sens défaillir.

Mon corps tout entier ce tend et je me redresse brutalement tout en me retirant sans vraiment prévenir. - Désolé... - J'ai sauvé les meubles, en tout cas mes meubles. Pour l'instant du moins, même si la brûlure est toujours présente. Je suis essoufflé, je ne le cache même plus. J'ai les mains sur ses épaules, la tête penché en avant alors que mon torse s'élève et se baisse à rythme volontairement régulier pour essayer de regagner le contrôle. - Je suis désolé... - Je n'ose le regarder dans les yeux. J'ai honte, bien sûr que j'ai honte. J'ai honte par avance, peur de ce qui allait arriver. Peur de cette vitesse et de l'impression qu'elle laisserait certainement si j'y cédais...

Ma main droite trouve le côté de son cou, puis sa mâchoire. Qu'est-ce qu'il peut m'énerver... Mais qu'est-ce que je ne veux pas le voir en profiter pour partir... - C'est la première fois depuis... - J'ai l'impression d'être si faible... Si ridicule... - Et là-bas, dehors, je ne peux plus... - Pourquoi lui dis-je ça? Alors que je n'ai jamais osé formuler ces mots autrement que sous forme de non-dits, même à David? Peut-être parce que contrairement à David, je suis avec lui dans cette situation ou cette discussion est vitale... Et je n'ose même plus croiser son regard alors que je sens mes épaules s'affaisser pour me recroqueviller sur moi-même, insensiblement. - Je veux pas aller trop vite... - Oh et puis dis-le, quitte à passer pour un gamin pré-pubère pas foutu de tenir trois secondes, autant y aller à fond. - Je veux pas... finir trop vite...

_________________

What a Maze
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty
MessageSujet: Re: Bleed for that sword. || Ft. L'abruti   Bleed for that sword. || Ft. L'abruti Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bleed for that sword. || Ft. L'abruti
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MORPHEUS EXPERIENCE :: Spartacus-
Sauter vers: