Partagez | 
 

 La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Citoyen(ne)
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t157-emily-rose-miller http://morpheus-experience.forumactif.com/t177-five-mily-journal-de-bord
ALIAS : Five
ÂGE : 18 ans
TAILLE : 1m55
CHAMBRE : 1.4

COULEUR RP : #006600
AVATAR : Jodelle Ferland
CREDIT : (c) chiichan - GIF (c) google

MESSAGES : 115
POINTS : 734
PREMIÈRE CONNEXION : 19/02/2018

oops
MessageSujet: La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous   24.02.18 18:39

La gare sans dessus-dessous
Ft. ouvert à tous



Mily venait de se connecter à Morpheus, et se retrouvait dans l'univers de Wonder Woman, le truc c'est qu'elle n'avait jamais vraiment apprécié les histoires de Super-héros, pour elle, c'était trop facile pour des gens de devenir des héros. Du coup, ce n'était pas des héros à ses yeux. Les Super-héros n'étaient pas des héros, bizarre à dire, mais c'était de cette façon que la jeune femme voyait les choses. Curieuse, malgré tout d'en savoir plus sur cet univers, elle s'était tout de même connectée. Il ne fallait pas mourir idiote, et Mily était ouverte à tout un tas de choses, et qui sait, elle pourrait découvrir ce qui fascine tant les gens face à ces super-héros. Peut-être que c'était un manque de chance de se retrouver à la gare au moment où des coups de feu retentirent de tous les côtés. La jeune femme se mit à courir avec le flot de citoyens de la ville, elle parvint à se cacher derrière un poteau. Elle observa ce qui était entrain de se passer, rien de bon semble-t-il. Un groupe de soldats allemands, sans doute, Mily était trop loin pour entendre ce qu'ils se disaient, et elle n'était pas un pro pour reconnaître les uniformes de l'armée.

La jeune femme regardait autour d'elle, voir si il y avait encore des gens, mais les coups de feu avaient chassés les civils, et les trains auraient déjà dû partir. Alors qu'elle reculait pour quitter les lieux au plus vite. Un souffle d'explosion la propulsa vers l'avant. Mily comprit ce que cela signifie de voler, et surtout de retomber avec fracas. Elle se releva comme elle put, et se cala contre un mur. Une explosion venait d'avoir lieu. Qu'est-ce qui se passait? La jeune femme n'était pas sûre de tout comprendre de ce monde bizarre. Elle parvint à se relever, heureusement elle n'avait rien de cassée. Alors qu'elle se retourna, pour s'enfuir, elle tomba nez à nez avec un soldat. Ouille. Ca serait bien que quelqu'un vienne à son secours, car elle ne sait pas du tout quoi faire.

"Salut" fit-elle avec son plus beau sourire, qu'est-ce qui allait se passer. Mily leva les yeux vers le plafond de la gare, dans l'espoir de voir arriver Super-Man, ou Spider-Man, mais comme elle n'était pas dans la bonne histoire, ou la bonne époque, elle doutait que cela soit possible.



Défi:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t75-ecorchures-cleo http://morpheus-experience.forumactif.com/t81-cleo-journal-de-bord
ALIAS : Lux, un peu de lumière dans toute cette obscurité.
ÂGE : Vingt-neuf ans, bien qu'elle en fasse en réalité vingt de plus. Les médecins disent qu'elle ne passera pas le seuil de la trentaine. Putain de cancer.
TAILLE : 1.72m
CHAMBRE : #1.10

COULEUR RP : #c6779e
AVATAR : Phoebe Tonkin
CREDIT : schuylers (avatar), beylin (sign), tumblr (gif)

MESSAGES : 274
POINTS : 1415
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Caleb


MessageSujet: Re: La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous   24.02.18 23:16


La gare, sans
dessus-dessous

→ le 19 février 2318.

Il est trop tard. Bien trop tard. Et elle ne s’en rend compte qu’une fois que la déflagration fait rage dans la gare et qu’elle sent la chaleur irradier sur ses joues déjà rougies par l’appréhension et la surprise. Elle vole, Cléo. Mais pas longtemps. Juste le temps d’être projetée en arrière et d’atterrir sur une pile de bagages. Au moins ça aurait pu être plus dur, comme atterrissage. Elle grogne, la gamine. Se mord la lèvre inférieure tout en fronçant les sourcils. Visiblement, c’était pas la bonne technique. Elle a tenté de repérer un espion allemand. Sauf qu’elle a dû mal s’y prendre, car au final, c’est elle qui a été découverte. Percée à jour, Cléo a préféré fuir. S’en est suivi une course poursuite des plus déplaisantes, avec comme conséquence que certes elle a semé son poursuivant, mais en contre-parti elle a perdu trop de temps. Elle n’a pas pu empêcher la première déflagration de faire rage. Et à entendre les cris, elle s’en veut. Après, elle tente de relativiser. Tout ça, c’est pas réel. Tous ces gens, ils font juste partis du décor. Avec ou sans elle, ils sont voués à mourir dans cette gare à cause de ces espions allemands. Mais Cléo, elle a voulu innover. Elle a voulu tenter ce défi qui s’était proposé sur son bracelet. Percer la couverture de ces espions, détruire les bombes, et ainsi permettre aux soldats anglais de partir. C’était tentant, sur la notification. Sauver des vies. Devenir un héro. Un peu comme Diana. Un peu comme les amazones. Mais au fond, peut-être qu’elle s’est un peu voilée la face, la gamine. Parce que ça se révèle être beaucoup plus compliqué que prévu.

Après de longues secondes d’hésitation à se demander si oui ou non il faut qu’elle poursuive la mission, Cléo finit par se redresser de son matelas d’infortune. Remise sur pieds, la voilà qui observe la gare vide de toute vie. Parmi les débris se trouvent des corps calcinés. Un frisson d’effroi parcoure l’échine de la gamine tandis qu’elle dévie le regard. Sans vraiment faire attention, la voilà qui se met à fixer une gamine qui est visiblement dans de beaux draps. Un soldat anglais, qu’elle soupçonne en réalité être un des espions allemands, la tient en joug avec son pistolet. Est-ce qu’il va tirer ? Cléo, elle remarque le bracelet au poignet de la demoiselle. Une joueuse, comme elle. Qui s’est attirée des ennuis sans peut-être le savoir. Est-ce qu’elle aussi, elle a tenté ce défi ? Cléo cesse de réfléchir quand l’espion déverrouille son arme. Comme s’il s’apprêtait à tirer. Ni une, ni deux, la voilà qui fond vers l’assaillant et qui lui assène un coup violent derrière la tête avec la crosse d’une arme à feu qu’elle a trouvé près d’un cadavre de soldat. L’espion tombe raide sur le côté. Un coup assez fort pour lui faire lâcher son arme, mais visiblement pas assez pour le faire s’évanouir. C’est pas plus mal. « Tout va bien ? qu’elle lance à la demoiselle alors qu’elle pousse du bout de ses bottines l’arme de l’espion pour ne pas qu’il s’en empare. » Son attention est concentrée sur le type. Parce que pour le moment, c’est lui le danger. Un regard dans la direction de la Miss l’informe qu’elle a l’air d’aller plutôt bien. Ou du moins qu’elle ne semble pas blessée. Cléo est arrivée au bon moment, une chance pour elle. Armant son fusil et le pointant vers l’espion, Cléo le met en joug à son tour, histoire de lui enlever toute idée de fuite. « Où sont les bombes ? qu’elle vocifère, agitant le canon de l’arme sous son nez pour tenter de le persuader de répondre. Où sont-elles ?! » Elle s’énerve, la gamine. Perd quelque peu son sang froid. L’espion, il la regarde tout en gardant le silence. « Est-ce que tu comprends ce que je dis, au moins ? » Cléo, elle tilt qu’elle a activé le programme sans le traducteur automatique. Elle voulait une immersion totale, sans aucune aide. Résultat, bah elle est pas sûre que le gars devant elle parle anglais. Et elle, elle a aucune notion en allemand. Une impasse, du coup, très probablement. D’un geste agacé, la voilà qui retourne son arme et qui assène un coup de crosse en pleine face au type. Cette fois le coup porte ses fruits car voilà l’espion qui s’évanouit. « Fouille-le, peut-être qu’il aura des informations intéressantes sur lui. » Un ordre qu’elle assène, bien qu’au fond la demoiselle ne soit pas obligée de les suivre. Qui sait, peut-être qu’elle n’est pas au courant du défi et qu’elle s’est juste retrouvée au mauvais endroit au mauvais moment. « Je suis Lux, au passage. » Histoire que les présentations soient faites. Une rencontre des plus hasardeuses alors que la situation ne s’y prête pas vraiment.

_________________

Nightmares
IN MY HEAD
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Citoyen(ne)
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t157-emily-rose-miller http://morpheus-experience.forumactif.com/t177-five-mily-journal-de-bord
ALIAS : Five
ÂGE : 18 ans
TAILLE : 1m55
CHAMBRE : 1.4

COULEUR RP : #006600
AVATAR : Jodelle Ferland
CREDIT : (c) chiichan - GIF (c) google

MESSAGES : 115
POINTS : 734
PREMIÈRE CONNEXION : 19/02/2018

oops
MessageSujet: Re: La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous   25.02.18 16:00

La gare sans dessus-dessous
Ft. ouvert à tous



Mily ne savait pas trés bien ce qu'elle devait faire, avant même d'avoir pu parler avec l'homme qui la tenait en joug avec son arme, une autre femme arriva en trompe et porta un coup qui fit lâcher l'arme au soldat. Bon peut-être que la jeune fille s'était trompée et qu'il existait finalement des héros dans ce monde. Mily observait tour à tour la jeune femme et le soldat, mais ce dernier ne semblait pas vouloir lui répondre. Et Mily s'inquiétait de savoir où pouvait bien être ces bombes dont sa sauveuse était entrain de parler. Elle regarda autour d'elle, beaucoup de monde était mort et ce n'était pas suffisant, il y avait d'autres bombes. Elle aurait peut-être dû choisir un meilleur moment pour se connecter à Morpheus, durant une œuvre qu'elle connait un peu mieux par exemple. Heureusement la jeune femme à ses côtés semblait en savoir plus qu'elle, au moins elle n'était pas toute seule dans cette galère.

La jeune femme s'avança et lui donna un autre coup, et le soldat fut assommé. Elle le regarda tomber, en se disant qu'il allait avoir un sacré mal de tête en se réveillant. La jeune femme lui demanda, enfin ordonna presque de la fouiller. Mily n'hésita pas vraiment. Et commença à fouiller dans ses poches, les nombreuses poches de son uniforme. Elle y trouva quelques balles de revolver, une feuille de papier avec un étrange dessin et des chiffres. Et dans la dernière poche, elle mit la main sur une barre de céréales. Elle se redressa en donnant le papier et les balles à la jeune femme, qui s'était présenté sous le nom de Lux. Elle remarqua alors son bracelet, c'était une joueuse aussi.

"Mi...Five". fit-elle en se disant qu'elle aurait dû choisir le pseudo "Mily" cela aurait été plus simple de s'en souvenir. "Euh... merci d'être venu à mon secours" dit-elle en ouvrant la barre de céréales, toute cette histoire lui avait donné faim. "Tu en veux?" demanda-t-elle à Lux en lui tendant la moitié de la friandise. Qu'est-ce qu'on doit faire maintenant?" continua la jeune fille en se frottant les mains pour chasser les miettes de son maigre repas. L'entrée de la gare était fermée par un éboulement, elles ne pouvaient donc pas s'enfuir par là. Elles allaient devoir trouver une autre sortie du côté des voies ferrées, sauf que cela devait sans doute les rapprocher des bombes, et surtout des soldats allemands qu'il devait encore y avoir dans le coin.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t75-ecorchures-cleo http://morpheus-experience.forumactif.com/t81-cleo-journal-de-bord
ALIAS : Lux, un peu de lumière dans toute cette obscurité.
ÂGE : Vingt-neuf ans, bien qu'elle en fasse en réalité vingt de plus. Les médecins disent qu'elle ne passera pas le seuil de la trentaine. Putain de cancer.
TAILLE : 1.72m
CHAMBRE : #1.10

COULEUR RP : #c6779e
AVATAR : Phoebe Tonkin
CREDIT : schuylers (avatar), beylin (sign), tumblr (gif)

MESSAGES : 274
POINTS : 1415
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Caleb


MessageSujet: Re: La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous   28.02.18 18:12


La gare, sans
dessus-dessous

→ le 19 février 2318.

La fille devant elle va bien, et c’est le principal. Cléo est arrivée à temps. Ce n’est que quand la demoiselle se présente qu’elle se permet de respirer. Five. Un numéro pour un pseudo. Original, Cléo aime bien. Après pourquoi Five ? Y’a une partie d’elle qui aimerait lui poser la question, et une autre qui la fait immédiatement taire. C’est pas du tout le moment, mais une prochaine fois peut-être. « Y’a pas de quoi. qu’elle lui rétorque avec un large sourire quand Five la remercie d’être venue à son secours. » Elle aurait pu ajouter que si les rôles étaient inversés elle aurait espéré que Five fasse de même pour elle, mais les deux demoiselles ne se connaissent pas encore assez pour que Cléo puisse prétendre à une telle hypothèse. « Qu’est-ce qu’il a sur lui ? » Se concentrer sur la situation présente, et plus précisément sur la fouille que Five vient d’effectuer. Est-ce qu’il y a quelque chose d’intéressant dans ses poches ? Un indice sur l’emplacement des bombes serait parfait. Mais peut-être trop facile pour ce défi, qui sait… Simultanément voilà Five qui lui tend ses mains alors qu’elle se redresse. Des balles et un papier. Cléo, sans hésiter, elle place les balles dans une des poches internes de sa robe puis se concentre sur le morceau de papier qu’elle s’empresse de déplier pour mieux l’analyser. Un étrange dessin avec des chiffres. Qu’est-ce que cela peut-il être ? Sourcils froncés, Cléo est concentrée sur le décryptage du potentiel indice. Elle secoue négativement la tête lorsque Five lui demande si elle veut un morceau de ce qui semble être une barre de céréales. « Non merci. » Trop dans l’action pour pouvoir manger quoi que ce soit. Cléo, elle est stressée comme jamais, sur le fil, et l’adrénaline coule encore dans ses veines. Elle a l’estomac noué, et son regard passe régulièrement du morceau de papier aux alentours pour essayer de capter quoi que ce soit qui pourrait l’aiguiller sur une seconde piste à suivre. La première bombe a déjà explosé, signe qu’elle a déjà trop tardé et qu’elle est en retard.

Five qui lui demande maintenant ce qu’elles doivent de faire. De cette question, Cléo en déduit qu’elle souhaite se joindre à l’aventure. La gamine ne sait toujours pas si l’autre demoiselle a bien saisi les tenants et les aboutissants du défi, mais soit, si elle veut venir, et bien elle est la bienvenue. Jusqu’à présent Cléo n’a pas franchement brillé, donc peut-être qu’avec son aide ça ira mieux. « Il faut qu’on trouve l’emplacement des autres bombes. La voix est concentrée, lointaine. Cléo, elle est perdue dans ses pensées. Peut-être que ce morceau de papier est un indice. Elle tourne le papier dans tous les sens, sait-on jamais. Ou peut-être pas. qu’elle conclue d’un air grave. » Difficile à dire. Les iris sombres de Cléo se décident à quitter le morceau de papier chiffonné pour observer les alentours. « Tiens, si toi tu y comprends quelques chose… » Sait-on jamais. Cléo lui tend le morceau de papier puis fait quelques pas sur le côté pour récupérer le pistolet qui appartenait quelques minutes plus tôt à l’espion allemand. Elle vérifie le chargeur, qui est plein, puis tend l’arme à Five. « Tu sais t’en servir ? » Parce que si oui, autant qu’elle l’ait en sa possession. Cléo gardera alors le fusil qu’elle a trouvé près du cadavre d’un des soldats. Et si non, et bien elle gardera le pistolet avec elle et adviendra que pourra.

En attendant que Five se penche sur le morceau de papier et y trouve, elle l’espère, un indice sur l’emplacement des autres bombes, Cléo se décide à partir en exploration un peu plus loin. Restant tout de même à portée de vue de sa comparse, elle avance entre les trains sur la pointe des pieds. Qui sait, les autres espions ne sont surement pas partis bien loin, et si elle pouvait dissocier la silhouette de l’un d’entre eux… Un bruit de pas résonne devant elle. Bingo. Rapidement, Cléo fait marche arrière et fait signe à l’autre fille de la suivre. « Fivequ’elle souffle dans un murmure, espérant l’interpeler sans avoir à crier et se faire repérer. Five, viens vite, j’ai trouvé quelque chose ! » Voilà l’autre demoiselle qui la rejoint rapidement et tout en longeant le train Cléo ajoute. « Je crois avoir aperçu un autre espion là-bas. On a qu’à le suivre discrètement, avec un peu de chance il va nous emmener à une autre bombe ou à ses collègues. » Le plan est un peu bancal et basé sur des hypothèses hasardeuses, mais c’est un plan quand même. À voir où tout ça va les mener à présent.


Résultat lancé de dé:
 

_________________

Nightmares
IN MY HEAD
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Citoyen(ne)
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t157-emily-rose-miller http://morpheus-experience.forumactif.com/t177-five-mily-journal-de-bord
ALIAS : Five
ÂGE : 18 ans
TAILLE : 1m55
CHAMBRE : 1.4

COULEUR RP : #006600
AVATAR : Jodelle Ferland
CREDIT : (c) chiichan - GIF (c) google

MESSAGES : 115
POINTS : 734
PREMIÈRE CONNEXION : 19/02/2018

oops
MessageSujet: Re: La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous   03.03.18 16:51

La gare sans dessus-dessous
Ft. ouvert à tous



Mily ou Five, elle finirait par s'y habituer, était entrain de lire le petit papier qui ne voulait rien dire. Cela ne devait pas être un indice, elle en fit une petite boule et hésita à le jeter, mais le mit finalement dans sa poche, plus par souci de ne pas salir la rue, que parce qu'elle pensait qu'il puisse être utile à un moment ou à un autre. D'ailleurs aussitôt avait-elle retiré sa main de sa poche, que la jeune femme n'y pensait plus. Lux n'avait eu envie de la barre de céréales que Five avait engloutie comme une affamée. Mais la jeune femme, à ses côtés, avait raison, elle devait trouver les bombes avant que ces dernières n'explosent et fassent des victimes parmi la population. Même si c'était un jeu, la jeune femme ne pouvait pas s'empêcher d'éprouver un quelque chose pour eux. Peut-être parce que c'était sa première fois dans Morpheus, et qu'elle n'avait pas encore totalement compris la différence entre le monde fictionnel et le monde réel. Et puis son bracelet clignotait ou faisait elle ne savait pas quoi en lui indiquant cette histoire de bombes. Il y avait forcément un rapport.

Lux lui tendit une arme en lui demandant si elle savait s'en servir. Five n'avait pas beaucoup d'expérience dans le domaine du tir. Et ce n'était peut-être pas l’après-midi avec un garçon qui lui avait apprit à tirer sur des boites de conserve qui pourrait peut-être l'aider. Surtout qu'elle n'avait touché qu'une boite aprés au moins dix tirs. Mily prit l'arme en lui disant qu'elle savait s'en servir.

"Oui, je sais m'en servir" fit Five, avant d'ajouter pour elle-même, enfin plus ou moins.
Elle regarda sur le côté, et savait ce qu'était le bouton pour mettre la sécurité ou l'enlever, c'était déjà ça, au moins elle n'allait pas se tirer dans le pied. Five vit la jeune femme s'aventurer entre les trains et hésita à la suivre, mais elle ne pouvait pas non plus l'abandonner alors qu'elle lui avait sauvé la vie, se serait une piètre façon de la remercier. Five resta figé un moment, puis elle entendit un murmure, elle crut reconnaître son pseudo, et avança donc vers la jeune femme. Lux l'informa qu'elle avait repéré un autre espion, et qu'il les conduirait peut-être jusqu'aux bombes, ou aux autres espions, Five ne savait pas ce qui était le mieux.

"Ok, il est où?" demanda Five en se pencha entre deux trains pour voir les rails et repérait le bonhomme, il semblait marcher d'une allure un peu vive dans un direction, une arme qui pendait devant lui, sans doute pour l'attraper plus rapidement et tirer en quelques secondes. "Ah, je le vois, je crois qu'il porte les mêmes habits que l'autre" fit Five qui n'était plus trés sûre de la couleur, et même si cela voulait vraiment dire quelque chose. En tout cas, si elle était une espionne dans un pays, elle s'habillerait comme les habitants de ce dit-pays pour passer inaperçu. Il est partit derrière le troisième train" fit Five en avançant doucement vers le troisième train pour continuer de le suivre.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t75-ecorchures-cleo http://morpheus-experience.forumactif.com/t81-cleo-journal-de-bord
ALIAS : Lux, un peu de lumière dans toute cette obscurité.
ÂGE : Vingt-neuf ans, bien qu'elle en fasse en réalité vingt de plus. Les médecins disent qu'elle ne passera pas le seuil de la trentaine. Putain de cancer.
TAILLE : 1.72m
CHAMBRE : #1.10

COULEUR RP : #c6779e
AVATAR : Phoebe Tonkin
CREDIT : schuylers (avatar), beylin (sign), tumblr (gif)

MESSAGES : 274
POINTS : 1415
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Caleb


MessageSujet: Re: La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous   08.03.18 18:58


La gare, sans
dessus-dessous

→ le 19 février 2318.

Five sait se servir d’une arme à feu. Tant mieux, cela pourrait se montrer très utile dans les prochaines minutes. Peut-être même crucial, pour ne pas dire vital. Cléo ne pense pas à lui demander comment ça se fait qu’elle sache s’en servir. Si c’est parce qu’elle s’est déjà entraînée dans Morpheus ou si dans la vie réelle elle a déjà eu besoin de devoir en manier une. Déjà parce que le contexte ne s’y prête pas beaucoup, et ensuite parce que si c’est en lien avec son passé Cléo ne souhaite pas la mettre dans l’embarras si elle ne souhaite pas parler d’elle. Elle garde donc le silence, lui tendant l’arme tandis qu’elle ramasse par terre le fusil qu’elle a trouvé quelques minutes plus tôt. Espérons seulement qu’elle ne lui ait pas menti en disant qu’elle savait s’en servir pour lui faire plaisir. Parce que sinon ça serait un peu embêtant. Enfin bref.

L’espion se trouve devant elles, et il en semble pas les avoir repérées. Un bon point pour elles. La mission étant mal partie, Cléo est contente qu’au moins elles aient ça à leur avantage. Peut-être que finalement ça ne sera pas un fiasco total cette histoire… Enfin à voir parce qu’elles n’ont pas encore trouvé les autres bombes. Il y a encore un long chemin à faire… Les voilà qui longent donc les trains, si le qui-vive et sur la pointe des pieds. Quand Five lui demande où est le soldat, Cléo se contente de le pointer du doigt pour lui indiquer la direction. Plus elles sauront se montrer discrètes et silencieuses et plus elles auront de chances de ne pas se faire remarquer. D’où le fait qu’elle préfère garder le silence. Five fait alors une réflexion sur le fait qu’elle le voit et qu’il lui semble qu’il porte le même habit que le soldat que Cléo vient d’assommer. Probablement. À vrai dire ce ne sont pas tant les habits qui ont fait dire à Cléo que c’était un autre espion. C’est surtout l’attitude. Le danger qu’il dégage. Il ne se comporte pas comme un soldat normal. Si l’on observe bien ce qu’il se passe dans la gare, et bien on se rend compte que tous les survivants agissent en panique. Ils s’évertuent à sortir les blessés coincés dans les décombres pour les mettre à l’abri. Globalement, ils sont tous en train d’agir. Limite en train de courir. Alors que l’espion devant eux, et bien il marche tranquillement. Y’a pas toute cette panique qui émane de son corps. Il est en pleine possession de ses moyens. D’un calme suspect. Et c’est ça qui a mis la puce à l’oreille de Cléo.

Un battement de cils, et voilà qu’elle a perdu sa position. Cléo était trop occupée à regarder ailleurs. La gourde. « Je l’ai perdu. T’as vu où il est allé ? » La gamine s’en mord les doigts d’avoir été aussi facilement distraite. Mais faut dire pour sa défense que c’est la première fois qu’elle file quelqu’un. C’est une novice en matière d’espionnage donc bon. Forte heureusement, Five lui murmure que l’espion est parti derrière le troisième train. En voilà une qui continue à suivre, un bon point pour elle. La chasse peut continuer, super. Les voilà donc qui longent ledit troisième train, toujours en silence. Cléo aperçoit rapidement la silhouette de l’homme qui se penche soudainement sous le wagon de tête. « Y’a quelque chose sous le train visiblement. » qu’elle souffle autant pour elle que pour Five. Une bombe, peut-être ? C’est ce que ça semble être, en tout cas. Les filles restent un instant en retrait, observant l’homme accroupi le long des rails. « Je vais essayer de le neutraliser. Couvre-moi si jamais j’échoue. » Les directives sont lancées, et à présent c’est à Cléo d’agir.

NON Sur la pointe des pieds, la gamine se glisse le long des rails. Silencieuse, elle surgit dans le dos de l’homme. Sauf que l’homme doit sentir sa présence, car d’un coup le voilà qui se retourne pour porter un regard surpris dans sa direction. Médusée par le fait qu’il l’ait entendu, Cléo hésite. Cette seconde d’hésitation permet à l’espion de se ressaisir le premier et de fondre sur Cléo pour lui faire perdre l’équilibre et la faire tomber à la renverse. Merde. L’homme se jette ensuite sur elle, appuyant le fusil que Cléo tient contre son cou pour tenter de l’étrangler.

Spoiler:
 

Clairement pas dans une bonne situation, Cléo braque un regard alarmé dans la direction de Five. Maintenant c’est à elle d’agir, parce que visiblement la gamine a échoué. En espérant qu’elle n’ait pas à se servir de son arme. Ou si c’est le cas, qu’elle n’alarme pas les autres soldats… Mais bon, à la limite, on n’en est pas encore là. Car tout ce qui compte, sur le moment, c’est que Cléo survive à cet affrontement.

_________________

Nightmares
IN MY HEAD
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Citoyen(ne)
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t157-emily-rose-miller http://morpheus-experience.forumactif.com/t177-five-mily-journal-de-bord
ALIAS : Five
ÂGE : 18 ans
TAILLE : 1m55
CHAMBRE : 1.4

COULEUR RP : #006600
AVATAR : Jodelle Ferland
CREDIT : (c) chiichan - GIF (c) google

MESSAGES : 115
POINTS : 734
PREMIÈRE CONNEXION : 19/02/2018

oops
MessageSujet: Re: La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous   10.03.18 15:16

La gare sans dessus-dessous
Ft. ouvert à tous



Five soupira et continua de suivre le soldat-espion, elle n'avait pas la même capacité à reconnaître le comportement humain, elle était plus dans ses machines et ses robots qu'elle était la plus douée. Elle avait voulu découvrir Morpheus de l'intérieur, mais peut-être qu'elle aurait mieux fait de chercher un point de vue plus extérieur et se retrouver avec les ingénieurs de l'invention, que dans l’invention elle-même. Mais c’était un peu tard pour changer d'avis maintenant. Elle devait donc faire tout son possible pour se sortir de cette situation, et cela sans que Lux ait des ennuis. Cette dernière lui dit d'ailleurs vouloir arrêter le soldat en l'assommant. Five n'était pas sure de pouvoir la couvrir sans danger. Elle désengagea la sécurité de l'arme et la maintient devant elle pour soutenir sa nouvelle partenaire.

Lux eut vite fait d'avoir des ennuis, et elle croisa le regard de Five un peu alarmé, pour ne pas dire inquiète. La jeune fille se dit que c'était sans doute à elle d'intervenir.


Réussi La jeune fille se mit en position pour tirer, et se dit qu'elle n'était pas sûre de faire mouche, surtout qu'avoir cet homme dans son viseur ne lui plaisait pas des masses. Elle a beau savoir que c'est un personnage de jeu vidéo, ce n'était pas facile de le tuer quand même. Même si une fois déconnecté, il reviendrait à la vie comme si rien ne s'était passé. Mais c'était sa nouvelle amie Lux qui était en bas, en mauvaise difficulté et elle ne devait pas lui faire faux bond. La jeune fille appuya sur la gâchette et la balle partie se longeait dans l'épaule de l'espion. Elle soupira de soulagement.

Spoiler:
 

La jeune femme s'avança vers Lux pour l'aider à se relever., en poussant le soldat qui était tombé sur elle. Ce dernier n'avait malheureusement pas perdu connaissance, et Mily se dit qu'il pourrait se mettre à crier, bien que pour le moment il ne faisait que geindre.
"Est-ce qu'on pourrait pas l’interroger?" demanda Mily, elle avait réussit à lui tirer dessus sans blesser sa jeune amie, c'était déjà un bel exploit et elle ne savait pas du tout ce qu'elle est censé faire dans un tel scénario. Elle n'aurait pas du choisir Wonder Woman pour sa première expérience de Morpheus.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t75-ecorchures-cleo http://morpheus-experience.forumactif.com/t81-cleo-journal-de-bord
ALIAS : Lux, un peu de lumière dans toute cette obscurité.
ÂGE : Vingt-neuf ans, bien qu'elle en fasse en réalité vingt de plus. Les médecins disent qu'elle ne passera pas le seuil de la trentaine. Putain de cancer.
TAILLE : 1.72m
CHAMBRE : #1.10

COULEUR RP : #c6779e
AVATAR : Phoebe Tonkin
CREDIT : schuylers (avatar), beylin (sign), tumblr (gif)

MESSAGES : 274
POINTS : 1415
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Caleb


MessageSujet: Re: La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous   11.03.18 2:34


La gare, sans
dessus-dessous

→ le 19 février 2318.

Ça pour être dans de beaux draps, Cléo est sacrément mal partie. Elle s’en mordrait bien la joue si elle n’était pas aussi occupée à se débattre avec le soldat pour ne pas qu’il la tue. Elle aurait dû être plus réactive. Ne pas bloquer comme une idiote en le voyant se retourner pile au mauvais moment. Elle avait l’avantage. Et elle l’a perdu bêtement. À présent, la voilà dans une bien mauvaise posture. L’oxygène commence cruellement à manquer, et ses forces diminuent petit à petit. Ça devient rapidement une évidence : sans l’aide de Five jamais elle ne réussira à s’en dégager. Et Cléo, et bien elle se voit mourir à petit feu, tout simplement. Les yeux exorbités et le souffle court, son visage se cyanose à vue d’œil. D’ici quelques secondes, elle sombrera dans l’inconscience. Elle le sait et elle le sent. Et elle a pas envie, Cléo. Mais a-t-elle seulement le choix ?

Une détonation lointaine, et voilà son agresseur qui relâche sa prise. Parfait. Cléo, elle se redresse avec rapidité, portant les mains au niveau de sa gorge tout en prenant une longue inspiration. Dieu soit loué, elle est en vie. Mais pour combien de temps ? Il lui faut quelques secondes pour reprendre ses esprits et pour comprendre ce qu’il vient de se produire. Y’a Five qui arrive à son niveau, l’arme encore fumante dans la main. Et puis y’a le soldat, au sol à côté d’elle, qui a une main ensanglantée en train de comprimer son épaule. « Bien joué ! Et merci ! qu’elle souffle tout en reprenant difficilement une respiration normale. » Elle a bien géré, Five, et pour ça, Cléo lui en est reconnaissante. « On dirait que maintenant on est quitte. » Au moment de se lancer dans ce défi, Cléo ne pensait pas qu’elle aurait besoin d’aide. Visiblement, elle a sous-estimé le challenge. Une leçon qu’elle n’est pas prête d’oublier de si tôt.

Five, qui a toujours son pistolet dans les mains et qui le pointe vers le soldat allemand, propose alors de l’interroger. Cléo reste quelques instants silencieuse, réfléchissant aux avantages et aux inconvénients d’une telle action. Elle finit par hausser les épaules, dubitative. « Pourquoi pas. Le dernier n’a pas été très bavard, mais qui sait, peut-être que celui-là sera moins avare de commentaires. » Elles n’ont rien à perdre, alors si Five est motivée pour tenter quelque chose, et bien qu’elle se fasse plaisir. Cléo, quant à elle, elle se redresse avec difficultés. Mine de rien, y’a encore sa tête qui tourne. Contrecoup d’un étranglement. Le bon côté, c’est que malgré le coup de feu il n’y a personne dans les environs. Pas de nouveaux soldats allemands en perspective. Soit parce qu’ils sont déjà partis, ou soit parce qu’ils sont bien trop occupés ailleurs.

En attendant que Five tire les vers du nez de l’espion, Cléo se dirige jusqu’au train. Se mettant accroupi sous ce dernier, elle remarque sans difficulté l’objet qui est caché entre les rails. « Il y a une bombe là-dessous ! » Elle avait vu juste avant qu’elle neutralise le soldat. Fière d’elle, Cléo ne peut pas s’empêcher de se retourner vers Five avec un sourire triomphant. « Il ne reste plus qu’à la désamorcer. Et elle dit ça avec un air tellement normal. Comme si c’était un jeu d’enfants. On va voir si mes recherches à la bibliothèque vont porter leurs fruits. » Cléo, elle avait prévu depuis plusieurs jours de se lancer dans ce défi. Et elle s’était préparée à désamorcer les bombes. « Demande donc à notre ami s’il y en a d’autres, des bombes. » Qu’elles soient rapidement fixées sur si l’histoire s’arrête après celle-là ou si ce n’est que le début.

_________________

Nightmares
IN MY HEAD
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Citoyen(ne)
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t157-emily-rose-miller http://morpheus-experience.forumactif.com/t177-five-mily-journal-de-bord
ALIAS : Five
ÂGE : 18 ans
TAILLE : 1m55
CHAMBRE : 1.4

COULEUR RP : #006600
AVATAR : Jodelle Ferland
CREDIT : (c) chiichan - GIF (c) google

MESSAGES : 115
POINTS : 734
PREMIÈRE CONNEXION : 19/02/2018

oops
MessageSujet: Re: La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous   17.03.18 15:45

La gare sans dessus-dessous
Ft. ouvert à tous



Five se tient debout prés du soldat, continuant de le mettre en joue, en ne sachant toujours pas comme elle a fait pour ne pas tirer sur Lux. Mais bon heureusement, les choses se finissent pas trop mal pour les deux jeunes femmes. A peine avait-elle eu cette pensée que sa comparse lui annonce qu'une bombe se cache sous le train. La jeune femme soupire et porte son regard sur le soldat. Lux lui dit qu'elle va la désamorcer, la jeune fille n'avait jamais été mis face à une bombe, mais les choses électronique et technique, c'est son rayon. Lux se tourne vers Mily avec un sourire, la jeune fille ne voit ce qu'il y a à sourire, mais elle répond à celui de la jeune femme. Five ne comprend pas trop cette histoire de bibliothèque, mais il faut dire qu'elle s'est pratiquement connecté à Morpheus, aux œuvres fictionnels avant même d'avoir visiter et compris la zone neutre. C'est même tout juste, si elle a eu le temps de croiser son colocataire dans la chambre.

"Si tu as besoin d'un coup de main, fais-moi signe" fit Mily en se penchant sous le train pour voir ce que Lux fait. Five peut sans doute aider, même si Lux semble ravie de pouvoir désamorcer la bombe. Mily ne voit pas top ce qui a de bien là dedans, mais bon elles sont dans Morpheus, tout est donc possible. Puis se tourne vers le soldat. Elles devaient effectivement savoir si d'autres bombes se cachaient dans les coins.
"Bonjour l'ami. Dis-moi est-ce qu'il y a d'autres bombes dans la gare? Et combien sont cachés?" demanda Five en s'accroupissant prés de lui, la main toujours sur le pistolet. Elle se faisait l'effet d'une méchante, et elle aimait bien ça. Finalement, au début cette histoire lui faisait un peu peur, les bombes, les soldats. Mais maintenant que la chance tournait en leur faveur, et qu'elle s'était prouvé à elle-même qu'elle pouvait réussir le jeu était plus intéressant.

Oui
Mily vient donc de poser sa question, et le soldat lui répond.
"Oui, il y a d'autres bombes, sans celle-ci, il y en a 5!" dit-il d'un ton mesquin, tout en grimaçant à cause de la douleur. Si il croit faire peur à Five, il a tort. Bien que la jeune femme est inquiète de savoir qu'il y a autant de bombes à désamorcer dans la gare. Même si la plupart des gens sont partis, la jeune femme pense aux dommages collatérales que cela peut causer, surtout à la surface. Mily se relève et recule doucement vers le train, où Lux est toujours occupée avec la bombe.
"Lux." appela-t-elle doucement, craignant de la déranger dans un moment important. nous avons un petit problème, notre cher ami vient de dire qu'il reste encore 5 bombes à désamorcer." annonce-t-elle à sa comparse. Autant dire que les choses ne sont guère réjouissante.

Spoiler:
 

Mily continue de fixer le soldat-espion en espérant que Lux va lui annoncer une bonne nouvelle. Par exemple qu'elle a réussit à désamorcer la bombe, et si toutes les bombes sont montées pareil, il ne faudra pas longtemps à les trouver. Ce sera comme un jeu de cache-cache ou une chasse au trésor. Five y a souvent jouer quand elle était enfant avec les copains d'école. Bon sauf qu'au lieu de trouver le ballon sera des bombes, c'est presque pareil, non.  

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t75-ecorchures-cleo http://morpheus-experience.forumactif.com/t81-cleo-journal-de-bord
ALIAS : Lux, un peu de lumière dans toute cette obscurité.
ÂGE : Vingt-neuf ans, bien qu'elle en fasse en réalité vingt de plus. Les médecins disent qu'elle ne passera pas le seuil de la trentaine. Putain de cancer.
TAILLE : 1.72m
CHAMBRE : #1.10

COULEUR RP : #c6779e
AVATAR : Phoebe Tonkin
CREDIT : schuylers (avatar), beylin (sign), tumblr (gif)

MESSAGES : 274
POINTS : 1415
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Caleb


MessageSujet: Re: La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous   26.03.18 0:49


La gare, sans
dessus-dessous

→ le 19 février 2318.

Désamorcer une bombe. Un jeu d’enfants. Ça c’est la théorie, à voir ce que ça donne en pratique. Parce que si Cléo s’est vu étudier pendant plusieurs jours dans la bibliothèque de la Zone Neutre et dans celle de Londres, cela n’empêche qu’elle peut être face à une bombe qu’elle ne connait pas, ou qui n’est pas fait comme les autres. Dans tous les cas, elle va vite être fixée, la gamine. Car tandis que Five se penche sur l’espion pour tenter de lui soutirer des informations, Cléo se penche et se glisse sous le wagon. La bombe est bien là. Et y’a un compte à rebours qui est affiché. Quarante minutes. Est-ce que c’est un compte à rebours global ? Ou est-ce que c’est propre à cette bombe là ? Quarante minutes pour la désamorcer. Ça parait beaucoup, et pourtant le temps peut filer à une certaine vitesse en situation de stress. Donc Cléo, elle sait pas trop si c’est une bonne chose ou pas, ces quarante minutes. Bon, dans tous les cas, c’est toujours mieux que cinq minutes.

Retroussant ses manches et remettant bien ses cheveux derrière ses oreilles pour ne pas être gênée, Cléo prend une grande inspiration. « Allez ma grande, voyons ce que t’as dans le ventre. » Une parole autant pour elle que pour la bombe. S’approchant pour bien voir la bombe, Cléo a un soupire de soulagement. Bon, visiblement, ça semble être dans ses cordes. La bombe est ce qui semble être dans les standards. Des explosifs empaquetés, des fils un peu partout et un minuteur. La base. Au moins les espions n’ont pas fait dans l’originalité. Un bon point pour elles. Elle a quand même une minute d’hésitation. Et si elle coupait le mauvais fil ? Et si la bombe explosait prématurément parce qu’elle a touché un endroit qu’il ne fallait pas ? Cléo ne connait pas la mort. N’y a pas encore goûté. Il parait que mourir dans le programme n’est pas considéré comme une vraie mort, qu’on réapparait dans la Zone Neutre. Mais quand même, ça doit être particulièrement traumatisant de se voir mourir. De se sentir mourir. Est-ce qu’elle souffrirait, si la bombe explosait ? Est-ce qu’elle sentirait la chaleur irradier contre son visage ou est-ce que tout ce passerait tellement vite qu’elle ne se rendrait compte de rien ? Dans le doute, Cléo, elle est pas spécialement prête à l’expérimenter pour en avoir la réponse.

Alors que Cléo s’apprête à tenter le désamorçage, y’a la voix de Five qui résonne dans son dos. Qui l’interpelle. Reprenant une profonde respiration, la gamine détache son regard pour le porter vers l’autre demoiselle. « Quoi ? » Est-ce que leur ami espion a délié sa langue et a dit des choses intéressantes ? À voir les sourcils froncés de Five, Cléo pressent que ce qui s’annonce n’est pas très réjouissant. C’est pas une bonne nouvelle, visiblement. Et la sentence tombe d’un coup sec. Ahurissante. « Cinq ?! qu’elle peut pas s’empêcher de crier, plus fort qu’elle ne l’aurait voulu. » Cinq bombes ?! Elle est sérieuse ? Cléo dévisage Five, attendant le moment où cette dernière se détendrait et lui avouerait avec un rire amusé que c’est qu’une farce et qu’il n’y a en réalité aucune autre bombe. Sauf que ce moment n’arrive jamais et que les secondes s’égrainent à un rythme effréné. « Merde. qu’elle souffle. Ils ont bien prévu leur coup. Les salauds. Ça va être dur de toute les désamorcer... » Si déjà elles arrivent déjà à en désamorcer une et qu’elles ne finissent pas pulvériser avant.

Un soupire, et Cléo reprend contenance. « Bon, on va tenter quand même, ça doit être encore faisable. Le minuteur sur la bombe indique qu’il reste une trentaine de minutes, donc il va pas falloir chômer. Et si on voit qu’on est trop court sur le temps, et bien on laisse tomber et on décampe. » Le plan d’action parait un peu bancal, mais de toute manière elles n’ont plus vraiment le choix. « Essaie de convaincre notre ami de nous dire la localisation des autres bombes, si il accepte on gagnera du temps... » Ça sera déjà ça de fait. En attendant, faut qu’elle réussisse à désamorcer cette bombe... Prenant une grande inspiration et profitant que Five recule pour retourner vers l’espion, Cléo se concentre de nouveau sur la bombe. « À nous deux. » Et après quelques secondes de réflexion, la voilà qui déconnecte le fil rouge. Après une demi-seconde, le compte à rebours s’éteint, et la bombe est donc désactivée. « BINGO. qu’elle peut pas s’empêcher de dire, fière d’elle. » Le fil rouge à déconnecter. Enfantin, comme elle le pensait au début. Reculant pour sortir de sous le wagon, Cléo se redresse et se dirige vers Five. Une bonne nouvelle, peut-être ?

_________________

Nightmares
IN MY HEAD
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Citoyen(ne)
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t157-emily-rose-miller http://morpheus-experience.forumactif.com/t177-five-mily-journal-de-bord
ALIAS : Five
ÂGE : 18 ans
TAILLE : 1m55
CHAMBRE : 1.4

COULEUR RP : #006600
AVATAR : Jodelle Ferland
CREDIT : (c) chiichan - GIF (c) google

MESSAGES : 115
POINTS : 734
PREMIÈRE CONNEXION : 19/02/2018

oops
MessageSujet: Re: La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous   30.03.18 22:00

La gare sans dessus-dessous
Ft. ouvert à tous



Five soupira de découragement devant les cinq bombes qu'elles auraient à trouver et tout ça en une demi-heure d'aprés le compteur de la bombe. Cela n'allait vraiment pas être facile. La jeune fille se retourna pour faire face au soldat-espion qui se trouvait en face d'elle. Elle tenait toujours l'arme dans sa main, mais elle comprit que cela ne serait guère suffisant pour le convaincre de lui répondre. Il avait collaboré jusqu'à maintenant, sans doute parce qu'il pensait qu'elles ne réussiraient jamais. Mais Five se dit qu'il fallait y croire, il n'y avait pas d'autres idées.
"Bon Ok" fit-elle sans savoir si elle s'adressait à Lux, qui s'occupait toujours de la bombe, au soldat pour lui faire comprendre qu'elle allait s'occuper de son cas, ou alors à elle-même pour se donner du courage.

"Bon, est-ce que tu veux bien nous dire où se trouve les bombes?" demanda simplement la jeune fille en espérant qu'il réponde, sans qu'elle n'ait besoin d'utiliser d'autres moyens, qu'elle n'avait d'ailleurs jamais utiliser dans sa petite vie. "Cela m'embêterait de devoir utiliser des méthodes peu ... orthodoxes pour te délier la langue" fit Five en s'accroupissant et le regarda avec autant de conviction qu'elle pouvait.  Son visage encore un peu juvénile, et sa jeunesse, ne lui faciliterait sans doute pas la tache, mais elle avait envie de sauver tous ces gens et si elle pouvait aussi éviter de mourir cela l'arrangerait bien. Elle en profita pour faire passer l'arme dans le champ de vision du soldat pour le motiver un peu.

La jeune femme n'avait pas envie de le tuer, même si elle savait qu'il n'était qu'un personnage de la fiction, et que même si il mourrait maintenant, il serait à nouveau vivant à la prochaine réinitialisation du jeu. Elle mettait tout de même fin à une vie, ce n'était pas du tout la même chose qu'en utilisant une manette par exemple. Pourtant, c'était exactement pareil, au redémarrage de la console, le méchant du jeu est à nouveau là.

"Alors?" demanda-t-elle avec un étrange sourire sur le visage, comme si elle avait envie de le torturer un peu. Bien qu'elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle ferait si il lui répondait non.

Spoiler:
 

Non
L'espion refusa de répondre, malgré les menaces de la jeune femme, et Five se retourna vers la jeune femme qui venait de crier Bingo, en espérant qu'elle aurait une autre solution pour les aider à le convaincre de parler. Parce que la jeune femme se voyait trés mal torturé ce pauvre soldat. Déjà qu'il avait une épaule en charpie.
"Euh ... Je fais quoi?" demanda faiblement Five devant son incapacité à faire parler le soldat-espion. Elle regarda Lux peut-être un peu désespéramment, et plein d'espoir qu'elle est la solution pour les aider.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous   

Revenir en haut Aller en bas
 
La gare, sans dessus-dessous // Ouvert à tous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MORPHEUS EXPERIENCE :: Wonder Woman :: Londres :: La Gare-
Sauter vers: