Partagez | 
 

 'Cause if you don’t i'll do it (Catseye)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t75-ecorchures-cleo http://morpheus-experience.forumactif.com/t81-cleo-journal-de-bord
ALIAS : Lux, un peu de lumière dans toute cette obscurité.
ÂGE : Vingt-neuf ans, bien qu'elle en fasse en réalité vingt de plus. Les médecins disent qu'elle ne passera pas le seuil de la trentaine. Putain de cancer.
TAILLE : 1.72m
CHAMBRE : #1.10

COULEUR RP : #c6779e
AVATAR : Phoebe Tonkin
CREDIT : schuylers (avatar), beylin (sign), tumblr (gif)

MESSAGES : 272
POINTS : 1410
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Caleb


MessageSujet: 'Cause if you don’t i'll do it (Catseye)   24.02.18 15:42


'Cause if you don’t
i'll do it

→ le 24 février 2318.

Quelle folle idée. C’est ce qu’elle se répète intérieurement tandis qu’elle rampe dans les hautes herbes environnant la cité. Devant elles, en contrebas, un petit village isolé. La nuit est déjà tombée depuis plusieurs heures sur Themyscira et tout le monde semble endormi. Tous, sauf Cléo et sa compagne nocturne. Il y a des lanternes allumées à plusieurs endroits du village, et le ciel semble assez dégagé pour permettre aux rayons de la Lune d’illuminer de son aura bleuté les alentours. Son regard bifurque dans la direction de Catseye l’espace d’un instant. Elle a les traits tirés et semble concentrée. Difficile de savoir si elle a peur ou si au contraire elle est prête pour ce qu’il va se passer. « T’es sûre que c’est ce que tu veux ? qu’elle souffle dans la pénombre, attendant encore une fois son aval. » C’est son idée, à Catseye. De venir jusqu’ici, à cet instant précis. Parce qu’il va y avoir une attaque. Un petit groupe de soldats allemands rescapés de la bataille sur la plage s’apprête à mener un raid éclair contre le village endormi. Une attaque silencieuse, rapide, et cruellement mortelle. Il n’y aura aucun rescapé, et les corps ne seront découverts que le lendemain matin. Des amazones pleureront la perte des leurs et partiront à la recherche de ces fameux soldats. Soldats qu’elles ne retrouveront jamais. Evaporés. Cette scène, elle se répète toutes les nuits, à la même heure. Encore et encore ce même bain de sang. Encore et encore toute cette horreur.

Jusqu’à présent, Cléo n’avait jamais eu le courage d’intervenir, quand bien même elle est au courant de tout ce qu’il va se passer. Parce que c’est une fiction, parce que c’est virtuel. Ces personnes, ces amazones, elles n’existent pas vraiment. Toute cette souffrance, elle n’est pas réelle. Ça, c’est ce qu’elle s’est persuadée pendant des semaines. Jusqu’à ce que Catseye vienne lui proposer d’intervenir. Cléo, elle s’est entrainée dur depuis qu’elle est dans Morpheus. Et il est temps pour son professeur de vérifier où elle en est dans son apprentissage. Si toute cette sueur et tous ces efforts vont porter leurs fruits. Si à deux, elles sont capables de combattre et de mettre un terme, au moins pour cette nuit, à cette attaque et ainsi éviter aux amazones la douleur de découvrir les corps de leurs sœurs avec la gorge tranchée. Mais elle hésite encore, Cléo. Est-ce qu’elle est vraiment prête ? Dans un sens oui. Ses compétences en matière de combat se sont développées avec ces dernières semaines d’entrainement. Pris au dépourvu, ces soldats ne devraient pas être trop compliqués à éliminer. Le fond du problème n’est pas là. La vraie question serait plutôt : est-ce que Cléo, elle est vraiment prête à tuer ? À ôter la vie d’une autre personne ? Ce n’est pas un acte anodin. Et même si elle tente tant bien que mal de se persuader que tout ça n’est pas réel, cela n’empêche pas que tout est fait pour que le réalisme soit à son paroxysme. Si Cléo n’était pas au courant d’être dans Wonder Woman, à coup sûre qu’elle penserait que tout ça c’est la réalité. Donc c’est pour ça, qu’elle hésite. Dans un sens elle ne veut plus entendre les cris déchirants des amazones au petit matin, mais de l’autre elle doute encore d’avoir la force de commettre l’irréparable.

Leurs bracelets qui se mettent à vibrer tandis que le moment fatidique approche. En un clic voilà la notification du défi qui s’affiche. Sauver les amazones. Eliminer les soldats ennemis. Le texte est court, les ordres clairs. Il n’y a plus qu’à se lever, et à agir. « Les voilà. » Le ton qui claque dans la nuit, qui contraste avec le silence environnant. Devant elles, en contrebas et à plusieurs centaines de mètres se distinguent les silhouettes des soldats allemands qui arrivent furtivement près du village des amazones. C’est maintenant ou jamais.


défi:
 

_________________

Nightmares
IN MY HEAD
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t144-madeline-catseye#422 http://morpheus-experience.forumactif.com/t153-diary-of-a-thief-catseye-aka-madeline#477
ALIAS : Catseye
ÂGE : 26
TAILLE : 1,65m
CHAMBRE : 1.6

COULEUR RP : rosybrown
AVATAR : Lindsey Morgan
CREDIT : .cranberry

MESSAGES : 104
POINTS : 315
PREMIÈRE CONNEXION : 16/02/2018

MULTICOMPTE : Pas encore


MessageSujet: Re: 'Cause if you don’t i'll do it (Catseye)   24.02.18 22:46


'Cause if you don't I'll do it ft. Cleo

Cela faisait maintenant plusieurs jours que j’étais coincée dans Morpheus. Je n’aurais jamais cru que je me prendrais autant au jeu. L’étendu des capacités et des endroits à visiter me donnait presque le tournis. Pourtant, j’avais l’impression de revivre. De retrouver ce quelque chose qui s’était brisé lors de ma dernière effraction. Ce souvenir demeurait horriblement douloureux, dans ma tête et dans ma chair. Malgré cela, me retrouver au milieu de toutes ces femmes fortes et indépendantes me rendait mon ivresse passée des plaisirs simples et ma passion. Courir au milieu des étendues sauvages à pied ou à cheval. Se battre aux côtés de véritables guerrières jusqu’à ce que mes muscles me hurlent d’arrêter. Autant de choses qui me poussait à rester et ne même pas chercher à partir.

Voilà alors que je proposais à une autre joueuse - Lux - de m’accompagner sur une mission délicate. La première fois, j’avais assisté à ce spectacle par pur hasard. J’étais restée accroupie derrière un arbre et m’étais résignée à demeurer là impuissante. J’avais serré les poings si fort que j’aurais pu me faire saigner les paumes. L’injustice, la guerre, le meurtre au nom de n’importe quel idéal me rendait malade. J’étais seule et je ne pouvais donc pas intervenir à l’aveugle. Mais je savais que plusieurs jours plus tard, je reviendrais, bien accompagnée. Ce fut ainsi que Lux et moi nous retrouvions ici. Elle était une admirable combattante et je lui avais proposé un test. Ce serait ainsi un excellent moyen de se rendre compte des progrès qu’elle avait fait. De mon côté, ça me permettrait de prendre une revanche sur la vie. Je n’étais pas sûre d’être capable d’ôter la vie à quelqu’un, mais dans le feu de l’action, je pensais être capable de tout et n’importe quoi. Imprévisible et incontrôlable. Graham avait tendance à me le reprocher mais je savais que c’était aussi ce qui l’avait fait craquer.

Je fixais les habitations d’un oeil sombre, concentrée. Je savais de quel côté ils arriveraient. J’étais venue tous les soirs pour les voir opérer et savoir comment j’agirais. Lux me demanda si j’étais sûre de moi et j’acquiesçais en silence, ne quittant pas les maisonnées des yeux. Pauvres amazones innocentes. Elles qui n’avaient rien demandé à personne, voilà qu’elles étaient prise en chasse, encore et encore. Tous les soirs se répétaient cette scène macabre et leurs cris de douleur et de peur finissaient par me poursuivre lorsque je fermais les yeux. J’aurais été un homme, j’aurais fait un admirable chevalier au Moyen Âge. Je souris à cette pensée avant de voir débarquer ceux qui périrait cette nuit. Lux les avait repéré également. Elle était prête à y aller, bien que je n’étais pas certaine qu’elle fut prête à faire ce qu’il fallait. Je la retins par le bras.

« Et toi ? C’est ce que tu veux ?  » demandais-je gravement.

Je ne quittais pas les nazis des yeux alors qu’ils se rapprochaient dangereusement des premières maisons. J’attendais l’accord de Lux et nous irions immédiatement au secours de ces dames. Je dégainais mon arme dont j’avais appris à me servir ici, pendant les entrainements. Ma souplesse et mon agilité me donnait un certain avantage par rapport à certaines des autres femmes, mais ça ne faisait pas tout. La manipulation des armes demandaient bien plus d’adresse que je ne le pensais. Sans compter qu’il fallait user d’une bonne dose de force pour la soulever et la manipuler aussi aisément que les autres. Je me relevais prudemment, silencieusement, bien que j’avais l’impression que le cuir grinçait à chaque mouvement que je faisais.

« Tu te rappelles le plan ? Tu les surprends côté porte et moi j'entre par une fenêtre. La clé du succès est la surprise et le silence. Il faut qu’on agisse vite et bien, » susurrais-je, puis posais une main sur l’épaule de ma partenaire de ce soir. « Ce sera une partie de plaisir, tu verras. »

Je lui faisais un clin d’oeil et un sourire pour la rassurer. Pour nous rassurer en vérité. A quelques secondes de l’attaque, mon coeur battait à tout rompre si bien que je le sentais contre mes tempes. J’étais bien optimiste de dire que ce serait une partie de plaisir. Je maintenais qu’il fallait être fou pour ressentir un quelconque plaisir à tuer des gens. Mais le plaisir serait dans l’adrénaline, dans l’occasion de prouver que l’on était capable de beaucoup. Voilà que j’approchais, sans vraiment m’en être rendue compte, de la première maison. Des soldats étaient prêts à entrer alors que je me plaçais à l’arrière, faisant signe à Lux de s’approcher. Les hommes s’étaient mis d’accord pour attaquer et les premiers coups de feu à l’aveugle ne tarderaient pas à se faire entendre. Il fallait opérer avant. J'ouvrais doucement la fenêtre et me plaquais ensuite contre le mur de la maison, attendant que le premier soit entré pour m'en prendre à lui. Je me faufilais dans la pièce et lui tombais dessus silencieusement, le frappant derrière la nuque avant de le poser sur le sol.
Je me cachais derrière un meuble et m'accroupissais lentement en attendant que le prochain n'entre.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t75-ecorchures-cleo http://morpheus-experience.forumactif.com/t81-cleo-journal-de-bord
ALIAS : Lux, un peu de lumière dans toute cette obscurité.
ÂGE : Vingt-neuf ans, bien qu'elle en fasse en réalité vingt de plus. Les médecins disent qu'elle ne passera pas le seuil de la trentaine. Putain de cancer.
TAILLE : 1.72m
CHAMBRE : #1.10

COULEUR RP : #c6779e
AVATAR : Phoebe Tonkin
CREDIT : schuylers (avatar), beylin (sign), tumblr (gif)

MESSAGES : 272
POINTS : 1410
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Caleb


MessageSujet: Re: 'Cause if you don’t i'll do it (Catseye)   25.02.18 13:17


'Cause if you don’t
i'll do it

→ le 24 février 2318.

Est-ce qu’elle est sûre que c’est bien ce qu’elle veut ? Evidemment que non. Mais Cléo, elle fait tout pour garder la face. Pour garder contenance et ne pas montrer à Catseye qu’elle est terrifiée rien qu’à s’imaginer ce qu’il va se passer pendant les prochaines minutes. C’est la première fois qu’elle va combattre pour de vrai. Qu’elle va risquer sa vie. Elle sait, bien évidemment, que tout ça n’est pas réel. Que si par malheur elle en venait à mourir ça ne serait pas une vraie mort. D’autres l’ont expérimenté avant elle, et ils se sont tous retrouvés dans leur lit dans la Zone Neutre. En chair et en os, sans aucune blessure, si ce n’est le traumatisme latent d’avoir senti le souffle de la mort tout contre leur nuque. Cléo, elle ne souhaite pas vivre cette expérience qu’elle sait d’avance douloureuse. Mais elle prend le risque quand même. Parce qu’il le faut, n’est-ce pas ? Si elle veut devenir une vraie guerrière amazone, il va bien falloir qu’elle se jette dans la gueule du loup et qu’elle se test. Qu’elle s’endurcisse, d’une manière ou d’une autre, et qu’elle perde le peu d’innocence qu’il lui reste en faisant couler le sang d’autrui. S’il le faut, et bien… Aux grands maux les grands remèdes, comme on dit. Du coup, elle acquiesce en silence, la gamine, à sa question.

Le moment est venu de se lancer, et Catseye se redresse furtivement pour se diriger vers la première que les deux demoiselles savent qu’elle sera attaquée en première. Une dernière fois Catseye se retourne dans sa direction, lui rappelant une énième fois quel est le plan. Une nouvelle fois, voilà Cléo qui acquiesce. Oui, elle la connait par cœur, cette stratégie. Elles en discutent et l’élaborent depuis des jours, et se sont mises d’accord pour défendre le village de cette façon. À voir, à présent, si elles ont fait le meilleur choix, ou pas. Cléo, elle tique quand Catseye l’assure que ce sera une partie de plaisir. Tuer des gens n’est franchement pas quelque chose dont Cléo se réjouit d’avance, mais elle comprend que dans cette phrase Catseye parle surtout de l’action en elle-même et de la jouissance de sauver ces pauvres amazones. De servir à quelque chose. D’être, elles-aussi, des héroïnes. Alors la gamine, elle se force à meubler un petit sourire sur ses lèvres tremblantes. Pour sauver les apparences et pour se persuader que oui, après tout ça, elles seront bien contentes de l’avoir fait et qu’elle se sentira grandie.

La maison est en ligne de mire, et comme prévu Catseye se dirige vers la fenêtre. Cléo reste un instant en retrait, surveillant qu’un soldat ne décide pas subitement de contourner la maison et de les prendre à revers. Normalement il y a deux soldats qui pénètrent dans cette maison, les autres restants légèrement en retrait pour surveiller que ça ne soit pas un piège. Mais on ne sait jamais, peut-être qu’en faisant un quelconque bruit les demoiselles attireront leur attention et bouleverseront le plan initialement prévu sans elles… Une fois Catseye à l’intérieur et les alentours sécurisés, Cléo pénètre à son tour dans la maison par la même fenêtre laissée ouverte. Se dirigeant rapidement vers l’amazone qui dormait tranquillement dans la chambre, elle plaque sa main sur sa bouche pour l’empêcher de crier et de donner l’alerte sans le vouloir aux soldats sur le point de rentrer. « Chut… Chut, tout va bien. Reste ici et ne sors pas de la chambre. » L’amazone, la surprise passée, acquiesce lentement, gardant ainsi le silence. Simultanément, il y a le premier soldat qui rentre dans la maison par la porte. Catseye est prête, et en un coup bien placé, elle envoie dans les bras de Morphée le soldat. Est-ce qu’il est mort, ou seulement endormi, ça, elles n’ont pas le temps –ni l’envie d’ailleurs- de le vérifier. Car un second soldat ne va pas tarder à entrer. Catseye saute agilement pour se cacher derrière un meuble tandis que Cléo se dirige vers l’autre extrémité de la pièce, tout près de la porte d'entrée. À son tour.

Oui Le soldat pénètre sans crier gare à la suite de son précédent coéquipier, le bout de son fusil braqué vers l’intérieur. Le fait de ne pas voir son partenaire le surprend, et c’est durant cette seconde d’hésitation que Cléo se lance. Un coup de pied derrière les genoux fait plier l’homme qui pousse un grognement douloureux. Cléo enchaîne avec un coup de poing dans la figure, puis un deuxième, et encore un troisième, et le soldat s’écroule douloureusement au sol. Un deuxième en moins.

Spoiler:
 


Attrapant les jambes du deuxième soldat, Cléo le tire jusqu’à un coin de la pièce pour libérer l’espace. Car à coup sûr les huit soldats qui restent en retrait vont se douter qu’il se passe quelque chose de bizarre et ne vont pas tarder à envoyer des renforts.


Rappel résultat des dés:
 

_________________

Nightmares
IN MY HEAD
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t144-madeline-catseye#422 http://morpheus-experience.forumactif.com/t153-diary-of-a-thief-catseye-aka-madeline#477
ALIAS : Catseye
ÂGE : 26
TAILLE : 1,65m
CHAMBRE : 1.6

COULEUR RP : rosybrown
AVATAR : Lindsey Morgan
CREDIT : .cranberry

MESSAGES : 104
POINTS : 315
PREMIÈRE CONNEXION : 16/02/2018

MULTICOMPTE : Pas encore


MessageSujet: Re: 'Cause if you don’t i'll do it (Catseye)   04.03.18 20:46


'Cause if you don't I'll do it ft. Cleo

Il y avait dix soldats en tout et je devais avouer qu’une amazone de plus n’aurait pas été de trop pour mener à bien cette mission. Mais je n’avais pas eu la patience d’attendre et avais demandé à la première personne qui me semblait capable. Elle était assidue dans son apprentissage et tentait toujours de dépasser ses limites. C’était une chose qui me plaisait chez elle. Nous étions certes dans un jeu, mais le fait qu’elle prenne les choses à coeur faisait écho en moi. Selon moi, être passif n’aboutirait à rien de bon. Alors autant prendre son pied jusqu’au bout ici non ?

Lux m’avait rapidement rejoint. Elle s’était faufilée par la même fenêtre que j’avais empruntée pour se rendre dans la chambre et sauver l’amazone encore endormie. Pendant ce temps, je sécurisais la zone, m’occupant d’un premier importun bien armé mais surpris. Surpris de se trouver nez à nez avec une amazone qui était prête à lui faire regretter ce qu’il n’avait pas encore fait. Prêtant une oreille attentive vers l’entrée, je demeurais sur mes gardes. Le premier soldat était ko pour le moment et ses petits copains n’allaient pas tarder à le rejoindre pour voir ce qu’il lui était arrivé.

Adossée contre le fauteuil, ma partenaire revint dans la pièce et se plaça près de la porte d’entrée. Je me redressais un peu, le temps de faire un petit signe à la brune. Un léger mouvement de tête qui confirmait que j’étais prête, en position. Un signe de tête qui assurait à la jeune femme que je ne la laisserais pas tomber, quoi qu’il arrive. Je posais un bref coup d’oeil sur l’homme à terre non loin de moi. Mon coeur battait la chamade et bien que je l’avais assommé, je n’étais pas sûre de pouvoir faire plus que cela. Mettre une personne hors d’état de nuire d’un geste était d’une chose. Mettre un terme à la vie de quelqu’un pour toujours en était une autre. J’étais pourtant bien consciente que tout ceci n’était pas la réalité. Malgré cela, mon esprit en était convaincu. Toutes les sensations ressenties étaient si réelles que mon cerveau était convaincu de la véracité de ce qui se déroulait dans Morpheus. J’avais clos mes paupières quelques secondes, prenant une profonde inspiration. Quand je les rouvris, je fronçais les sourcils de détermination. A cet instant, un nouveau soldat pénétra la pièce.

Je serrais les mâchoires, laissant Lux s’occupait de lui. Comme un mentor inquiet, je m’étais redressée de nouveau pour assister au grand moment de mon élève. Il n’y avait eu aucune hésitation. Elle avait fait preuve d’agilité et l’avait assommé. Un sourire de fierté apparut sur mes lèvres. Il ne restait maintenant plus que 8 soldats. Encore huit soldats à arrêter avant qu’ils ne mettent ce village à feu et à sang.  

Pendant que ma collègue tirait le second soldat dans un coin, je m’occupais du premier, le cachant là où je me trouvais quelques instants plus tôt. Ca n’allait pas tarder à monter d’un cran et mon palpitant ne se calmait toujours pas, bien au contraire. A peine je terminais de pousser les jambes derrière le fauteuil, que cinq soldats entrèrent à leur tour. Cinq d’un coup. Une fraction de seconde. Il me fallait une fraction de seconde pour comprendre ce qu’il se passait et visualiser ce qu’il fallait faire maintenant. Il fallait toujours les neutraliser en silence et rapidement. Il n’en resterait ensuite qu’un. Un seul petit soldat et ce problème serait résolu. Je n’aurais plus à entendre, nuit après nuit, le cri de ses pauvres amazones qui perdaient tout quand elles ne perdaient pas la vie.

Je prenais celui qui se dirigeait vers moi. Arme en avant, vraisemblablement troublé de trouver de la résistance, il ne s’attendrait pas non plus à ce qui allait lui tomber dessus. Je repoussais son canon de mon coude, faisant un demi tour sur moi-même et me retrouvant ainsi à sa gauche. Je levais mon arme, une longue épée parfaitement affutée. Le pommeau vint embrasser violemment l’arête de sa mâchoire. Il grimaça, baissant son fusil par réflexe. Moment de faiblesse qui lui coûta cher. Je m’accroupis et le balayais. La chute fut brutale. Son crâne cogna le sol sans ménagement. Ivre d’adrénaline, je contenais un cri de guerre et levais une nouvelle fois mon épée au dessus ma tête. Elle prit un élan impressionnant alors qu’elle descendait. Elle rencontra le torse de l’homme déjà à terre, répandant ainsi son sang que le bois de la maisonnée absorberait dans les plus brefs délais. Je terminais un genou à terre, devant lui. Un sourire presque effrayant était alors apparu sur mes lèvres. Cette sensation était étrange. C'était comme si j'avais pris une nette revanche sur la vie. En soit, ce soldat ne m’avait rien fait. Sans répéter une nouvelle fois, qu’il n’existait pas.

Je retirais rapidement l’épée du corps inerte et me retournais, prête à venir en aide à mon élève. Mais apparemment, elle n’avait pas besoin de mon aide. Elle semblait se débrouillait toute seule et je ne pus m’empêcher d’être de nouveau envahie par une énorme vague de fierté. Je replaçais l’épée dans son fourreau et patientais. Si elle avait besoin de mon aide, j’étais là, à sa disposition, qu’à un pas d’elle et de ses adversaires.

HARLEY-


Rappel lancer de dé:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t75-ecorchures-cleo http://morpheus-experience.forumactif.com/t81-cleo-journal-de-bord
ALIAS : Lux, un peu de lumière dans toute cette obscurité.
ÂGE : Vingt-neuf ans, bien qu'elle en fasse en réalité vingt de plus. Les médecins disent qu'elle ne passera pas le seuil de la trentaine. Putain de cancer.
TAILLE : 1.72m
CHAMBRE : #1.10

COULEUR RP : #c6779e
AVATAR : Phoebe Tonkin
CREDIT : schuylers (avatar), beylin (sign), tumblr (gif)

MESSAGES : 272
POINTS : 1410
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Caleb


MessageSujet: Re: 'Cause if you don’t i'll do it (Catseye)   09.03.18 0:19


'Cause if you don’t
i'll do it

→ le 24 février 2318.

Le répit est de courte durée. Comme prévu. Cléo, elle a juste le temps d’aller vers le fond de la pièce et de se préparer pour la nouvelle vague. Finalement, ce sont cinq soldats qui font irruption dans la maison. Cinq, c’est beaucoup. Trop, même. Alors Cléo, elle prend une décision instantanément. La voilà qui active la fonction qu’elle a débloqué il y a peu dans son inventaire. En une fraction de seconde voilà un arc qui se matérialise dans sa main. Avec rapidité et agilité, voilà que sa main droite vient attraper une flèche placée dans le carquois dans son dos. La corde se bande et en un battement de cils voilà la flèche décochée qui fend l’air et vient percuter la poitrine d’un soldat. Ce dernier, vu la courte distance, recule sous l’impact. Il s’écroule au sol dans un bruit sourd. Est-ce qu’il est mort ? Cléo n’a même pas le temps de se poser la question. Probablement, oui. Ou en tout cas s’il ne l’est pas, il doit être grièvement blessé. Cléo, elle ne se sentait pas capable d’ôter une vie. Douter fortement de cette capacité. Mais forcée de constater que finalement tout s’est enchaîné tellement vite qu’elle n’a pas eu le temps d’avoir des états d’âmes. Peut-être après, quand la bataille sera terminée. Si elle en ressort en vie, bien évidemment.

La gamine, elle n’a pas le temps de tergiverser plus que de raison, car il reste encore trois soldats. Si Catseye combat l’un d’eux, il n’empêche qu’il en reste trois qui fondent vers elle. Cléo, elle a à peine le temps de décocher une autre flèche qui vient percuter violemment un deuxième soldat. Là encore dans la poitrine. Et là encore, fatale ou pas, elle ne sait pas. Plus que deux soldats. Cette fois, le combat parait plus équitable. Mais c’est pas pour autant qu’elle est sortie de l’auberge, car cette fois la distance est trop courte pour qu’elle décoche une nouvelle flèche. Dommage, elle était d’une cruelle efficacité avec son arc. Tant pis. Maintenant, c’est parti pour le corps à corps. Cléo dégaine la lame qui était rangée dans son fourreau le long de sa cuisse gauche. Profitant de la proximité des soldats vu l’étroitesse de la maison, Cléo fond vers le troisième soldat. Elle le bouscule plus qu’autre chose, mais cela lui permet d’éviter la balle qui jaillit de son arme. Elle a eu chaud. Simultanément, y’a son instinct qui lui intime de faire attention. Car si ce soldat là a eu le temps de tirer, alors il y a fort à parier que le quatrième soldat fasse de même. Se rendant compte qu’elle est mal placée et dans l’axe de l’arme, Cléo empoigne le soldat qu’elle vient de bousculer et le tourne de manière à s’en servir comme bouclier humain. La chance semble lui sourire, car c’est à ce moment précis que le soldat se décide à tirer. Dans le dos de son allié qui pousse un cri de douleur. Histoire d’être sûre qu’il ne posera plus de problème, Cléo lui enfonce sa lame dans le ventre, y traçant un sillon mortel.

Le corps à présent sans vie à ses pieds –là, au moins, elle est certaine de l’avoir tué-, Cléo ne prend pas le temps de souffler. Parce qu’il y a un dernier soldat à abattre. Et même s’il vient de tirer avec son fusil, il peut tout aussi bien avoir le temps de recharger pour tirer à nouveau. La gamine bondit sur la table, réduisant rapidement le peu de distance qui la sépare du soldat. Un nouveau saut, et la voilà qui jaillit sur l’homme, sa lame affûtée toujours dans sa main. En quelques secondes le destin de l’homme est scellé, et c’est avec la gorge tranchée qu’il s’écroule au sol. Le vacarme des combats laisse alors place au silence, et c’est à bout de souffle que Cléo pose son regard vers Catseye. Cette dernière est venue à bout de son assaillant et l’observe avec un sourire teinté de fierté. Cléo, elle se rend pas encore bien compte de ce qu’elle vient de faire. Tout s’est déroulé tellement vite… C’est comme si elle n’avait réfléchi à rien, mais qu’en même temps son cerveau était en hyperactivité. Étrange. Mais tellement grisant. « Allez, plus que trois. » Elles ont fait le plus dur. Mais ça ne les empêche pas de rester sur leurs gardes.

_________________

Nightmares
IN MY HEAD
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t144-madeline-catseye#422 http://morpheus-experience.forumactif.com/t153-diary-of-a-thief-catseye-aka-madeline#477
ALIAS : Catseye
ÂGE : 26
TAILLE : 1,65m
CHAMBRE : 1.6

COULEUR RP : rosybrown
AVATAR : Lindsey Morgan
CREDIT : .cranberry

MESSAGES : 104
POINTS : 315
PREMIÈRE CONNEXION : 16/02/2018

MULTICOMPTE : Pas encore


MessageSujet: Re: 'Cause if you don’t i'll do it (Catseye)   08.04.18 16:10


'Cause if you don't I'll do it ft. Cleo

Emportée, j’avais poussé un cri qui pouvait alerter les restants dehors. Mais sur le coup, je n’y pensais pas. J’étais bien trop obnubilée par le fait que je venais d’ôter la vie à un homme. Une part de moi savait parfaitement que tout ceci n’était pas réel, mais je ne pouvais m’empêcher d’avoir un léger pincement au coeur. Je ne pouvais m’empêcher de me demander s’il avait des enfants, s’il était marié, quel genre de personne était-ce. Après tout, il ne faisait qu’obéir aux ordres qu’on lui avait donné. Ce n’était pas totalement s’il n’était pas du bon côté de l’histoire. Je secouais doucement la tête pendant que je rangeais mon arme. Tout ça était de la fiction, ce n’était qu’un jeu vidéo - certes plus vrai que nature - mais un jeu vidéo malgré tout.

Je ne quittais pas la demoiselle des yeux, prête à intervenir s’il le fallait. Mais visiblement, elle n’avait pas besoin de moi. Elle se débrouillait comme une cheffe. J’en souriais de fierté. Pourtant je n’y était pas pour rien. Tout cela venait d’elle et d’elle seule. Pendant les entraînements, je n’avais fait que la pousser à se surpasser. La seule dont je pouvais réellement être fière, était que je n’avais pas failli à ma mission. Quand elle eut terminé, elle précisa qu’elle en restait plus que trois. Je me rendis alors compte que j’avais fait un très mauvais calcul. Il en restait alors trois. Après ceux que l’on venait de terrasser, je ne craignais aucunement ceux-là. Elle et moi, on en ferait qu’une bouchée. Un petit signe de tête à Lux et je me rapprochais doucement d’elle.

« Je vais sortir et les prendre à revers. Dès que tu entends un premier coup, tu me rejoins en passant par là, » lui murmurais-je tout en indiquant la porte d’un signe de tête. « On boucle ça, vite fait bien fait. »

Je lui donnais un petit coup d’épaule amical ainsi qu’un clin d’oeil avant d’emprunter la fenêtre par laquelle j’étais entrée. L’épée de nouveau contre mon flanc, je passais par la fenêtre avec agilité et fis le tour de la maison, prenant soin d’être à quelques mètres d’elle pour ne pas me faire repérée. Je voyais les soldats se concertaient entre eux, armes levées en direction de la maisonnée. Ils ne quittaient pas celle-ci des yeux, se demandant clairement s’ils devaient entrer ou non. Je profitais de leur inattention et arrivais le plus discrètement possible derrière eux. La main sur le pommeau de mon épée, ils n’eurent le temps que d’entendre celle-ci quittée son fourreau avant de comprendre ce qu’il leur arrivait. Le pommeau vint tutoyer la mâchoire du premier. Sonné, il n’eut pas le temps de répliquer que je l’assommais pour de bon d’un coup contre la tempe.

J’entendis un coup de feu et sans comprendre ce qu’il m’arrivait, pris une balle dans le bras. Ne m’y attendant pas, je poussais un petit cri plus de surprise que de douleur. Je me stoppais net, un peu abasourdie et posai un regard incertain sur mon bras. Ce n’était qu’une égratignure. Je soupirais de soulagement et resserrais la main sur mon arme, me jetant sur celui qui avait osé me toucher. Pendant ce temps, Cléo m’avait rejoint. Nous venions enfin à bout de cette mission et de ces foutus soldats. Le mien termina à terre en moins de temps qu’il ne l’aurait cru et je me tournais vers la demoiselle qui terminait également avec le dernier allemand encore conscient. Un sourire victorieux sur les lèvres, je rangeais mon arme prestement et levais les deux bras au ciel.

« On l’a fait ! » criais-je, ravie. « Alors, comment te sens-tu ? »

Je m’étais rapprochée d’elle et posais une main sur son épaule dans un geste tendre et prévenant. Je plantais mon regard dans le sien, le sourire toujours bien accroché sur les lèvres.

« Tu as été incroyable, c’est super. J’espère que tu es fière de toi ! »

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: 'Cause if you don’t i'll do it (Catseye)   

Revenir en haut Aller en bas
 
'Cause if you don’t i'll do it (Catseye)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MORPHEUS EXPERIENCE :: Morpheus :: Oeuvres passées :: Wonder Woman :: Themyscira-
Sauter vers: