Partagez | 
 

 in a dark time, the eye begins to see (cléo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Citoyen(ne)
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t110-harriet-stuck-in-hell http://morpheus-experience.forumactif.com/t113-harriet-journal-de-bord
ALIAS : astra. sans histoire ou signification particulière. pseudo qui n'était censé te servir que quelques heures, tout au plus.
ÂGE : tout juste à l'aube de tes trente-et-un ans. normalement, tu aurais fêté ton anniversaire de naissance sous peu.
TAILLE : ni plus ni moins que 1.66m.
AVATAR : alicia vikander
CREDIT : les roses noires (avatar) bat'phanie (signature) tumblr (gif)

MESSAGES : 73
POINTS : 362
PREMIÈRE CONNEXION : 11/02/2018


MessageSujet: in a dark time, the eye begins to see (cléo)   13.02.18 16:44

in a dark time, the eye begins
to see
Ft. Cléo │ 11 février 2318


Tu as la tête qui tourne, quelques nausées même ... Ils t'avaient prévenu, mais tu n'y croyais pas tellement. Comment pouvais-tu ressentir un tel inconfort alors que rien de tout ça n'était réel ? Tu crispes la mâchoire, tu fermes les yeux un instant, espérant que le sol va bientôt cessé de tanguer sous tes pieds. Tu prends un grande inspiration, puis quelques secondes après, tu tente de nouveau ta chance. Tu as encore le coeur au bord des lèvres, mais au moins, le sol à l'air beaucoup plus stable sous toi. Tu jettes un coup d'oeil à l'énorme bracelet qui orne ton poignet, encore une illusion. Néanmoins, tu sais que c'est cet étrange objet qui devrait te permettre de retrouver ta soeur rapidement. Du moins, tu l'espères. Le seul point problématique, c'est que tu ne connais guère son pseudo dans Morpheus et que cela risque de vachement compliquer tes recherches. Tu fronces les sourcils alors que tu commences à faire défiler devant toi la liste des joueurs présents dans la Zone Neutre. Tu vérifies leur identité, un par un, sans repérer Cléo. Tu grognerais presque, car si elle n'est pas dans la Zone Neutre, cela veut dire qu'elle a traversé l'un des portails et qu'elle est présentement à l'intérieur de l'oeuvre, ce qui est loin de te plaire. Tu décides donc de parcourir la liste des joueurs, présentement de l'autre côté du portail et après quelques minutes de recherche, à ouvrir puis refermer les cartes d'identité des joueurs, tu repères finalement Cléo et son alias ... Lux.

[...]

Tu t'es promené plusieurs heures de l'autre côté du portail, à la recherche de ta soeur. Sans succès. Chaque fois que tu pensais te rapprocher d'elle, visiblement tu avais tord. Tu dois avouer, avoir un peu de difficulté à comprendre le fonctionnement de tout ça, malgré les quelques heures de formation que tu as reçu avant ton arrivée dans le jeu. Malgré l'âme charitable d'un jeune homme, qui t'a aider en ce qui concerne l'utilisation du bracelet, tu n'es visiblement parvenu à rien de bien concluant. Tu es donc revenu sur tes pas, dans la Zone Neutre, dans le salon, plus précisément en espérant que Cléo y reviendrait sous peu ... En supposant positivement que tu ne gaspilles pas ta journée gratuite à l'attendre comme une poire, mais tu n'as pas du tout envie de refaire une balade dans l'oeuvre de si peu et si tu te contentes de guetter la liste des joueurs dans la ZN, tu verras bien assez tôt, en toute logique, le pseudo de ta soeur apparaître. Un bref coup d'oeil à ton bracelet t'indique qu'il te reste encore quelques heures avant d'être déconnecté. Tu as encore une chance de convaincre cette tête en l'air de reprendre les traitements.

Finalement, après quelques temps, tu vois son pseudo apparaître tout au bas de la liste. Elle est revenu dans la Zone Neutre, ce qui te fais presque tomber en bas de ta chaise. Tu suis d'ailleurs attentivement la progression du pseudo dans la liste, alors qu'il se hisse de plus en plus haut, ce qui signifie, si tu ne te trompes pas, qu'elle s'approche de ta position. C'est d'ailleurs pour cette raison, que toi-même, tu choisis de rester au même endroit, préférant ne pas rater ta chance cette fois. Alors qu'elle n'est plus qu'à quelques noms du haut de la liste, tu relèves d'ailleurs les yeux pour guetter l'entrée du salon. Puis finalement, elle là, devant toi.« Cléo ... » Tu te retrouves un moment, immobile, presque bouche-bée, de la voir ainsi en santé ... Mais tu te remémores bien vite qu'il ne s'agit que d'une illusion. Son corps, là-haut, dans le vrai monde est laissé à l'abandon alors qu'elle le laisse dépérir sans problème. Tu prononces les mots suivants avec un peu plus d'aplomb, en élevant la voix afin que ta cadette te remarque enfin : « Cléo ! » Tu n'as plus beaucoup de temps pour lui parler.

_________________

porcelain doll
I think slavery is the next thing to hell. If a person would send another into bondage, he would, it appears to me, be bad enough to send him into hell if he could. ▬ so frail and so fragile. without protection or will to win.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t75-ecorchures-cleo http://morpheus-experience.forumactif.com/t81-cleo-journal-de-bord
ALIAS : Lux, un peu de lumière dans toute cette obscurité.
ÂGE : Vingt-neuf ans, bien qu'elle en fasse en réalité vingt de plus. Les médecins disent qu'elle ne passera pas le seuil de la trentaine. Putain de cancer.
TAILLE : 1.72m
CHAMBRE : #1.10

COULEUR RP : #c6779e
AVATAR : Phoebe Tonkin
CREDIT : schuylers (avatar), beylin (sign), tumblr (gif)

MESSAGES : 272
POINTS : 1410
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Caleb


MessageSujet: Re: in a dark time, the eye begins to see (cléo)   14.02.18 19:32


In a dark time, the eye begins to see

→ le 11 février 2318.

La journée a filé plus vite qu’elle ne l’avait imaginé. Ce matin elle avait discuté avec Gabriel et Lexie, et cet après-midi elle l’avait passé dans Wonder Woman. Son entrainement de la veille ayant éveiller des douleurs à des endroits dont elle ne soupçonnait pas l’existence, Cléo a décidé, aujourd’hui, d’y aller mollo, et de rester sur la touche. Pas d’entrainement avec les amazones. C’est dommage, et elle le regrette amèrement. Mais c’est comme ça, et à vrai dire elle n’a pas vraiment le choix. Ne serait-ce que trottiner ou tendre la corde d’un arc étant trop douloureux, la demoiselle s’est contentée de visiter Londres. Gabriel lui avait glissé dans la matinée que c’était une ville très agréable et qu’il avait été conquis par la version de Morpheus. Donc piquée par la curiosité, Cléo a suivi son conseil et a passé plusieurs heures dans la capitale anglaise.

C’est vrai que c’est dépaysant. Que ça change de Chicago et de Themyscira. Y’a un petit quelque chose de se dégage de l’endroit. Un charme certain. Cléo a déambuler dans la ville avec un sourire conquis aux lèvres, louant une diligence pour voir le plus de choses possibles. Elle s’étonne encore, la gamine, tandis qu’elle est assise à la terrasse d’un café, par tous les petits détails qu’a apporté Morpheus à l’œuvre pour la rendre encore plus vivante. Difficile à dire, tandis qu’elle sirote tranquillement un thé et que les rayons du soleil caresse sa peau d’ivoire, que tout ça n’est pas réel. Parce que si on ferme les yeux, si on écoute les bruits de la ville mêlés aux chants des oiseaux, si on profite de l’odeur des petits commerces aux alentours… C’est comme dans le même réel. Exactement. Et c’est ça qui plait à Cléo. Qui la rend encore plus accroe qu’elle ne l’est déjà au programme. Jamais plus elle ne mettra les pieds hors de Morpheus. Jamais elle ne reviendra dans la réalité. Le bug de déconnexion pour le moment lui donne un prétexte pour devoir repousser le dilemme. Pour ne pas avoir à ressentir de remords et de culpabiliser d’être partie dans Morpheus comme une voleuse, sans l’avoir dit à personne.

Le coucher de soleil teintant Londres de couleurs orangées est le signal pour Cléo qu’il faut partir. Qu’il faut rentrer dans la Zone Neutre. Son corps est ampli de fatigue, et il est grand temps qu’elle retourne dans son lit avec un bon livre à la main avant de s’endormir. C’est tout de même tranquillement que Cléo parcourt le chemin qui la sépare du portail. Faut pas non plus trop se presser. Au final, la gamine est ravie d’avoir discuté avec Gabriel et qu’il lui ait conseillé d’aller visiter Londres. C’est vrai que jusqu’à présent Cléo s’était surtout concentrée sur Themyscira et les amazones, au détriment d’à peu près tout du reste. Une erreur qu’elle se note de réparer sous peu. Il y a encore bien des lieux tel que le Louvre à découvrir, et ce serait dommage de louper cette opportunité de faire un peu de tourisme culturel. Quand à nouveau son corps sera trop fatigué pour l’entrainement, elle se promet de continuer à visiter l’œuvre.

Le portail franchit, Cléo se dirige instinctivement vers les ascenseurs. Elle a déjà mangé à Londres, donc tout ce qu’elle aspire c’est aller se coucher. Mais tandis qu’elle passe devant le salon, elle entend une voix qui l’interpelle. Qui l’appelle. Par son prénom, et non par son Alias. Que cette personne à la voix si familière l’appelle par son prénom ne fait que confirmer une chose que jusqu’à présent elle redoutait : c’est un fantôme de son passé. Alors, subitement, Cléo se stoppe. Et lentement, elle se retourne. Jusqu’à poser son regard sur une Harriet qui fond sur elle, le regard partagé entre le soulagement de la retrouver et la colère de surement l’avoir cherché si longtemps. « Harriet… ?! L’étonnement pointe dans sa voix tandis qu’elle observe sa sœur ainée de haut en bas. Mais qu’est-ce… Un bégaiement. Une hésitation. Est-elle sûre de vouloir la poser, cette question ? Et d'en avoir la réponse ? Qu'est-ce que tu fais ici ? » Dans Morpheus ? Dans tout ce monde virtuel ? Cléo connait assez bien sa sœur pour savoir qu’elle n’est pas franchement familière avec l’informatique et que le programme Morpheus n’obtient pas son engouement. Alors pourquoi est-elle là, si ce n’est pas pour profiter ? Est-ce qu’il est possible qu’elle soit venue la chercher ? Ou qu'au moins elle tente de la raisonner ? « Quand es-tu arrivée ? » À la limite la réponse n’est pas importante, le plus important étant que quoi qu’il arrive, elle se retrouve surement coincée ici. En a-t-elle d’ailleurs seulement conscience ? Surement pas. Car si c’était le cas, il n’y aurait que de la colère dans son regard.

_________________

Nightmares
IN MY HEAD
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Citoyen(ne)
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t110-harriet-stuck-in-hell http://morpheus-experience.forumactif.com/t113-harriet-journal-de-bord
ALIAS : astra. sans histoire ou signification particulière. pseudo qui n'était censé te servir que quelques heures, tout au plus.
ÂGE : tout juste à l'aube de tes trente-et-un ans. normalement, tu aurais fêté ton anniversaire de naissance sous peu.
TAILLE : ni plus ni moins que 1.66m.
AVATAR : alicia vikander
CREDIT : les roses noires (avatar) bat'phanie (signature) tumblr (gif)

MESSAGES : 73
POINTS : 362
PREMIÈRE CONNEXION : 11/02/2018


MessageSujet: Re: in a dark time, the eye begins to see (cléo)   26.02.18 21:25

in a dark time, the eye begins
to see
Ft. Cléo │ 11 février 2318


Décidément, la surprise qui se lit sur le visage de cadette et l'étonnement qu'elle affiche te confirme qu'elle ne s'attendait pas du tout à te voir ici ... Comment aurait-elle pu ? C'est dommage, les cartes postales ne se rendent pas jusqu'ici, parce que forcément, si tu avais fait le choix, tu serais resté en dehors de la plateforme. Mais Cléo retrouve bien vite ses esprits et elle te pose la question la plus logique s'imposant à son esprit dans une telle situation. Tu croises les bras sur ta poitrine. Tu as bien envie de lui retourner la question, elle ... Qu'est-ce qu'elle fait ici alors qu'elle devrait revenir dans le monde réel et soigner son corps malade. « Je suis venue ici pour toi. Pour te voir. » Tu ne sais pas comment amener le sujet, sans la brusquer, sans qu'elle se braque et qu'elle t'envoie promener. Malgré ta propre colère, tu sais très bien que la rabrouer sur le sujet ne fera qu'envenimer les choses et qu'elle pourrait bien refuser de revenir simplement pour exacerber ta propre colère. Elle n'aime pas qu'on lui dise quoi faire Cléo. Et elle n'a jamais aimé ça. « Il y a quelques heures ... J'avais besoin de te voir, j'ai pris un laissé passé d'une journée et il ne reste pas beaucoup de temps ... Cléo, il faut que tu reviennes avec moi. Dans le monde réel. »

Ta mâchoire se crispe légèrement, tout comme le corps de Cléo qui se tend. Raté, tu voulais pas lui dire comme ça, mais c'est sorti tout seul. Un sentiment d'urgence. En théorie, tu n'as plus beaucoup de temps devant toi et plus tu attends, plus Cléo reste ici, dans ce jeu, plus son corps, à l'extérieur se détériore. Finalement, y'a aucune bonne façon de lui dire de réintégrer son corps. Aucune. « Il faut que tu reviennes avec moi. Que tu poursuives les traitements ... Cléo. » Tu tends une main vers elle, mais tu te retiens à la dernière minute, ramenant ton bras contre ton corps. « Y'a aucun moyen que ça finisse bien. Ici. Il faut que tu réintègres ton corps. » Tu grimaces, légèrement. « Ça sert à rien de fuir la réalité. » T'as envie de crier qu'elle va crever, qu'elle va y rester si elle persiste à jouer à ce jeu. T'as envie de lui dire à quel point ça te fait mal de penser, qu'elle va finir par y rester et qu'elle va finir ses jours seules dans un jeu ... Un foutu jeu. Alors que là-haut, dans le monde réel, il y a des chances qu'elle s'en sorte. Si elle continue le traitement si elle se bat. T'as même envie d'ajouter qu'elle n'a pas le droit d'abandonner. Qu'elle n'a pas le droit de t'abandonner. Mais tu n'ajoutes rien. Consciente d'une colère qui monte en elle, alors que tu n'as su retenir tes mots précédents.

_________________

porcelain doll
I think slavery is the next thing to hell. If a person would send another into bondage, he would, it appears to me, be bad enough to send him into hell if he could. ▬ so frail and so fragile. without protection or will to win.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t75-ecorchures-cleo http://morpheus-experience.forumactif.com/t81-cleo-journal-de-bord
ALIAS : Lux, un peu de lumière dans toute cette obscurité.
ÂGE : Vingt-neuf ans, bien qu'elle en fasse en réalité vingt de plus. Les médecins disent qu'elle ne passera pas le seuil de la trentaine. Putain de cancer.
TAILLE : 1.72m
CHAMBRE : #1.10

COULEUR RP : #c6779e
AVATAR : Phoebe Tonkin
CREDIT : schuylers (avatar), beylin (sign), tumblr (gif)

MESSAGES : 272
POINTS : 1410
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Caleb


MessageSujet: Re: in a dark time, the eye begins to see (cléo)   05.03.18 12:58


In a dark time, the eye begins to see

→ le 11 février 2318.

Forcément, qu’elle est venue pour elle. Car si il y a bien une personne que Cléo ne s’attendait pas à voir ici, et bien c’est Harriet. Sa grande sœur n’a jamais été vraiment partisante du programme Morpheus. Et à juste titre, surement. Harriet, c’est un peu le modèle de Cléo. La personne qu’elle a toujours voulu devenir. L’exemple à suivre. Mariée, amoureuse, comblée, avec en prime un bébé venant de naitre et une santé de fer. Cléo, elle serait surement devenue comme Harriet, si toute cette merde ne lui était pas tombée dessus. Elle aussi, elle serait heureuse de la vie qu’elle mène. Et surement que s’inscrire dans un programme fictif ne lui serait clairement pas venu à l’esprit. Mais la vie est faite de rebondissements, et de fil en aiguille, voilà pourquoi Cléo s’est jetée sur une telle opportunité. La gamine, elle a tout perdu. Son fiancé, son métier, son avenir. Y’a plus rien qui la rattache à ce monde, si ce n’est sa famille et quelques autres liens qu’il lui est encore difficile à dénouer. Pourtant, elle a tenté. De les rejeter. De les braquer. Qu’elle se détache d’eux avant qu’il ne soit pas trop tard. Pour ne pas qu’ils souffrent. Pour ne pas qu’ils la pleurent. Cléo, elle pensait que le message était clair. Qu’ils avaient compris. Sa fuite jusqu’à New York pour intégrer le centre de la Jax Corp et s’immiscer dans Morpheus en étant l’apogée.

Et pourtant, il y a Harriet devant elle. Qui lui fait face et qui semble vouloir encore en découdre. Elle n’a pas compris. Ou n’a pas voulu. Et Cléo, elle se retrouve dans une situation inconfortable. À observer sa sœur ainée, partagée entre la joie de la voir avec elle dans Morpheus, et la culpabilité qu’elle se retrouve coincée ici. Sans son mari. Sans son bébé. Qu’Harriet tente de la raisonner ne sert à rien. Parce qu’il est hors de question que Cléo fasse machine arrière. Alors les paroles de sa sœur fusent, mais se perdent contre un mur de détermination. « Tu n’aurais pas dû venir. » Oh que non. Parce que Cléo n’a jamais eu l’intention de revenir dans le monde réel. Qu’Harriet ait pu penser le contraire est tout à son honneur. C’est attendrissant de sa part, qu’elle l’ait fait passer avant sa famille. Mais c’est illusion. C’est une peine perdue. Alors il n’y a pas d’embrassades. Il n’y a pas de rire et de gestes tendres. Juste une Cléo qui a les bras croisés et qui darde un regard incertain vers une Harriet qui va très bientôt déchanter. « Que tu sois venue en personne me touche. Vraiment. Je sais ce que ça te coûte et je suis désolée de ne pas t’avoir prévenue de mes intentions. Le corps qui se raidit. La mâchoire qui se crispe. Mais c’est ici chez moi maintenant. » La sentence claque, fend l’air et vient percuter Harriet de plein fouée. Est-ce que sa sœur s’y attendait ? Probablement. Mais est-ce qu’elle s’était résolue à voir sa sœur partir sans rien tenter ? Visiblement non.

Harriet accuse le coup. Lui tend une main qui se veut salvatrice. Cléo aimerait la prendre, cette main. Mais elle sait ce que ça impliquerait, et ça, la gamine s’y refuse. Harriet doit le sentir car elle se stoppe dans son mouvement et revient à sa position initiale. « Y’a aucun moyen pour que ça se finisse bien tout court Harriet. » Parce qu’elle est perdue, Cléo. Quoi qu’il arrive. Quoi qu’elle fasse. Son destin est scellé, et elle ne peut plus rien y faire. Les médecins ne lui ont donc rien dit ? Ou alors surement ils lui ont sorti les salades habituelles. Peut-être qu’elle s’en sortira, c’est une battante, blablabla. Cléo, elle n’y croit plus, à tout ça. Alors oui, elle préfère fuir la réalité. C’est un fait qu’elle ne niera pas. « Je vais mourir, que ce soit ici ou là-bas. Et tant qu’à faire, je préfère que ce soit dans ce monde. Parce que je suis pas un putain de mort-vivant avec ce corps. Je suis comme avant. » Y’a la colère qui perce dans les timbres de sa voix. Pourquoi Harriet ne peut pas comprendre ça ? Pourquoi est-ce qu’elle se bat, encore et toujours ? Pourquoi est-ce qu’elle n’accepte pas la réalité et qu’elle ne la laisse pas profiter de ses potentiels derniers instants sur cette Terre ? « Je ne te demande pas de comprendre ce choix. La voix qui s’adoucit. Qui amadoue. Je te demande juste de l’accepter. » Parce que de toute façon, Harriet n’aura pas le choix. Qu’elle le veuille ou non, Cléo, elle restera ici.

_________________

Nightmares
IN MY HEAD
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Citoyen(ne)
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t110-harriet-stuck-in-hell http://morpheus-experience.forumactif.com/t113-harriet-journal-de-bord
ALIAS : astra. sans histoire ou signification particulière. pseudo qui n'était censé te servir que quelques heures, tout au plus.
ÂGE : tout juste à l'aube de tes trente-et-un ans. normalement, tu aurais fêté ton anniversaire de naissance sous peu.
TAILLE : ni plus ni moins que 1.66m.
AVATAR : alicia vikander
CREDIT : les roses noires (avatar) bat'phanie (signature) tumblr (gif)

MESSAGES : 73
POINTS : 362
PREMIÈRE CONNEXION : 11/02/2018


MessageSujet: Re: in a dark time, the eye begins to see (cléo)   21.03.18 16:47

in a dark time, the eye begins
to see
Ft. Cléo │ 11 février 2318


Ça la touche que tu sois venue ici, en personne ... Ça la touche, c'est tout. T'as presque l'impression qu'elle se fout bien de ta visite, qu'elle se fout bien que tu sois là en fait et son attitude plutôt froide te conforte dans cette idée. « ... Mais c’est ici chez moi maintenant. » Tu trésailles. Incapable d'assimiler les mots qu'elle vient tout juste de prononcer. Incapable d'en comprendre le sens. Comment peut-elle se sentir chez elle dans cet univers virtuel ? Ça te fait un peu l'effet de coup de poignard, parce qu'avec ces mots-là, elle te rejette. Elle envoie balader tout ce qui fait partie du passé et ça te fait mal. Horriblement mal. Alors tu n'ajoutes rien suite à ses paroles, tu te contentes d'écouter ce qu'elle te dit.

Mais alors qu'elle poursuit, que tu sens la colère qui monte en elle, tu la sens aussi monter en toi. Tu t'étais promis de garder ton sang-froid, d'être calme et de lui faire retrouver la raison ... Mais tu n'y parviens pas. Ce qu'elle te dit, ces conneries qu'elle débite, tu n'y comprends rien et tu te demandes bien comment elle a pu finir par se retrouver dans cette situation. « Comme avant ... » Tu échappes presque un rire, que tu reviens néanmoins. Tu sais bien que Cléo vit mal sa situation, ça, ça ne t'as pas échappé et son retrait dans ce monde fictif, tu le vois comme un dernier geste désespéré. Tu continues de répéter, que rien n'est réel, mais tu sais qu'elle s'en fout Cléo, le simple fait que tout semble si authentique lui convient amplement. Tu grimaces. « Je ne te demande pas de comprendre ce choix. Je te demande juste de l’accepter.. » Nouveau coup de poignard dans le coeur. La voix douce que ta soeur emploie ni change rien. « L'accepter ... » Tu lèves les bras au ciel. « T'as raison, j'y comprends rien ... À toute cette folie, à cette décision que ta prise, à son envie de rester terrer dans ta tête, dans cet endroit fictif .... » Tu débites ses mots sans t'arrêter, sûrement pour éviter qu'elle te coupe la parole, mais aussi, pour te vider le coeur. Parce que t'en a besoin, sans aucun doute. Tu lèves même le ton, tu te laisses emporter. « Tu espères vraiment qu'en me demandant candidement d'accepter cette décision, je vais repartir tranquillement à la maison, le coeur plus léger parce que c'est ce que tu veux. »

Tu rigoles, dépassé par toute cette situation. Tu rigoles, parce que si tu ne rigolais pas, tu t’effondrerais probablement. « Tu penses que je peux réussir à me contenter de rester là, les bras croisés à te regarder dépérir dans cet univers de malade ? Parce que c'est ce que tu veux, te laisser mourir ? » Tu fermes les yeux un instant, tu reprends ton souffle. « Si tu veux mourir, t'as que le dire, ça sera beaucoup plus simple. Un suicide, voilà ce que s'est ... » C'est l'effet que ça te fait, un peu comme si elle avait choisi, consciemment de se tuer. Avec les traitements, elle avait peut-être une chance de s'en sortir, de reprendre le cours de sa vie, mais elle a pris sa décision Cléo. Elle préfère abandonner et ça, ça te brise le coeur, mais également, ça te rend furieuse.

_________________

porcelain doll
I think slavery is the next thing to hell. If a person would send another into bondage, he would, it appears to me, be bad enough to send him into hell if he could. ▬ so frail and so fragile. without protection or will to win.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Pirate
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t75-ecorchures-cleo http://morpheus-experience.forumactif.com/t81-cleo-journal-de-bord
ALIAS : Lux, un peu de lumière dans toute cette obscurité.
ÂGE : Vingt-neuf ans, bien qu'elle en fasse en réalité vingt de plus. Les médecins disent qu'elle ne passera pas le seuil de la trentaine. Putain de cancer.
TAILLE : 1.72m
CHAMBRE : #1.10

COULEUR RP : #c6779e
AVATAR : Phoebe Tonkin
CREDIT : schuylers (avatar), beylin (sign), tumblr (gif)

MESSAGES : 272
POINTS : 1410
PREMIÈRE CONNEXION : 09/02/2018

MULTICOMPTE : Caleb


MessageSujet: Re: in a dark time, the eye begins to see (cléo)   27.03.18 1:52


In a dark time, the eye begins to see

→ le 11 février 2318.

La situation tourne au vinaigre. Mais comment cela aurait-il pu en être autrement ? Cléo assiste impuissante au laïus de sa sœur ainée. Accuse le coup quand cette dernière s’emporte après avoir répété d’une manière hébétée certaines de ses paroles. Elle ne comprend pas. Ou du moins n’arrive pas à l’accepter. Cette décision de fuir la réalité, de quitter l’hôpital, de passer le peu de temps qu’il lui reste dans la fiction, Harriet ne peut pas le comprendre. N’arrive visiblement même pas à l’imaginer. Et ça la rend malade, Harriet. Elle est en colère. Cléo le sent. La fureur, elle monte crescendo. Et plus Cléo parle, plus Harriet a du mal à se contenir. Jusqu’à exploser. Littéralement. Et là c’est un jet de paroles à n’en plus finir.

Oui, Cléo lui demande d’accepter. Oui, Cléo lui demande de repartir à la maison. Et oui, elle espère que ça sera le cœur léger. Mais elle n’est pas naïve, la gamine. Elle sait que ça ne se passera pas comme ça. Déjà parce qu’Harriet ne pourra pas rentrer chez elle (ou du moins pour le moment ; Dieu seul sait d’ailleurs à quel point Cléo redoute le moment où Harriet se rendra compte qu’en plus d’avoir perdu sa sœur elle se retrouve coincée dans cette virtualité qu’elle exècre tant), et en plus parce qu’elle sent que ce qui se passe entre elles est en train de briser quelque chose. Y’a un fossé qui se creuse et qui s’élargit. Ça semble inévitable, et ni l’une ni l’autre ne semble prête à faire le premier pas. À concéder à l’autre ce qu’elle souhaite. Alors oui, y’a ce lien qui se brise. Cette complicité qui a noué les deux sœurs pendant toutes ces années. Est-ce seulement réversible, cette histoire ? Cléo en doute fortement. Car les deux Cartwright semblent camper sur leurs positions, et aucune des deux n’est prête à faire un effort pour l’autre. Parce qu’il y a trop en jeu. Et parce que ça se résumerait à se mentir à soi-même que d’accepter l’inacceptable.

Le rire qui s’échappe des lèvres d’Harriet est déformé par le sarcasme. Et ça fait frémir Cléo qui accuse une nouvelle fois le coup. Elle n’a que très rarement vu sa sœur dans un état pareil. Elle qui d’ordinaire est tellement rigide, tellement dans le contrôle. C’est rare qu’elle se laisse aller, qu’elle laisse échapper la moindre émotion. Alors de voir la fureur émaner de toutes les fibres de son corps, et bien ça fait du mal à Cléo. Ça lui fait un pincement au cœur. Mais elle se dit que c’est surement de bonne guerre, qu’à agir de la sorte, qu’à lui parler comme elle vient de le faire, et bien elle l’a cherché. Match nul comme on dit, non ? Cléo ne cille pas quand Harriet parle de suicide. Elle ne bronche pas et reste d’une incroyable neutralité. C’est à peine si elle relève le mot. Terme qui pourtant veut tout dire. « Oui, c’est ce que c’est. Ton neutre, surement très irritant. Dans un sens du moins. » C’est Cléo qui garde contenance. Cléo qui se fait rigide et aussi froide que la glace. Parce que la situation l’impose. Parce qu’elle se doit de garder la tête haute quand celle de sa sœur vacille. Le volcan contre l’iceberg. Forcément que ça va mal se terminer, cette histoire. « Je veux profiter de mes derniers instants et retrouver le sourire. Je veux vivre le peu de temps qu’il me reste avec la tête haute. Je ne supporte plus d’être cette abomination, cette petite poupée fragile que la simple brise pourrait briser. J’ai tout perdu, à Chicago. Mon métier, ma santé, mon fiancé… La voix qui se coupe, qui se brise, l’espace d’un instant. Une inspiration, le calme qui revient, et c’est reparti. Je vais mourir. Croire le contraire est une erreur. Je vais mourir, quoi qu’il arrive, je ne pourrai pas le changer. Tu ne vois donc pas à quel point je suis faible ? Je suis à bout de souffle, là-bas. C’est à peine si j’arrive à marcher plus d’une heure. Comment est-ce que dans cet état je pourrai survivre ? Le regard qui affronte celui de sa sœur. Qui le sonde. Puis qui lâche prise et qui se rive vers le sol. J’ai vu assez de gens mourir dans ce service pour savoir que la situation est tellement critique que je n’en sortirai pas vainqueur. » La voix qui devient plus faible, semblable à un murmure. Elle a vu d’autres patients dans ce service d’oncologie. D’autres fantômes, aussi pâles et faibles que les mourants. Tous sont morts, sans exception. « La chimiothérapie ne fera pas de miracle. Au mieux elle m’achèvera plus vite que prévu. » Haussement d’épaules devant le constat que Cléo a mis tant de temps à assimiler et à accepter. Elle ne pense pas qu’Harriet comprendra, parce qu’elle n’a pas vu tout ce que la gamine a vécu. Elle n’était pas là, dans ce service où la faucheuse fait des vas et viens. « Qu’est-ce que tu préfères ? Que je reste ici à profiter des derniers moments de ma vie comme je l’entends et en pouvant être moi-même, ou alors que je revienne à Chicago dans cet hôpital blafard pour recevoir cette chimiothérapie qui de toute manière ne fera pas effet et qui me mettra plus bas que terre ? » Un moment de silence. Troublant, avant que la voix ne reprenne. « Tu ne réussiras pas à me sauver, Harriet. Quoi qu’il arrive. » La sentence qui claque. Parce que c’est bien ça, le fond du problème, n’est-ce pas ?

_________________

Nightmares
IN MY HEAD
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Feuille de personnage
HISTOIRE SECONDAIRE:
INVENTAIRE:
AMELIORATIONS:

Citoyen(ne)
Voir le profil de l'utilisateur http://morpheus-experience.forumactif.com/t110-harriet-stuck-in-hell http://morpheus-experience.forumactif.com/t113-harriet-journal-de-bord
ALIAS : astra. sans histoire ou signification particulière. pseudo qui n'était censé te servir que quelques heures, tout au plus.
ÂGE : tout juste à l'aube de tes trente-et-un ans. normalement, tu aurais fêté ton anniversaire de naissance sous peu.
TAILLE : ni plus ni moins que 1.66m.
AVATAR : alicia vikander
CREDIT : les roses noires (avatar) bat'phanie (signature) tumblr (gif)

MESSAGES : 73
POINTS : 362
PREMIÈRE CONNEXION : 11/02/2018


MessageSujet: Re: in a dark time, the eye begins to see (cléo)   10.05.18 22:35

in a dark time, the eye begins
to see
Ft. Cléo │ 11 février 2318


Ce calme ... Cette rigidité ... Tout ce que Cléo te montre te met plus en colère qu'il ne le devrait. Peut-être est-ce son apparente insensibilité qui te met dans tout tes états. Peut-être est-ce le fait que tu n'arrives pas à te contrôler, à contrôler tes émotions alors qu'elle oui. Tu n'en sais trop rien, mais toute cette situation est en train de prendre le dessus sur toi et tu sens lentement que tu perds le contrôle. Enfin, encore plus que ce n'était déjà pas le cas. Cléo se laisse aller, un moment, malgré son calme apparent elle se met à débiter des arguments, les uns après les autres, tentant de t'expliquer ce que visiblement, tu n'arrives pas à saisir. Tu ne sais pas si c'est parce que tu n'as pas envie de comprendre ou si c'est réellement que tu ne comprends pas ... Tu as l'impression, d'avoir perdu ta petite soeur. Déjà, c'était le cas lorsque la maladie l'a frappé, mais cela semble encore plus évident, maintenant que tu te retrouves confronté à elle. En face-à-face. Ces mots te font mal, surtout lorsqu'elle dit avoir tout perdu, tu as envie de crier que toi, tu es là, encore, pour elle, mais tu la laisses poursuivre.

C'est seulement lorsque Cléo complète ses explications que tu prends la parole. Tu n'as toujours pas compris, tu n'as pas envie de comprendre. Tu n'arrives pas à accepter la situation. C'est aussi simple que ça. Habituellement, tu es la voix de la raison, celle qui garde son sang-froid, qui résout les problèmes, mais là, maintenant, tout est différent. « Comment tu peux en être aussi sûre ? Comment ? » Un simple souffle. Quelques mots prononcés, ta voix qui se brise. Tu es sidérée devant Cléo, si certaine qu'elle va bientôt mourir, si certaine qu'il n'y a aucun espoir. « T'as raison ... Moi, je peux pas te sauver, mais qui te dis que la chimiothérapie ne réussira pas ? Qui te dit que rien ne va marcher ? T'as des chances, les médecins l'ont dit et c'est pas en te terrant ici que tu resteras en vie. Ça va te tuer et plus vite que prévu. » Tu reprends ton souffle, rapidement, pour ne pas qu'elle te coupe. « Profiter de tes derniers moments en étant toi-même ... La belle blague. Rien ici n'est réel. Tu n'es pas toi, ce n'est pas toi. » Finalement, tu n'arrives plus à te retenir et tu laisses les larmes s'échapper de tes yeux. « Si tu es si convaincu qu'il ne te reste pas beaucoup de temps à vivre, que tu vas mourir sous peu, quoiqu'on fasse. Pourquoi tu t'entêtes à finir tes jours ici ? Pourquoi tu t'enfuis, tu t'éloignes de nous ? » Tu passes ta main sur ton visage, dans un espoir vain de faire disparaître tes larmes. « Pourquoi tu t'entêtes à rester loin de moi ? À nous repousser ? Me repousser ? » Tu plonges finalement tes yeux dans ceux de ta petite soeur.

_________________

porcelain doll
I think slavery is the next thing to hell. If a person would send another into bondage, he would, it appears to me, be bad enough to send him into hell if he could. ▬ so frail and so fragile. without protection or will to win.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: in a dark time, the eye begins to see (cléo)   

Revenir en haut Aller en bas
 
in a dark time, the eye begins to see (cléo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MORPHEUS EXPERIENCE :: Morpheus :: Zone neutre :: Aire de vie-
Sauter vers: